mercredi 9 mars 2016

LE MURMURE DOUX ET LÉGER

Tout comme l’ennemi de nos âmes, notre chair crie pour se faire entendre. Elle insiste toujours sur le fait qu’il est normal d’apaiser ses désirs de temps en temps, que tout ce dont nous avons besoin, c’est d’un ami qui soit d’accord avec nous et Dieu bénira nos décisions.

Le Seigneur nous a donné une autre grande et précieuse promesse. L’Écriture dit que l’Esprit lutte en nous contre tout ce qui vient de la chair : “Car la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair ; ils sont opposés entre eux” (Galates 5:17). Paul dit que la bataille contre la chair n’est pas la nôtre. Seul le Saint-Esprit peut faire mourir notre chair.

La voix du Saint-Esprit te pressera de venir écouter Ses paroles dans la prière et aussi de les confirmer dans la Parole de Dieu. Il nous a été donné des promesses de protection pour chaque situation. Elles sont disponibles pour nous lors de chaque conflit qui survient, qu’il soit petit ou grand.

A chaque fois que la chair ou le diable vient comme un fleuve, le Saint-Esprit est toujours là, fidèle au poste, pour se lever et écraser l’attaque, si nous Lui faisons confiance.

Aujourd’hui, une génération entière de chrétiens prend des décisions sans consulter le Saint-Esprit. De nombreux croyants agissent par crainte ou désespoir, sans aucune foi dans les promesses de Dieu. Ils décident simplement quoi faire de leur côté, en fonction de ce qu’ils pensent être le mieux.

Quel est le résultat pour de tels croyants ? Que se passe-t-il quand des serviteurs de Dieu agissent en dehors d’une dépendance totale envers le Saint-Esprit – quand ils élaborent leurs propres plans, refusant de se soumettre à la direction du Saint-Esprit ? Ils dérangent une ruche d’abeilles spirituelles, apportant non le repos, mais la détresse, la peine et la confusion.

A de nombreuses reprises, je n’ai pas écouté la voix de l’Esprit. En fait, je pourrais écrire un livre au sujet de toutes les fois où je me suis précipité pour me livrer à mes propres affaires, suivant ma propre direction, et les choses se sont terriblement mal passées.

J’ai appris au fil des ans à écouter le murmure doux et léger de la voix du Saint-Esprit. Et j’ai décidé de dire “oui et amen” à son règne absolu dans ma vie. Je sais qu’Il me conduira dans toute la vérité, qu’Il me guidera et qu’Il me montrera les choses à venir. Oui, je peux témoigner qu’une telle vie est possible. Et, comme Il me l’a enseigné, je dis juste oui.

Et toi ?