mercredi 21 mai 2014

LA GRACE DE DIEU

Dans le chapitre 9 du livre des Actes, nous voyons un homme nommé Saul de Tarse, un des hommes les plus religieux qui aient jamais vécus, voyageant vers Damas. Pourquoi faisait-il ce voyage ?

Saul était tellement rempli de haine envers Jésus qu'il persécutait avec détermination l'église de Dieu, même à l'extérieur des frontières juives. Il était ainsi sur le chemin de Damas dans le but de détruire le peuple de Dieu.

“Cependant Saul, respirant encore la menace et le meurtre contre les disciples du Seigneur, se rendit chez le souverain sacrificateur, et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s'il trouvait des [chrétiens], hommes ou femmes, il les amenât liés à Jérusalem” (Actes 9:1-2).

Considère un peu l’œuvre de Dieu envers cet homme qui est devenu par la suite le plus grand évangéliste chrétien qui ait jamais vécu. Soudain, une lumière venant du Ciel, d'une intensité stupéfiante, a brillé tout autour de lui : “Comme il était en chemin, et qu'il approchait de Damas, tout à coup une lumière venant du ciel resplendit autour de lui. Il tomba par terre” (Actes 9:3-4). Saul dira plus tard : “c'est en toute bonne conscience que je me suis conduit jusqu'à ce jour devant Dieu” (Actes 23:1).

Quel était le but de cette lumière brillante ? De confondre Saul ? De le placer sous la culpabilité et la condamnation ? De le détruire ? De prononcer contre lui courroux et jugement ? Non, il s'agissait de lui annoncer que son iniquité était pardonnée et que ses péchés étaient effacés.

Essayons de nous représenter Saul gisant prostré devant la lumière brillante et entendant la voix de Jésus. Au lieu d'entendre le Dieu saint le dénoncer pour le chemin sur lequel il était, il a entendu ces mots étonnants : “Je suis Jésus que tu persécutes”! Pas un mot au sujet de la mauvaise façon qu'avait Saul de mener sa vie, au sujet des persécutions et des menaces. Pourquoi ? Parce que Celui qu'il persécutait était son meilleur Ami.

Bien-aimé, ce même Jésus nous offre la même grâce. Alors que nous méritons le jugement, nous L'entendons dire : “Je suis Jésus, ton rédempteur.”

Remercie-Le aujourd'hui pour la miséricorde qu'Il t'a manifestée.