vendredi 9 mai 2014

DIEU NE T'A PAS MIS DE COTE

Un des plus lourds fardeaux que je porte en tant que pasteur, c'est : “Ô Dieu, comment puis-je apporter réconfort et espoir à des croyants qui endurent une grande peine et une grande souffrance ? Donne-moi un message qui puisse effacer leurs doutes et leurs craintes. Indique-moi la vérité qui séchera leurs larmes de deuil et qui mettra un chant dans la bouche de ceux qui ont perdu espoir.”

Le message que j'ai reçu de la part du Saint-Esprit pour le peuple de Dieu est très simple : “Lis Ma Parole et accroche-toi fermement à Mes promesses. Rejette tes sentiments de doutes.” L'espoir né des promesses de Dieu.

J'ai reçu récemment une lettre qui contient une belle illustration concrète de ceci. Elle vient d'une mère qui a écrit ceci : “Ma fille de 16 ans est atteinte d'une dégénérescence des muscles, ligaments et articulations. Elle souffre énormément 24 heures sur 24. Elle était danseuse et projetait d'aller à la Juilliard School de New York. Mais ses rêves ont été brisés quand elle a été frappée de cette maladie. Le docteur a dit que, sur une échelle de 1 à 10, sa douleur est de 14. La dose d'antalgique qui serait efficace dans son cas détruirait ses reins, de sorte qu'elle ne peut pas prendre ces médicaments.”

En face de tout cela, au milieu de cette attaque impitoyable du corps et de l'âme, cette mère et sa fille témoignent qu'elles ont placé leur espoir dans la Parole de Dieu et qu'Il leur a accordé une paix indescriptible.

L'Ennemi a-t-il essayé de te dire que Dieu t'a laissé de côté ? As-tu été tenté de conclure que le Seigneur n'est pas avec toi ? As-tu presque abandonné ta foi ? Place ton espérance dans la Parole que Dieu a pour toi : “Je ne te délaisserai point, et je ne t'abandonnerai point” (Hébreux 13:5).
“L'Éternel est un refuge pour l'opprimé, Un refuge au temps de la détresse. Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi. Car tu n'abandonnes pas ceux qui te cherchent, ô Éternel !” (Psaumes 9:9-10).