samedi 11 février 2017

ESSAYER PLUS FORT N'EST PAS LA SOLUTION - Jim Cymbala

Nombre d'entre nous veut plus de Dieu, mais pas au point d'être ridiculisé. Notre esprit "de l'Ouest" pense : "Je servirai le Seigneur, mais je veux garder le contrôle." Mais ce n'est pas ainsi que l’Église a commencé. L’Église a commencé avec des chrétiens contrôlés par l'Esprit qui s'abandonnaient entièrement à Dieu. C'est radical, c'est vrai, mais c'est la façon dont Dieu a agit.
Certains pourraient dire : "Oui, mais nous avons amélioré ce style de christianisme du Nouveau Testament." Si c'est le cas, je voudrais bien voir les fruits spirituels que nos améliorations ont produits. Les gens se sont peut-être moqués des ces premiers chrétiens "non sophistiqués," mais des milliers de personnes ont été sauvées au cours des quatre premiers chapitres des Actes. La Parole de Dieu était précieuse. L’Église était remplis d'un amour qui poussait au sacrifice. Une excitation sainte emplissait l'atmosphère. Avons-nous vraiment fait des progrès par rapport à cela ?
Dans Actes 2, pendant que les disciples étaient rassemblés dans un même lieu, le Saint-Esprit est descendu sur eux et ils ont parlé dans des langues qu'ils ne connaissaient pas. Je ne veux pas débattre sur le fait de parler en langues, mais je veux souligner le fait que, lorsque l'Esprit est descendu sur eux, ils ont immédiatement commencé à faire une chose qu'ils ne faisaient pas naturellement. " Au bruit qui eut lieu, la multitude accourut, et elle fut confondue parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue.  Ils étaient tous dans l’étonnement et la surprise, et ils se disaient les uns aux autres : Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ? Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle ?" (Actes 2:6-8).
Les disciples parlaient dans des langues réelles qu'ils ne connaissaient pas. Ils faisaient une chose qui ne pouvait avoir d'autre explication qu'une origine divine. Une expression indéniable d'une vie contrôlée par l'Esprit est que nous sommes portés au-delà des limites de nos talents et de nos capacités naturels.
L'ironie de la vie remplie par l'Esprit, c'est qu'il faut abandonner notre propre puissance pour en gagner une plus grande. Combien de fois as-tu eu des difficultés pour faire quelque chose et as-tu, de ce fait, essayé encore plus fort ? As-tu jamais essayé de te discipliner pour lire ta Bible d’avantage ou prier plus longtemps ? Pour aimer une personne désagréable ? Pour être courageux quand tu as peur ? Est-ce que ça a marché ?

Jim Cymbala a commencé le Brooklyn Taberncale avec moins de vingt membres dans un petit bâtiment délabré, dans un quartier difficile de la ville. Né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson.