jeudi 1 janvier 2015

UNE JOIE EXUBERANTE ET INCROYABLEMENT GRANDE !

“Tu m'as fait connaître les sentiers de la vie, tu me rempliras de joie par ta présence” (Actes 2:28).

T'es-tu jamais demandé à quoi ressemblait Jésus dans sa vie de tous les jours, Son cœur, Son attitude ? Avait-Il l'air d'être écrasé par tous les fardeaux qu'Il portait ? Pleurait-Il ? Y avait-il une lourdeur solennelle dans Sa présence ?

Il a pleuré et Il a porté de lourds fardeaux. Dans le jardin de Gethsémané, Il a sué des caillots de sang et, à d'autres moments, Il a soupiré et gémi contre l'incrédulité. Mais la Parole de Dieu a dit clairement que Christ était plein de joie et d'allégresse.

“En effet, David dit à propos de lui : Je voyais constamment le Seigneur devant moi, parce qu'il est à ma droite afin que je ne sois pas ébranlé. C'est pourquoi mon cœur est dans la joie et ma langue dans l'allégresse” (Actes 2:25-26). En disant cela au Conseil des juifs, Pierre citait une prophétie extraite du Psaume 16. Il s'agissait d'une vision de Christ, qui avait un cœur réjouit, une langue répandant l'allégresse et une prestance peine de joie, à cause de la présence de Son Père.

Nous devons nous réjouir, être dans l'allégresse et être remplis de joie pour les mêmes raisons qui ont fait que Jésus était joyeux. La première raison de Sa joie, c'est qu'Il savait que la mort ne pouvait pas Le retenir. Et il en est de même pour nous ! Cette connaissance détruit la mauvaise doctrine qui dit que Jésus a été placé entre les mains du diable et a dû lutter pour réussir à sortir de l'enfer. Jésus savait déjà sur Terre que la mort ne pouvait pas Le retenir, et nous non plus !

Deuxièmement, le Seigneur est à notre droite dans toutes nos épreuves. Nous pouvons nous reposer dans une attente pleine d'espérance, sachant qu'Il est prêt de nous en tout temps.

Troisièmement, “car tu n'abandonneras pas mon âme au séjour des morts” (verset 27). Nous reviendrons à une nouvelle vie, dans un nouveau corps, dans un nouveau monde. Et enfin, Sa présence même nous inonde de joie ! Comment pourrions nous faire autre chose que d'éclater en cris de joie et d'allégresse alors que nous avons été délivrés de l'enfer, promis à la vie éternelle, que nous avons reçu Son assurance pour faire face à toutes nos épreuves ici sur Terre, et que nous avons Sa présence manifestée devant nous ?