vendredi 28 juin 2013

LA PLUIE DE L'ARRIERE SAISON

Zacharie 12:10 se réfère à la pluie promise de l'arrière saison, qui doit précéder la dernière moisson. Le Seigneur attend patiemment que Sa dernière pluie soit déversée parce qu'elle doit produire une dernière moisson !

Au début du siècle dernier, un mouvement pentecôtiste a commencé au Canada, qui s'appelait “le mouvement de la dernière pluie.” Il a duré peut-être 40 ou 50 ans. Aujourd'hui, il ne reste que quelques église de la “dernière pluie”. Pourtant, ceux qui étaient impliqués dans ce mouvement étaient persuadés d'expérimenter le dernier grand déversement du Saint Esprit. Beaucoup disaient : “Ça y est !” mais le mouvement s'est atténué. Et d'autres mouvements comparables sont venus et ont disparus aussi. Pourquoi ? Parce qu'ils n'étaient pas focalisés sur la moisson !

Beaucoup de mouvements qui se disent du Saint-Esprit disparaissent rapidement parce qu'ils sont centrés sur l'homme, sur les dons, les bénédictions, l'auto-amélioration, le bonheur. Les danses, les rires, les rugissements ou toutes autres manifestations attribuées au Saint-Esprit viennent de la chair si elle ne produisent pas un cœur brisé pour les perdus et ceux qui ne connaissent pas Dieu. Si cela provient vraiment de l'Esprit, le résultat doit en être une faim et une volonté d'atteindre un monde perdu qui se meurt !

Jésus a relié la moisson aux âmes perdues lorsqu'Il a dit : “Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson.”(Matthieu 9:38)

Tout véritable déversement du Saint-Esprit se concentrera sur cette prière de Jésus. Tous les réveils qui ont été décrits comme authentiques ont été bénis d'une grande moisson d'âme. Il n'y a pas de véritable réveil sans une grande récolte d'âmes perdues !

Regarde ce qui est arrivé en réponse à Joël 2:28. A la Pentecôte, trois mille personnes ont été sauvées en un seul jour et d'autres âmes ont été ajoutées chaque jour à l'église après cela. Ensuite, ces croyants se sont dispersés dans le monde entier pour témoigner de Christ auprès des perdus.

“Jusqu'à ce que l'esprit soit répandu d'en haut sur nous, Et que le désert se change en verger, Et que le verger soit considéré comme une forêt.”( Esaïe 32:15). Esaïe dit ici : “Quand le Saint-Esprit descend, Il produit du fruit pour la moisson. Les âmes perdues sont sauvées en abondance !”