mardi 4 septembre 2012

QUI T’A DIT QUE TU N’ES PAS DIGNE ?

Qui t’a dit que tu es indigne, impropre, inutile pour Dieu ? Qui te rappelle sans cesse que tu es faible, impuissant, un échec total ? Que tu ne seras jamais à la hauteur de ce que Dieu veut ?

Nous savons tous que cette voix vient du diable lui-même. Il est celui qui te laisse convaincu que Dieu est en colère contre toi. Tu entends ses mensonges tout au long de la journée et ils viennent tout droit des profondeurs de l’enfer.

Qui dit aux membres de la chorale qu’ils ne sont pas dignes de chanter des louanges dans la maison de Dieu ? Qui dit aux musiciens qu’ils ne sont pas dignes de l'adorer avec leur instrument ? Qui dit aux anciens, aux membres de l’accueil, aux enseignants de l’école du dimanche, aux personnes engagées, aux gens qui sont dans le ministère, aux gens sur leur chaise qu’ils ne sont pas dignes ? Qui leur rappelle chacun de leurs péchés et de leurs échecs et les accuse d’avoir des mains souillées et un cœur impur ? Qui leur dit qu’ils n’ont aucun droit de toucher aux choses saintes de Dieu ?

La voix du diable, l’accusateur des frères, poursuit inlassablement et dit : « Dieu ne peut pas t’utiliser jusqu’à ce que tu t’assoies, que tu t'arrêtes pour règler cette chose. Tu ne peux même plus venir dans sa maison jusqu’à ce que tu t'en soit rendu digne. »

Le diable a convaincu bon nombre d’entre vous qui êtes en train de lire ce message que vous êtes indignes d'être jamais utilisés par Dieu. Peut-être que tu te sens même indigne d’être appelé enfant de Dieu. Quand tu regardes ta vie spirituelle, tout ce que tu vois c’est l’inconsistance. Et l’ennemi continue de mentir, te rappelant constamment tes échecs, ne laissant aucun relâche à ton esprit.

Laisse-moi m'arrêter ici et te confesser quelque chose : de toutes mes années dans le ministère, je ne me suis jamais senti une seule fois digne de mon grand appel en tant que prédicateur. Tout au long de mon service pour le Seigneur, j'ai été inondé d'accusations qui me disaient que j’étais indigne de parler de la part du Seigneur, indigne de prêcher, d’enseigner les autres, d’être un leader.

Je ne suis pas digne d’écrire ce message et tu n’es pas digne de lever tes mains pour louer Dieu. Personne n’est digne, pas par notre propre force ou propre puissance humaine. Mais Jésus nous a dit : « Je t’ai rendu digne. »

« Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes » (Romains 5 : 19).