mercredi 25 mars 2009

COUPE-LES

Jésus dit à ses disciples: “Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-les et jette-les loin de toi; mieux vaut pour toi entrer dans la vie boiteux ou manchot, que d'avoir deux pieds ou deux mains et d'être jeté dans le feu éternel.” (Matthieu 18:8)

Jésus commence cette phrase par l’expression Pour cette raison, voulant dire, “à la lumière de ceci." Il rejoint sa déclaration avec l'ensemble du contexte de la leçon qu’il a enseignée au sujet du mélange des œuvres avec la croix. Ainsi, quand il dit ici: “Si ta main ou ton pied ou tes yeux sont une occasion de chute,” il parle du délit que la croix apporte à la chair.

Quand Jésus dit: "Arrache-le—coupe-le," il parle à une audience juive d'abord de leur confiance dans leurs propres bonnes œuvres. La main, le pied et les yeux représentent tous la chair—des instruments d'indépendance, par lesquels l'homme suit son propre chemin, en s'appuyant sur sa propre volonté et effort humain afin de se débarrasser de l’esclavage des péchés. Le Christ dit à cette personne, "Votre œil est fixé sur la mauvaise chose. Vous êtes en train de considérer votre propre capacité et puissance. Par conséquent, arrachez vos yeux. Vous devez vous débarrasser de toutes ces mauvaises pensées dans votre corps, esprit et coeur. Renoncez-les, enlevez-les par une intervention chirurgicale. Éliminez tout espoir d'offrir à Dieu quelque chose de votre propre mérite ou bonté. La convoitise et les délits doivent être éliminés—mais pas par vos mains. C’est l'œuvre de l'Esprit.

"Alors venez simplement dans mes bras. Humiliez-vous comme un enfant en embrassant ma victoire sur la croix. Consacrez-vous à une vie de dévouement et de dépendance totale en moi. En raison de mon action au Calvaire, vous n'êtes plus vous-même. Je vous ai acheté. Mon Esprit comblera ma demande de sainteté en vous."