lundi 26 décembre 2016

CE QUE LA LOI NOUS MONTRE - Gary Wilkerson

Paul a pressé Timothée de rester à Éphèse même s’il semble que Timothée ne le voulait pas (voir 1 Timothée 1:3-4). Nous croyons que cela pourrait avoir été dû aux problèmes qu’affrontaient l’église d’Éphèse. Il semble que l’église vivait dans l’auto-justification, essayant de paraître bien. Quand tu es dans l’auto-justification, tu te trompes souvent toi-même et tu deviens cupide et ambitieux, tu peux même commencer à accumuler des biens.
A cette époque, une famine sévissait en Macédoine et aussi à Jérusalem, avec pour résultat une extrême pauvreté. Pendant que la Macédoine et Jérusalem se démenaient, l’économie d’Éphèse allait bien. Ils avaient beaucoup de ressources, mais ils s’y accrochaient pour eux-mêmes.
Paul dit dans 1 Timothée 6:17-18 : “Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions. Recommande-leur de faire du bien, d’être riches en bonnes œuvres, d’avoir de la libéralité, de la générosité”
Le premier mot utilisé par Paul, recommande, signifie “commander ou donner un ordre strict.” Dans certaines traductions, on trouve : “ordonne à ceux qui sont riches dans le présent siècle d’être généreux.”
Pourquoi Paul lui dirait-il d’ordonner aux gens d’être généreux et de ne plus s’attacher aux choses matérielles pour eux-mêmes ? Cela a une connotation tellement légaliste, et c’est le cas : c’est la Loi. La Loi nous montre quand nous sommes hors de la grâce, quand nous agissons mal. L’ordre que Paul demande à Timothée de donner aux Éphésiens n’était pas seulement de donner une offrande, mais de les amener à voir qu’une partie de la grâce manquait à leur vie.