mardi 26 juin 2012

IL M’A DELIVRE DE MON ENNEMI

« Il étendit sa main d'en haut, il me saisit, Il me retira des grandes eaux ; Il me délivra de mon adversaire puissant, De mes ennemis qui étaient plus forts que moi. Ils m'avaient surpris au jour de ma détresse ; Mais l'Éternel fut mon appui. Il m'a mis au large, Il m'a sauvé, parce qu'il m'aime » (Psaumes 18 : 16-19).

Dans ce psaume, David se rappelait une grande délivrance. Il se réjouissait parce que le Seigneur l’avait sauvé de ses ennemis : « Je m'écrie : Loué soit l'Éternel ! Et je suis délivré de mes ennemis » (Psaumes 18 : 3).

En fait, David venait juste de traverser un terrible temps d’épreuves. Saül avait mis sa tête à prix et le traquait sans relâche. Il était donc obligé de dormir dans des grottes, des tanières et des champs. David disait de ce temps sombre : « Les peines de l’enfer m’environnaient et je vivais dans la détresse. Les hommes impies m’effrayaient en disant que mes ennemis seraient trop forts pour moi. Ils me détestaient tous ! »

Mais Dieu vint, rugissant du ciel, afin de délivrer David : « Il abaissa les cieux, et il descendit… L'Éternel tonna dans les cieux… Il étendit sa main d'en haut, il me saisit, Il me retira des grandes eaux. Il me délivra de mon adversaire puissant, de mes ennemis qui étaient plus forts que moi » (Psaumes 18 : 9, 13, 16-17).

La puissance des démons avait entourée David et l’ennemi était venu comme un torrent contre lui. Cependant, David était capable de dire : « Dieu est venu en rugissant pour me sortir de ces eaux tumultueuses. Il m’a sauvé de toutes mes difficultés! » « Il m'a mis au large, Il m'a sauvé, parce qu'il m'aime » (Psaumes 18 : 19).

David pouvait dire : « La raison pour laquelle Dieu m’a délivré de tous mes ennemis, de toutes mes peines et des puissances de l’enfer c’est parce que je suis précieux pour Lui. Mon Dieu m’aime ! »

Bien-aimé, si tu as besoin de délivrance, qu’il s’agisse de la convoitise, de la tentation ou de l'épreuve, si ton problème est mental, spirituel, émotionnel ou physique, la solution est simplement ceci : Dieu t’aime ! Tu es précieux à ses yeux !