lundi 11 juin 2012

ES-TU PRET A TE BATTRE ? by Gary Wilkerson

Ne te contente pas de victoires partielles uniquement parce que tu es fatigué, frustré ou que tu te sens sans force. Dieu ne s’arrête jamais à une demi victoire. C’est souvent au moment où tu te sens tellement fatigué que tu ne peux plus avancer qu’Il est sur le point de te donner la plus grande des victoires, que l'avancée décisive est sur le point d’être faite.

L’Eglise n’est pas supposée être composée de masses et de foules qui veulent du confort, du plaisir et avoir tout servi sur un plateau d’argent. L’Eglise est supposée être comme les « 300 de Gédéon », des guerriers qui disent : « Dieu, je sais qu’un combat doit venir. Je sais qu’il va être pénible et même qu’il va faire couler des larmes mais, Dieu, je suis avec Toi dans cette bataille ! »

Il se peut que tu crois que tu as adressé à Dieu la dernière prière que tu seras capable de faire pour le besoin qui t’oppresse. Tu es épuisé mais tu dois rester dans le combat. Ne t’arrête pas de prier et n’abandonne pas. Oui, la journée a été longue ! La nuit vient et au fond de toi, tu te dis : « Il est temps pour moi de dormir. » Mais au lieu de cela, Dieu dit : « Non, non ! Le combat commence tout juste. »

Qu’est-ce qui est arrivé aux veillées de prière dans les églises ? Qu’est-ce qui est arrivé au peuple qui s’attend à Dieu ? Qu’est-ce qui est arrivé au peuple qui jeûne et prie pour une avancée décisive ?

L’Eglise a été appelée dans la bataille. Cela n’a pas commencé juste pour avoir de bons cultes et un beau bâtiment avec de belles lumières qui clignotent avec la musique. Ce n’est pas pour cela que nous sommes ici ! Nous sommes ici pour nous battre contre les portes de l’enfer parce que nous avons la promesse que l’enfer ne prévaudra pas (Matthieu 16 : 18). Nous n’avons pas la promesse que ce sera facile ou que tout ce que nous avons à faire est de murmurer afin que les portes de l’enfer ne prévalent pas. Non ! Il va y avoir une bataille et Satan n’abandonnera pas facilement - mais nous avons une promesse.

Cela nécessitera une bataille ! Es-tu prêt à te battre ?