mercredi 13 juin 2012

BATIR SUR LE ROC

Si tu dis que tu es un chrétien - que tu aimes Jésus et que tu marches dans l’obéissance à sa Parole - et que cependant tu le négliges jour après jour en ne priant pas, alors tu ne le connais vraiment pas. Ta maison n’est pas sur le roc, elle est sur le sable et elle s’effondrera complètement dans les moments difficiles.

Tu ne peux pas parvenir à la connaissance de Jésus uniquement en allant à l’église. Tu dois avoir une conversation avec le Seigneur, jour après jour, heure par heure. Tu dois parvenir à le connaître, grandir dans l’amour pour Lui et désirer connaître sa volonté, ce qui le réjouit.

Nous considérons les commandements du Seigneur comme quelque chose de pesant, qui entrave notre liberté personnelle. Et au lieu d'accueillir, de nous approprier Ses Paroles, nous cherchons des moyens de leur échapper.

Nous déformons la grâce de Dieu en la transformant en une sorte de tunnel pour nous échapper de la prison de Sa loi. Mais la grâce est en fait un professeur de sainteté : « Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété » (Tite 2 : 11-12).

L’homme fondé sur le roc accueille et accomplit joyeusement les commandements du Seigneur. Il ne voit pas Dieu comme quelqu'un avec un ceinturon dans la main, toujours prêt à le châtier. Non, il voit le Seigneur les bras tendus vers lui disant : « Viens à moi et reçois la vie, reçois la force. Je te porterai au travers de cette épreuve ! » La Parole de Dieu nous montre ce qui est nécessaire pour bâtir sur le Roc.

Enoch obéissait à Dieu dans le seul but de lui faire plaisir. « C'est par la foi qu'Énoch fut enlevé pour qu'il ne vît point la mort, et qu'il ne parut plus parce Dieu l'avait enlevé ; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu'il était agréable à Dieu » (Hébreux 11 : 5). Enoch a été enlevé parce qu’il était agréable au Seigneur.

L’apôtre Jean dit : « Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable » (1 Jean 3 : 22). « …car tu as créé toutes choses, et c'est par ta volonté qu'elles existent et qu'elles ont été créées » (Apocalypse 4 : 11).