vendredi 2 septembre 2011

EST-CE QUE DIEU VEUT ME VENIR EN AIDE ?

Crois-tu que Dieu veut venir rapidement résoudre ton problème ?

C'est là que beaucoup de chrétiens échouent. Ils savent que Dieu a tout ce dont ils ont besoin, ils admettent qu'il se soucie d'eux mais ils ne sont pas convaincus qu'il veut les aider promptement.

Quand Dieu ne répond pas à leurs cris immédiatement, ils imaginent qu'ils sont eux-mêmes un obstacle, qu'ils ont en eux une sorte de blocage. Ils imaginent toutes sortes de raisons pour lesquelles le Seigneur ne voudrait pas venir à leur aide.

Sur le mont Carmel, Élie a accusé le dieu païen Baal de négliger ses enfants :

“Ils invoquèrent le nom de Baal, depuis le matin jusqu'à midi, en disant : Baal réponds nous ! Mais il n'y eut ni voix ni réponse.” (1 Roi 18:26)

“A midi, Élie se moqua d'eux, et dit : Criez à haute voix, puisqu'il est dieu ; il pense à quelque chose, ou il est occupé, ou il est en voyage ; peut-être qu'il dort, et il se réveillera. Et ils crièrent à haute voix, et ils se firent, selon leur coutume, des incisions avec des épées et avec des lances, jusqu'à ce que le sang coulât sur eux. Mais il n'y eut ni voix, ni réponse, ni signe d'attention.” (1Roi 18:27-29)

Arrêtons-nous à ces mots : “ni voix, ni réponse, ni signe d'attention.”

C'est exactement comme de cela que nous accusons Dieu de négliger ses enfants ! Nous prions, nous crions à Dieu, mais nous continuons notre chemin sans croire qu'il nous a entendu ! Nous quittons la présence de Dieu, l'église, le lieu secret, nous demandant s'il a ne serait-ce que prêté attention à ce que nous avons dit !

Le Seigneur est toujours prêt à écouter et à répondre à tes appels au secours. J'aime beaucoup ce que David a dit de lui : “Car tu es bon, Seigneur, tu pardonnes, Tu es plein d'amour pour tous ceux qui t'invoquent... Je t'invoque au jour de ma détresse, Car tu m'exauces” (Psaumes 86:5,7)

David dit en fait : « Mon Dieu est prêt et désireux de répondre à chacun de mes cris ! Je ne m'arrête pas à mon problème, je ne le contemple pas, désespéré, je n'essaye pas de m'en sortir seul. Je vais vers mon Dieu et je crie : “Aide moi !” »

C'est tout ce que Dieu attend : le cri d'un cœur brisé, prononcé avec une foi comme celle d'un enfant !