mercredi 18 mai 2016

PLEINEMENT PERSUADÉ

Abraham n’a pas vacillé dans sa foi. Au contraire, il avait “la pleine conviction que ce qu’il [Dieu] promet, il peut aussi l’accomplir” (Romains: 4:21). Il a reconnu que Dieu est capable de travailler avec rien. En effet, notre Seigneur crée à partir du vide. Considère l’histoire que rapporte la Genèse : à partir de rien, Dieu a créé le monde. D’un simple mot, Il crée. Et Il peut créer des miracles pour nous – à partir de rien.

Quand tout le reste échoue – quand tous tes plans et stratagèmes ont été épuisés – c’est le moment pour toi de tout remettre entre les mains de Dieu. C’est le moment pour toi d’abandonner l’espoir de trouver la délivrance ailleurs. Alors, une fois que tu es prêt à croire, tu verras Dieu non pas comme un potier qui a besoin de l’argile, mais comme un Créateur qui travaille à partir de rien. Et, à partir d’aucune chose appartenant à ce monde matériel, Dieu travaillera d’une façon que tu n’aurais jamais pu imaginer.

A quel point le Seigneur prend-Il au sérieux le fait que nous croyions en Lui face aux impossibilités ?

Nous trouvons la réponse à cette question dans l’histoire de Zacharie, le père de Jean Baptiste. Zacharie a été visité par un ange qui lui a dit que sa femme, Elizabeth, allait donner naissance à un enfant spécial. Mais Zacharie, qui était avancé en âge, tout comme Abraham, a refusé de le croire. La promesse de Dieu à elle seule n’était pas suffisante pour lui.

Zacharie a répondu à l’ange : “A quoi reconnaîtrai-je cela ? Car je suis vieux, et ma femme est avancée en âge” (Luc 1:18). Pour dire les choses simplement, Zacharie a considéré les impossibilités. Il disait : “C’est impossible. Tu dois me prouver que ça arrivera.” Car cela ne paraissait pas raisonnable.

Les doutes de Zacharie ont déplu à Dieu. L’ange lui a dit : “Et voici, tu seras muet, et tu ne pourras parler jusqu’au jour où ces choses arriveront, parce que tu n’as pas cru à mes paroles, qui s’accompliront en leur temps” (1:20).

Le message est clair : Dieu attend de nous que nous Le croyons quand Il parle. De la même manière, Pierre écrit : “Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur” (1 Pierre 4:19).