mercredi 11 mai 2016

NOTRE APPEL DANS LE SEIGNEUR

Au jour où chacun devra rendre compte, je me représente l’apôtre Paul être appelé. Toutes ses victoires où il a gagné des âmes vont être rappelées, ainsi que les églises qu’il a établi. Ensuite, un nombre d’hommes et de femmes inconnus, venant d’Antioche vont être appelés à venir se tenir aux côtés de Paul. Il s’agira des personnes qui ont jeûné et prié pour l’apôtre, qui lui ont imposé les mains avant de l’envoyer au loin en tant que missionnaire. Ils l’ont aussi supporté financièrement.

Pourquoi ces personnes vont-elles recevoir une portion égale à celle de l’apôtre ? C’est parce qu’elles auront joué un rôle pour chaque âme que Paul aura gagné, pour chaque église qu’il aura fondé, pour chaque voyage qu’il aura entrepris.

Dieu désire que nous nous reposions tous – et que nous nous réjouissions – dans notre appel. De nombreux chrétiens se sentent coupables parce qu’ils ne servent pas sur un champ de mission à l’étranger. Mais rester à la maison est aussi un appel de Jésus Christ. Si tu aimes le Seigneur et que tu marches par Son Esprit, tu peux être certain de ton appel. La Parole de Dieu nous assure : “Maintenant Dieu a placé chacun des membres dans le corps comme il a voulu” (1 Corinthiens 12:18).

Vois-tu ce que Paul dit ici ? Si tu es un ancien, tu as un appel du Seigneur. La même chose est vraie pour ceux qui enseignent à l’école du dimanche. Mais la même chose est vraie aussi pour toutes les mères célibataires qui se débattent pour élever leurs enfants en Christ. Elles aussi ont un appel, là où elles se trouvent.

Si tu es un homme d’affaire, un avocat, un docteur, sois tranquille quant à ton appel. Si tu es un commerçant, un mécanicien, un enseignant, si tu travailles dans la restauration, tu n’as pas à te fabriquer un appel dans un quelconque champ de mission pour plaire à Dieu. A moins que l’Esprit Lui-même ne te travaille à ce sujet, tu peux être dans la paix concernant ces choses, là où tu te trouves.

“Vous êtes le corps de Christ... Et Dieu a établi dans l’Église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. Tous sont-ils apôtres ? Tous sont-ils prophètes ? Tous sont-ils docteurs ? Tous ont-ils le don des miracles ? Tous ont-ils le don des guérisons ? Tous parlent-ils en langues ? Tous interprètent-ils ? Aspirez aux dons les meilleurs. Et je vais encore vous montrer une voie par excellence” (1 Corinthiens 12:27-31).