lundi 2 mai 2016

AIMEZ VOUS LES UNS LES AUTRES - Gary Wilkerson

Si tu devais nommer le point culminant de l’enseignement de Jésus, quel serait-il ? Nous avons eu quelques aperçus de Sa dernière nuit avec Ses disciples avant d’aller sur la croix. Il ne lui restait plus que quelques heures à passer avec Ses plus proches amis, alors Il a résumé tout ce qu’Il leur avait enseigné par un seul mot : l’amour. “C’est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés” (Jean 15:12).

Quand nous parlons de l’amour dans l’Église – en fait, lorsque nous lisons ce verset – nos esprits imaginent des choses douces. Nous pensons à de la bonté, de la générosité, au fait d’être bon envers les autres et, en effet, le Nouveau Testament parle beaucoup de ce genre d’amour. Il utilise l’expression “les uns les autres “ environ cinquante fois, associée à des ordres de se traiter les uns les autres avec patience, encouragement, générosité. L’épître aux Ephésiens utilise souvent le mot “ensemble,” soulignant le grand commandement de Christ d’aimer en communauté.

Les disciples n’auraient aucun problème avec ce commandement. En fait, ils pensaient probablement qu’ils étaient déjà plutôt bons à cela. Ils avaient justement passé trois ans à temps plein dans le ministère, avec leur Maître, apprenant comment faire ce qu’Il leur enseignait.

Mais dans cette scène, Jésus parle de l’amour dans un contexte complètement différent. Cela devient clair dans sa phrase suivante : “Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis” (Jean 15:13). Là, il s’agit d’un genre d’amour très sérieux. J’imagine les disciples se regardant les uns les autres, se demandant : “Est-ce que je mourrais pour ce gars à coté de moi ? Parfois, il m’agace vraiment.” Peut-être qu’ils ne s’aimaient pas autant qu’ils le pensaient finalement.

Là où je veux en venir, c’est que l’ordre de Jésus de nous aimer comme Il aime n’est pas une chose à prendre à la légère. Il ne s’agit pas d’une quelconque idée romantique, basée sur les émotions et les idéaux. Ce qu’Il attend de nous, c’est l’amour de l’évangile – un amour puissant, inconditionnel, prêt à se sacrifier, qui prend ses racines à la croix de Christ. Jésus était sur le point de montrer à Ses disciples l’acte d’amour le plus puissant que quelqu’un puisse expérimenter en allant sur la croix pour nos péchés. En faisant cela, Il allait montrer comment cet amour s’applique, même pour nos ennemis – parce qu’Il a donné Sa vie pour eux aussi.