vendredi 13 mai 2016

L’AMOUR QUI VIENT DE CHRIST

Jésus a dit à Ses disciples de commencer leur travail à Jérusalem, leur ville, avant d’aller dans les parties du monde plus éloignées. (voir Actes 1:8). Cela m’enseigne que notre premier champ de mission doit être notre propre cœur. En d’autres termes, le Saint-Esprit doit faire son œuvre en nous avant de pouvoir travailler au-travers de nous.

Il y a quelques années, j’ai commencé à demander au Seigneur d’élargir ma propre vision pour les missions. A l’époque, j’avais commencé à voyager dans le monde afin de tenir des conférences de pasteurs et j’avais vu certains des pires taudis qui existent dans le monde. Mon cœur brûlait de savoir comment répondre aux cris désespérés venant de ces taudis, alors j’ai passé des heures en prière devant le Seigneur, recherchant son fardeau et lui demandant une direction.

La première parole que j’ai reçu de la part du Saint-Esprit était la suivante : “David, tout d’abord, prend le siège le plus bas de la maison. Si tu veux avoir un cœur capable de répondre aux besoins des hommes, commence par t’humilier.”

J’ai prié pour que Dieu me fasse grâce dans ce domaine. J’ai aussi commencé à prêcher cette parole dans notre église, afin que notre congrégation qui avait à cœur la mission reçoive la même parole que celle que j’entendais de la part du Seigneur.

Puis, plus tard, en prière, j’ai reçu la parole suivante : “Mortifie ce qui te reste de fierté. Je ne peux pas pleinement travailler à travers toi si tu ne gères pas cela. Répondre aux besoins humains est un travail fort et toute fierté doit avoir disparu.” Une fois encore, j’ai demandé à Dieu sa grâce.

Puis, plus tard, j’ai reçu cette parole : “Occupe-toi de ton tempérament. Tu te laisse facilement provoquer à certains moments, dans ton travail et dans ta famille. Cela doit être mortifié par l’Esprit.”

Dans tout cela, l’Esprit ne cessait de me rappeler les paroles de Paul : “Oui, il y a la foi et il y a l’espérance. Mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour” (voir 1 Corinthien 13:13).

En cet instant, notre ministère construit des toits pour les églises au Kenya. Nous aidons à financer un programme pour les enfants orphelins dans la capitale du Kenya, Nairobi. Nous aidons à creuser des puits dans des zones pauvres. Nous supportons un centre pour drogués et alcooliques. Nous aidons à nourrir des enfants affamés. Le Seigneur nous a clairement appelé à faire chacune de ces œuvres de compassion.

Pourtant, toutes ces œuvres seraient inutiles si elles ne découlaient pas d’un véritable amour qui vient de Christ.