jeudi 28 février 2013

LA FOI QUI JUSTIFIE

La justification et la droiture viennent uniquement par la foi. Je suis sauvé par la foi, rendu juste par la foi et gardé par la foi dans le sang de Christ. C'est le fondement même de l'évangile. Mais tous les types de foi ne sont pas la foi qui justifie. La Bible parle clairement de deux types de foi, une qui justifie et l'autre qui est sans valeur : une foi que même le diable manifeste.

Le livre des Actes rapporte que Simon le magicien a cru, mais sa foi n'était pas celle qui justifie. “Simon lui-même crut, et, après avoir été baptisé...”(Actes 8:13). Simon a offert de l'argent à l'apôtre Pierre pour obtenir la puissance du Saint-Esprit, mais Pierre a répondu : “je vois que tu es dans un fiel amer et dans les liens de l'iniquité.”

Pierre a dit à Simon que, sans repentance, lui et son argent allaient périr. En effet, Simon croyait mais il n'avait pas obtenu la justice de Dieu, qui se trouve en Christ. Sa foi n'était pas la foi qui justifie, celle qui purifie le cœur et qui apporte la justice de Christ.

Les Écritures disent que beaucoup de gens “...crurent en son nom, voyant les miracles qu'il faisait. Mais Jésus ne se fiait point à eux...; car il savait lui-même ce qui était dans l'homme” (Jean 2:23-25). Ces gens croyaient en Christ mais ce n'était pas la foi de ceux qui “reçoivent le pouvoir de devenir enfants de Dieu” (Jean 1:12).

La foi qui justifie est plus qu'une foi qui adhère, plus qu'une simple connaissance de Dieu. Jacques dit : “Tu crois qu'il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent.”(Jacques 2:19). Jacques parlait d'une foi morte, temporaire, pas de la foi éternelle. Et Jésus nous a mis en garde contre ce type de foi, disant que certains “n'ont point de racine, ils croient pour un temps, et ils succombent au moment de la tentation.”(Luc 8:13)

Mais il y a une foi qui justifie, qui purifie le cœur (voir Actes 15:9) et qui nous fait “[parvenir] à la justice” (Romains 10:10).

Pour que la foi nous justifie, elle doit être accompagnée du désir d'obéir et d'être fidèle à Dieu. Ce type de foi contient une force vitale, un principe d'obéissance éternelle et d'amour pour Dieu.