jeudi 7 février 2013

APPORTE LE A LA CROIX

Sous l'Ancienne Alliance, une obéissance totale était demandée. La loi de Dieu ne laissait pas de place à la plus petite désobéissance. Pour dire les choses simplement : l'âme qui péchait mourait.

Ces commandements avaient été exposés clairement, décrivant l'obéissance parfaite qu'un Dieu saint requiert. Cependant, la loi ne donnait pas à la chair les capacités nécessaires à une telle obéissance et l'homme se trouvait totalement incapable de satisfaire aux exigences de la loi. Paul appelle la loi “...un joug que ni nos pères ni nous n'avons pu porter” (Actes 15:10).

Mais Paul décrit aussi la loi comme étant : “Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi.”(Galates 3:24). La loi met nos cœurs à nu, nous enseignant que notre volonté est faible, que nous sommes aussi impuissants que des nourrissons, ayant besoin d'un sauveur.

Tu pourrais alors te demander : “Pourquoi Dieu nous demande-t-il une parfaite obéissance tout en ne nous donnant pas la puissance nécessaire ?” La Bible répond clairement : Dieu devait nous amener au point où nous réalisons que nous n'avons pas le pouvoir d'échapper à notre péché.

Cela a pris à Israël quatre cents ans d'afflictions pour apprendre qu'ils ne pouvaient être à l'origine de leur propre délivrance. Ils ne pouvaient pas se débarrasser de ceux qui les maintenaient dans l’esclavage par leur propres forces. Ils devaient avoir un libérateur, un Dieu qui descendrait vers eux et les conduirait hors de leur esclavage.

Et cela a pris des siècles, jusqu'à l'époque de Zacharie, pour qu'Israël reconnaisse son besoin d'un rédempteur. Ils ont finalement été convaincus qu'ils avaient besoin d'un sauveur qui serait pour eux “une muraille de feu tout autour, et [qui] serait sa gloire au milieu d'[eux].”(Zacharie 2:5). Dieu lui-même serait la muraille de feu autour d'eux et la gloire au milieu d'eux !

Pourtant, beaucoup de chrétiens aujourd'hui n'ont pas encore appris cette leçon. Ils vivent sous la loi, combattant leur chair, faisant des promesses à Dieu, essayant de se libérer de leurs péchés. Ils se lèvent chaque matin en disant : “C'est aujourd'hui Seigneur ! Je vais trouver la force et la volonté de briser ces chaînes. Avec juste un peu plus d'efforts, je vais être libéré !”

Non ! Ça n'arrivera pas. Ça va simplement mener à plus de culpabilité. La loi a pour but de nous amener à la croix pour que nous reconnaissions notre impuissance et notre besoin d'un rédempteur.