mercredi 13 février 2013

DES BRANCHES SAINTES

Quand tu lis 1 Pierre 1:16, “Vous serez saints, car je suis saint.”, tu t'alarmes peut-être. “Ça veut dire que je dois être aussi saint que Jésus l'était ? C'est impossible ! Il était sans tâche, parfait. Comment quelqu'un pourrait-il être à son niveau ?”

Le but de la loi était de nous montrer qu'il nous est impossible d'être conforme aux standards de sainteté de Dieu. Aucun volonté, force ou capacité humaine, aussi forte soit-elle, ne peut nous rendre saint. Donc, il ne peut y avoir qu'une seule façon pour nous de devenir saint. Nous devons être en Christ, sa sainteté devenant alors notre sainteté.

“si la racine est sainte, les branches le sont aussi.”(Romains 11:16). Paul dit que nous, qui sommes les branches, sommes saints parce que Jésus, qui est la racine, est saint. Et Jean écrit : “Je suis le cep, vous êtes les sarments”(Jean 15:5). En d'autres termes, nous sommes rendus saints, parce que nous sommes en Christ, en vertu de sa sainteté à Lui.

Le fait est que Dieu reconnaît un seul homme comme saint : Jésus Christ. Et aux yeux de Dieu, il n'y a eu que deux représentants de l'humanité dans toute l'Histoire : le premier est Adam au sens littéral, et le deuxième Adam, qui est Jésus. L'humanité entière a été enveloppée par le péché commis par le premier Adam : nous sommes tous devenus pécheurs. Puis, Jésus est venu comme l'Homme nouveau, et, au travers de Sa réconciliation à la croix, toute l'humanité s'est trouvée potentiellement regroupée en Lui. Aujourd'hui, Dieu ne reconnaît que cet Homme, Jésus, et Il est saint.

Tout comme Adam, s'il n'y avait la rédemption acquise par Christ, nous ne pourrions pas être saint. Peu importe la durée de notre vie ou la somme de nos efforts, peu importe combien de prières nous prononçons ou le nombre de fois que nous lisons la Bible, et peu importe combien de convoitises nous vainquons, nous ne serons jamais saints.

Jésus seul demeure dans une parfaite sainteté. Si quelqu’un doit se tenir devant le Père céleste et être reçu par Lui, ça ne peut-être qu'en Christ. Nous nous tenons devant le Père sans aucun mérite ni aucune prétention par nous-même. Nous nous tenons devant Lui uniquement par la grâce de Christ.