jeudi 28 juillet 2016

LE JOUR DE NOTRE COURONNEMENT

La peur est incompatible avec la merveilleuse relation que le Seigneur a décrété dans Son amour pour nous. Tout au long des Écritures, Dieu décrit toutes les facettes de Sa relation avec nous :
  • Il est notre père, notre frère, notre ami 
  • notre fiancé, notre chef, notre mari
  •  notre avocat, celui qui a droit de rachat 
  • celui qui pourvoit, notre refuge, notre berger

Dieu a établi toutes ces glorieuses relations avec nous à travers la croix et, à présent, Il nous presse d’apprendre à Le connaître : « Voilà qui Je suis pour toi. »

Crois-tu que Dieu va soudain effacer toutes ces relations avec Son peuple au Jour du Jugement ? Jamais ! Comment un père pourrait-il rejeter ses enfants à l’heure où ils seraient mis devant leurs responsabilités ? Même quand le Livre de Vie sera ouvert, Il sera encore ton Père, ton Avocat, ton Intercesseur. Rien ne peut supprimer cette relation avec toi.

La crainte ne sera pas présente au jour de ta récompense et de ton couronnement.

« Il ne nous traite pas selon nos péchés, Il ne nous punit pas selon nos iniquités... Autant l’orient est éloigné de l’occident, Autant il éloigne de nous nos transgressions » (Psaumes 103:10,12).

Notre esprit ne peut même pas commencer à imaginer à quel point l’Est est éloigné de l’Ouest. Et c’est justement ce que veut dire Dieu dans ce verset : Il a ôté nos péchés au-delà de notre capacité de les faire revenir.

Pourquoi est-ce que j’appelle le Jour du Jugement de Dieu le jour de notre couronnement ? C’est parce qu’Esaïe a dit de ce jour :

« Comme un jeune homme s’unit à une vierge, Ainsi tes fils s’uniront à toi ; Et comme la fiancée fait la joie de son fiancé, Ainsi tu feras la joie de ton Dieu » (Esaïe 62:5).

Quand tu te tiendras devant le Seigneur, tu reconnaîtras l’amour qu’Il a pour toi dans Ses yeux.