jeudi 14 juillet 2016

LA VICTOIRE IMPOSSIBLE

Un messager a apporté un rapport effrayant à Asa, roi de Juda : une armée forte d’un million d’hommes marchait vers eux ! Les éthiopiens et les libyens avaient combiné leurs forces et cette grande armée se dirigeait vers Juda, cherchant sa destruction.

Le jour précédent, Asa avait appelé le peuple à remercier le Seigneur pour la paix et les bénédictions dont ils jouissaient, car ils avaient recherché l’Éternel. A présent, nous lisons : “Zérach, l’Éthiopien, sortit contre eux avec une armée d’un million d’hommes” (2 Chroniques 14:9). En une nuit, Juda était en guerre, affrontant un million de soldats hostiles.

Alors, que fait un disciple qui se confie en Dieu lorsqu’il affronte une telle crise ? Comment réagit-il ? Est-ce qu’il panique ? Est-ce qu’il se tourne vers les hommes pour obtenir de l’aide ou bien est-ce qu’il place tout entre les mains du Seigneur, dans une confiance totale ?

Quelle a été la réaction de ce roi juste ?

“Asa invoqua l’Éternel, son Dieu, et dit : Éternel, toi seul peux venir en aide au faible comme au fort: viens à notre aide, Éternel, notre Dieu ! car c’est sur toi que nous nous appuyons, et nous sommes venus en ton nom contre cette multitude. Éternel, tu es notre Dieu : que ce ne soit pas l’homme qui l’emporte sur toi ! L’Éternel frappa les Éthiopiens devant Asa et devant Juda, et les Éthiopiens prirent la fuite” (2 Chroniques 14:11-12).

Dis-moi, qu’est-ce que la réaction d’Asa nous dit à nous, Église de Jésus Christ, à l’heure d’aujourd’hui ? Cet homme de Dieu a reçu la plus horrible, la plus terrifiante des nouvelles. Ses probabilités de survie étaient incroyablement minces, ses chances d’expérimenter la victoire bien pires encore.

Bien-aimé, la signification de ce passage est clair: il nous montre que la victoire – la victoire impossible – est en réserve pour ceux qui placent pleinement leur confiance en l’Éternel.