mardi 5 juillet 2016

FERME ET CONFIANT

“Mais Christ l’est comme Fils sur sa maison ; et sa maison, c’est nous, pourvu que nous retenions jusqu’à la fin la ferme confiance et l’espérance dont nous nous glorifions. C’est pourquoi, selon ce que dit le Saint-Esprit : Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs, comme lors de la révolte, Le jour de la tentation dans le désert, Où vos pères me tentèrent Pour m’éprouver, et ils virent mes œuvres pendant quarante ans” (Hébreux 3:6-9).

“Prenez garde, frères, que quelqu’un de vous n’ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant. Mais exhortez-vous les uns les autres chaque jour, aussi longtemps qu’on peut dire : Aujourd’hui ! afin qu’aucun de vous ne s’endurcisse par la séduction du péché. Car nous sommes devenus participants de Christ, pourvu que nous retenions fermement jusqu’à la fin l’assurance que nous avions au commencement” (3:12-14).

Je crois, tout comme d’autres sentinelles, que les jours dont Jésus parlait sont maintenant sur nous. Dans le monde entier, le cœur des gens défaille à cause de la peur, tandis qu’ils regardent des choses terrifiantes s’abattre sur la Terre.

Pourtant, au milieu de toute cette anxiété, de toute cette peur, nous qui croyons dans le Seigneur, nous entendons Sa Parole nous dire : “Sois ferme et confiant jusqu’à la fin.”

Le fait est que, à chaque fois que la peur croît, Dieu appelle à une plus grande fermeté. A chaque fois qu’il y a une grande terreur et une grande apostasie, Il appelle à une plus grande confiance. A chaque fois qu’il y a de l’obscurité et du désespoir, Il nous appelle à accroître notre joie.

C’est dans la nature de notre Père céleste. Il a prévu tout ce qui est nécessaire pour que Son peuple tienne bon et qu’il garde sa joie, même dans les temps les plus troublés.

Mais il y a une condition liée à la dispensation de ces choses nécessaires, et c’est un grand Si.

“Nous sommes devenus participants de Christ, pourvu que nous retenions fermement jusqu’à la fin l’assurance que nous avions au commencement… Christ l’est comme Fils sur sa maison ; et sa maison, c’est nous, pourvu que nous retenions jusqu’à la fin la ferme confiance et l’espérance dont nous nous glorifions” (Hébreux 3:14,6).

Pourquoi cette parole qui nous met en garde ? C’est parce qu’il y a des forces puissantes à l’œuvre aujourd’hui, contre tous les croyants qui veulent tenir ferme dans leur foi et rester confiants.