jeudi 27 décembre 2012

UN AMOUR QUI PARDONNE

L'histoire de Joseph et de ses frères dans l'Ancien Testament contient un message puissant pour les chrétiens de la nouvelle alliance. Joseph est un type de Christ et ses frères représentent les élus de Dieu sur terre. (Souviens-toi de la promesse de Dieu à Jacob en Genèse 35:11 : “des rois sortiront de tes reins.”) La façon dont Joseph a traité ses frères est clairement une représentation de la manière dont Dieu nous traite aujourd'hui. Cette histoire montrant l'amour qui pardonne d'un homme pour ses frères pécheurs est une belle image de l'amour et de la miséricorde de Dieu pour le pécheur.

L'histoire de Joseph et de ses frères est l'une des plus tristes dans toute la Parole de Dieu. Cette génération d'hommes choisis n'a jamais pu croire qu'ils étaient aimés. Le flot dévastateur du péché et de la peine causés par leur scepticisme doit nous servir à tous de mise en garde solennelle.

Jacob ressentait un amour exceptionnel pour Joseph, l'enfant de ses vieux jours et a pris des dispositions spéciales pour prendre soin de lui. Ses fils aînés ont déduit de cette attention particulière que leur père aimait Joseph plus qu'il ne les aimaient eux : “Ses frères virent que leur père l'aimait plus qu'eux tous, et ils le prirent en haine.”(Genèse 37:4)

Pourtant, le fait que Jacob aimait si tendrement Joseph ne signifiait pas qu'il en aimait moins ses autres fils. Il avait fidèlement béni et pris soin de tous ses enfants. Ils avaient reçu la même éducation et la même discipline, pleines d'amour. Mais les fils aînés sont devenus jaloux de ce qui paraissait être une position favorite pour leur frère. Joseph semblait obtenir tout ce que son cœur désirait, y compris un luxueux manteau multicolore. Il était davantage béni, favorisé, dorloté et cela les a mis en colère et rendus jaloux.

Ne t'es-tu jamais rendu coupable en enviant un frère dans le Seigneur qui paraissait obtenir tout ce qu'il voulait ? Ses prières semblaient obtenir toujours une réponse rapide. Il ne semblait jamais seul, mal aimé, non désiré, alors que tu te sentais abandonné et seul. Les racines de l'amertume et de la jalousie commencent alors à pousser.

Bien-aimé, c'est un terrain dangereux. Dès l'instant où nous croyons que notre Père céleste nous aime moins qu'Il n'aime quelqu'un d'autre, nous laissons la porte ouverte à toutes sortes de mauvaises choses. A chaque fois que nous nous plaignions des circonstances de nos vies, que ce soit à haute voix ou en silence dans nos cœurs, nous accusons Dieu de négligence.

Attention ! C'est justement cette attitude qui a amené tant de troubles dans la vie des frères de Joseph.