jeudi 13 décembre 2012

PRENDRE LE PECHE A LA LEGERE

Le prophète Ezéchiel nous a donné une illustration claire de ce qui arrive aux gens qui prennent leur péché à la légère. La Bible nous rapporte que soixante-dix anciens de Juda sont venus voir Ezéchiel afin de recevoir une parole de la part du Seigneur. Ces hommes avaient tous un service dans le temple. Alors qu'ils se rassemblaient avec le prophète afin d'adorer, Ezéchiel a reçu une vision surprenante :

“...Comme j'étais assis dans ma maison, et que les anciens de Juda étaient assis devant moi, la main du Seigneur, de l'Éternel, tomba sur moi. Je regardai, et voici, c'était une figure ayant l'aspect d'un homme ; depuis ses reins en bas, c'était du feu, et depuis ses reins en haut, c'était quelque chose d'éclatant, comme de l'airain poli. Il étendit une forme de main, et me saisit par les cheveux de la tête. L'esprit m'enleva entre la terre et le ciel, et me transporta, dans des visions divines, à Jérusalem”(Ezéchiel 8:1-3)

Le Saint-Esprit est descendu sur ce rassemblement et le feu saint de Dieu a rempli l'endroit de lumière : “Et voici, la gloire du Dieu d'Israël était là” (verset 4). Chaque fois que la présence ardente de Dieu se manifeste pendant un rassemblement, le péché est exposé. Soudain, le prophète a vu que les esprits de ces hommes étaient plein de “...toutes sortes de figures de reptiles et de bêtes abominables” (verset 10). Il décrit ici des forteresses démoniaques, des être mauvais. Et ces choses avaient infiltré la maison de Dieu au-travers des serviteurs !

Là se tenaient les soixante-dix anciens, calmes et tranquilles, paraissant être des adorateurs recherchant la direction du Seigneur. Mais en réalité, ils camouflaient des péchés cachés. Ils accomplissaient à la vue de tous les rituels d'adoration propres au service du temple, alors qu'en réalité ils appartenaient à une secte secrète d'adorateurs du soleil. Ils utilisaient des prostituées sacrées dans le temple et ces soi-disant hommes de Dieu se livraient à la fornication comme rituel d'adoration.

Pire encore, ces hommes n'étaient pas conscients de leur idolâtrie horrible. Ils s'étaient convaincus que Dieu fermait les yeux sur leur idolâtrie. David était lourdement conscient du fardeau de son péché, mais ces soixante-dix anciens ne ressentaient aucune pointe de conviction, aucune perte de force physique, aucune peine. Au lieu de cela, ils étaient trompés par ce que Moïse appelait une “fausse paix”

“Que personne, après avoir entendu les paroles de cette alliance contractée avec serment, ne se glorifie dans son cœur et ne dise : J'aurai la paix, quand même je suivrai les penchants de mon cœur, et que j'ajouterai l'ivresse à la soif.”(Deutéronome 29:19)

En d'autres termes : “une personne trompée est comme un ivrogne : elle a perdu toute capacité de discernement. Elle ne peut même pas distinguer la soif et l'ivresse.”