lundi 31 décembre 2012

L’EGYPTE DANS LEUR COEUR by Gary Wilkerson

Néhémie était un berger pour Israël - un roi, un pasteur, un meneur et un réparateur qui a ramené Israël à Jérusalem où ils ont commencé à rebâtir les murailles qui avaient été détruites. Néhémie a quitté Jérusalem pour rendre visite au roi de Perse et quand il est revenu, il a dit : « A cette époque, je vis… » (Néhémie 13 : 15).

Quand Néhémie est revenu dans la ville, il a vu les enfants d’Israël faire exactement les mêmes choses que leur père avait faites et qui les avaient conduit à être emmenés en exil et mis en esclavage. Ils avaient été libérés et reconstruisaient leur ville, mais une fois encore, ils pratiquaient les mêmes choses qui avaient provoquées la chute des murailles. Est-ce que cela veut dire quelque chose pour toi ? Alors qu’ils étaient en train de reconstruire, ils pratiquaient les mêmes péchés que ceux qui avaient provoqués la chute des murailles.

Ils reconstruisaient la ville d’une main et la détruisaient de l’autre. Ils reconstruisaient leur vie d’un côté et la détruisaient de l’autre.

Et il en est de même pour beaucoup parmi nous aujourd’hui ! D’un côté, nous venons à l’autel et nous crions à Jésus, et de l’autre côté, nous pratiquons les mêmes vieux péchés. D’un côté nous prions, nous lisons la Bible et nous allons à l’église, et de l’autre nous allons toujours dans les bars et les boîtes de nuit, nous regardons encore de la pornographie sur internet, nous faisons toujours des compromis. D’un côté nous glorifions Dieu, et de l’autre nous vivons selon les pratiques de ce monde.

Les Israélites étaient en train de retourner à leurs anciens maîtres. Ils reconstruisaient quelque chose de nouveau mais quelque chose de vieux restait en eux. Il a été dit qu’avec Moïse, les enfants d’Israël étaient sortis d’Egypte, mais quelque chose de l’Egypte était encore en eux ( voir Actes 7 : 39). Certains d’entre nous sont en train d’être libérés des choses du monde mais une partie du monde est encore en eux.

Dieu veut que nous venions à un lieu d’humilité et de repentance. Il veut que nous ayons une marche constante dans la victoire, une marche à la conquête de l’ennemi, toujours !