lundi 21 mars 2011

LA MARQUE DU SERVITEUR

David, le psalmiste, disait : “Tu m'as ouvert les oreilles” (Psaume 40/6). Ceci pourrait fort bien être interprété comme signifiant : “Tu m'as accepté comme ton esclave”, en allusion à la coutume des maîtres de percer l'oreille des esclaves qui refusaient volontairement d'être libérés (voir Exode 21/6). En d'autres termes, “Il y a un trou dans mon oreille qui me marque pour le Seigneur, pour cette vie et l'éternité”. Avez-vous permis au Saint-Esprit de percer votre oreille ?

Ce qui marquait ce serviteur, c'était qu'il s’engageait à donner entièrement son temps au service de son maître. Il n'y a rien de mystique à cette façon de servir. Cela commence simplement avec un engagement à donner au Seigneur le meilleur de notre temps et une mise en place pratique de cet engagement dans la vie de tous les jours !

Cela ne veut pas dire que nous devons tous abandonner notre travail et notre carrière pour entrer dans un ministère à plein temps. Trop nombreux sont ceux qui aujourd'hui sont sortis de la volonté de Dieu en s'engageant de façon présomptueuse, abandonnant leurs responsabilités d'élever une famille et d’établir des bases solides dans leurs vies pour « aller par la foi ». Ce qui est important, c’est de rester en place et de donner au Seigneur plus de temps de qualité là où tu es. Ce dont il est question, c'est de mettre Christ au centre de toutes choses, au centre de ta famille, de ton travail, que tout tourne autour de lui. C'est que Christ devienne le centre de nos pensées et que nous passions du temps dans sa présence, à entendre sa voix et à obéir à ses commandements.

Le serviteur est plus une âme qui donne qu'une âme qui prend. Avec Paul, nous pouvons dire : « Je n'ai rien voulu savoir d'autre parmi vous que Christ et Christ crucifié ». Ce serviteur ne cherche pas à servir pour une récompense ou pour un gain personnel. Son salaire, c'est la gloire et l’honneur qu’il rend à son Maître. Le véritable serviteur qui s'est engagé pour toute sa vie dans un service est marqué par le Seigneur d'une façon spéciale. Il est impossible de ne pas remarquer ce serviteur parce qu'il porte dans son corps les marques de son Maître.

Quelles sont les marques du serviteur de nos jours dans les temps que nous vivons ? Il est clairement révélé dans la Parole qu'il s'agit de la marque d'un esprit brisé et contrit qui pleurs sur les abominations qui sont commises contre son Seigneur. Notre maître ne perce certes pas les oreilles avec un poinçon, mais il brise les cœurs avec son marteau.

"Et il appela l'homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture. L'Eternel lui dit: Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s'y commettent" (Ezéchiel 9/3-4).

Une autre marque sur ce serviteur est une circoncision qui n’a pas été faite de main d’homme. Cela nous parle d’une totale séparation du monde pour Christ. Cela signifie que tous nos propres plans, nos projets et nos rêves sont abandonnés, et que les préoccupations et les fardeaux du Seigneur deviennent notre priorité.