jeudi 3 mars 2011

DES FORCES POUR LE VOYAGE

Personne sur Terre ne peut te placer dans un ministère. Tu peux avoir obtenu un diplôme lors d'un séminaire, avoir été ordonné par un évêque ou avoir été recommandé par une dénomination. Mais l'apôtre Paul révèle la seule source d'une véritable appel pour un ministère : “Et je rends grâces au Christ Jésus, notre Seigneur, qui m'a fortifié, de ce qu'il m'a estimé fidèle, m'ayant établi dans le service,” (1 Timothée 1:12).

Que veut dire Paul lorsqu'il dit que Jésus l'a fortifié et estimé fidèle? Il nous faut nous remémorer la conversion de l'apôtre. Trois jours après cet évènement, Christ a placé Paul dans un ministère, plus précisément, le ministère de la souffrance : “car je lui montrerai combien il doit souffrir pour mon nom.” 'Actes 9:16). C'est à ce ministère précis que Paul se réfère quand il dit : “C'est pourquoi, ayant ce ministère...” (2 Corinthiens 4:1). Il continue en ajoutant : “...comme nous avons obtenu miséricorde, nous ne nous lassons point,” Il parle du ministère de la souffrance. Et il dit clairement que c'est un ministère que nous avons tous.

Paul nous dit que Jésus a donné une promesse pour ce ministère. Christ s'est engagé à rester fidèle envers lui et à lui permettre de traverser ses épreuves. Le terme grec pour “fortifié” signifie “un approvisionnement continuel de forces”. Paul déclare : “Jésus m'a promis de me donner une force plus que suffisante pour le voyage. Il me fortifie afin que je reste fidèle dans le ministère. A cause de lui, je ne faiblirai pas et je n'abandonnerai pas. Je pourrai témoigner que ces choses sont vraies.”

Une transfiguration se produit dans chacune de nos vies. La vérité, c'est que nous sommes transformés par ce qui nous obsède. Nous devenons semblables à la chose qui occupe notre esprit. Notre caractère est influencé par ce qui à une prise sur notre cœur.

Je remercie Dieu pour chaque personne qui remplit son âme et son esprit avec des choses spirituelles. De tels serviteurs ont leurs yeux fixés sur ce qui est pur et saint. Ils fixent leur regard sur Christ, passant un temps de qualité dans l'adoration, construisant ainsi leur foi. Le Saint-Esprit est à l'œuvre dans ces saints, transformant leur caractère en celui de Christ. Ces croyants seront prêts à affronter les temps de souffrances difficiles à venir. Les croyants paresseux, qui ne passent pas de temps dans la prière, subiront des échecs, des blessures dans leur cœur. Ils seront écrasés par leurs peurs, parce que le Saint-Esprit n'est pas à l'œuvre en eux, et qu'il ne peut pas les transfigurer. Quand les temps difficiles viendront, ils ne tiendront tout simplement pas.

Voici les derniers mots de Paul sur le sujet : “Nous ne donnons aucun sujet de scandale en quoi que ce soit, afin que le ministère ne soit pas un objet de blâme. Mais nous nous rendons à tous égards recommandables, comme serviteurs de Dieu, par beaucoup de patience dans les tribulations, dans les calamités, dans les détresses, sous les coups, dans les prisons, ...[étant regardés] comme attristés, et nous sommes toujours joyeux ; comme pauvres, et nous en enrichissons plusieurs” (2 Corinthiens 6:3-5,10) Comment pouvons-nous “en enrichir plusieurs”? En manifestant l'espoir que nous avons en Christ au milieu de nos souffrances. Nous offrons de véritables richesses lorsque nous amenons d'autres personnes à se demander : “Quel est son secret? Où trouve-t-il tant de paix?”