jeudi 11 mai 2017

SON FEU SURNATUREL

Esaïe s’est écrié : “Éternel, tu es notre père… et nous sommes tous ton peuple. Révèle-toi et touche-nous encore une fois” (voir Esaïe 64:8-9).
Des siècles plus tard, le même cri s’est fait entendre parmi un autre reste : les 120 croyants qui s’étaient rassemblés dans la chambre haute de Jérusalem. Il s’agissait d’une époque qui ressemblait fort à celle d’Esaïe : une période de grande observance religieuse, avec des multitudes de gens s’attroupant dans le temple, en provenance de tout Israël. Il y avait beaucoup d’apparat et les synagogues grouillaient de gens religieux. Pourtant, le peuple ne faisait que suivre le mouvement, observant simplement des rituels.
Tu te demandes peut-être : “Comment est-ce possible ? Il s’agit de la génération qui a été au bénéfice de la prédication pleine de feu de Jean Baptiste. Une génération qui a vu Dieu fait chair – Jésus – marcher au milieu d’eux, accomplissant des miracles.” Pourtant, ils étaient sans vie, secs et vides.
Jésus Lui-même avait pleuré sur ces gens suprêmement religieux. Il avait crié : “Vous avez l’apparence de la sainteté et vous accomplissez des œuvres charitables. Mais à l’intérieur, vous êtes morts.” Ils n’étaient pas touchés par les signes et les miracles que Jésus accomplissait. Ils n’étaient pas touchés quand Il chassait les démons, libérant des gens qui avaient été sous leur emprise pendant des années. Et, à la fin, ils l’ont rejeté, se détournant de l’offre de grâce de Dieu.
Pourtant, le Seigneur n’a jamais baissé les bras en ce qui concerne Son peuple. Jésus a prophétisé à Ses 120 disciples : “Je vais faire pleuvoir mon Esprit sur toute chair.” Afin de les y préparer, Il leur a ordonné : “Allez à Jérusalem et attendez-là jusqu’à ce que Je vienne.”
Le message de Christ pour Ses disciples était en essence le suivant : “Quand vous serez ensemble, le feu s’abattra sur l’assemblée entière et vos cœurs fondront. Mon feu surnaturel ôtera toutes les montagnes – chez vos voisins, chez les autres juifs et dans toutes les nations. La dureté et l’incrédulité se dissoudront, avec des milliers de personnes qui seront sauvées en une heure. La seule mention de Mon nom convaincra des multitudes.”