mardi 2 mai 2017

ABONDE EN ESPÉRANCE

“Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit !” (Romains 15:13).
D’après Paul, quand il s’agit d’espérance, le Saint-Esprit doit obligatoirement être impliqué. Alors, comment pouvons-nous abonder en espérance, comme Paul prie que nous puissions le faire ? Comment pouvons-nous nous réjouir dans l’espérance ? Et comment pouvons nous en obtenir la pleine assurance ? Une graine d’espérance est plantée au moment du salut, évidemment, mais il doit y avoir une maturation de l’espérance tout au long de notre marche avec Jésus.
Le livre des Hébreux nous dit que nous avons une espérance qui est : “comme une ancre de l’âme, sûre et solide ; elle pénètre au delà du voile” (Hébreux 6:19). Pour résumer, le chemin qui conduit à l’espérance commence lorsque l’on est pleinement assuré que nous sommes droits devant Dieu. Nous parlons de l’assurance d’être en paix avec Dieu. Et Paul fournit cette assurance lorsqu’il déclare : “Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ” (Romains 5:1).
Dans un cantique, l’auteur Edward Mote dit : “Mon espérance est construite sur rien de moins que le sang et la justice de Jésus. En effet, ceci est la paix : croire que la promesse de Dieu selon laquelle Il me considère comme juste par la foi dans le sang de Christ, répandu pour moi. Il le fait même si je ne suis pas parfait. Et Sa justice m’est donnée non par le bien que j’aurais pu faire, mais uniquement par la foi.
Le fait est que tu ne peux pas connaître une paix stable ni une vraie espérance tant que tu chancelles au sujet de ton acceptation en Christ. Cette acceptation n’est pas basée sur ce que ta chair ou le diable t’accusent d’être. Elle est uniquement basée sur ce que Dieu voit quand Il te regarde alors que tu es en Christ.