samedi 20 mai 2017

AFFRONTER L’ENNEMI DE FRONT - Nicky Cruz

Dans l’un des psaumes les plus cités du Roi David, mais souvent mal compris, il dit : “Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : Ta houlette et ton bâton me rassurent” (Psaumes 23:4). Je ne crois pas que David demandait à Dieu d’ôter le mal, il Lui demandait de le pousser au milieu de la bataille, de le forcer à affronter l’ennemi de front. Il était prêt à aller en guerre contre Satan, pas à se cacher de lui !
Quand l’apôtre Paul pressait ses frères dans la foi à se rappeler leur but en tant que chrétien et leur récompense dans le Ciel, il leur disait : “ Encouragez-vous donc les uns les autres par ces paroles” (1 Thessaloniciens 4:18). En fait, il disait : “Poussez-vous les uns les autres en avant dans votre bataille contre le diable.”
Et quand Jésus a promis à Ses disciples que le Consolateur viendrait après Sa mort, c’était une annonce de la guerre. Le Saint-Esprit allait à la fois les inspirer et les rendre capables d’aller en première ligne dans la guerre spirituelle. C’est une dimension de l’Esprit de Dieu qui est très réelle mais trop peu comprise et acceptée.
Si tu veux voir l’Esprit de Dieu à l’œuvre avec gloire sur Terre, va donc vers les premières lignes de la bataille, là où la guerre entre le bien et le mal – la bataille pour les âmes humaines – est menée avec intensité. Si tu veux ressentir la colère de Satan, passe juste un peu de temps sur son terrain à parler de Jésus à des gens qu’il tient dans ses chaînes. Regarde-le lever son affreuse tête pour essayer de t’intimider et de se moquer de toi.
Rien ne rend Satan plus en colère ni plus nerveux que de voir l’un des membres du peuple de Dieu porter le flambeau de la grâce dans les ténèbres étouffantes de son donjon. C’est là qu’il combat le plus fort et que nous voyons le Saint-Esprit briller avec le plus de puissance.
Nicky Cruz, évangéliste et auteur internationalement connu, s'est tourné vers Jésus Christ en se détournant d'une vie de violence et de crimes, après avoir rencontré David Wilkerson à New York en 1958. L'histoire de sa conversion a d'abord été rapportée dans le livre La croix et le Poignard de David Wilkerson puis, plus tard, dans son propre best-seller, Du ghetto à la vie.