mercredi 17 mai 2017

OBTENIR L’ATTENTION D’UNE GÉNÉRATION PERDUE

Pendant Son temps avec les disciples, juste avant Sa crucifixion, Jésus les a mis en garde : “certains d’entre vous seront rejetés, certains seront emprisonnés, d’autres seront tués. Et tous, vous serez persécutés” (voir Jean 16:2). Quel message d’adieu !
Pourtant, dans le même temps, Jésus leur a donné une parole de direction sur la façon d’atteindre leur génération après qu’Il soit parti. Cette direction n’a rien à voir avec des méthodes d’évangélisation. Jésus avait déjà dit aux disciples qu’ils devaient aller dans le monde entier pour prêcher l’évangile et il était clair qu’ils auraient besoin de la puissance du Saint-Esprit pour ce faire.
Jésus leur a dit clairement : “Si vous obéissez à ce nouveau commandement, tous les hommes sauront qui vous êtes. Et ils sauront exactement où vous vous tenez. Ils pourront vous haïr, vous traiter de fanatiques et vous jeter hors de leurs synagogues mais ils sauront que vous êtes à Moi.”
Voilà ce que Jésus a dit à Ses disciples : “Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres” (Jean 13:34). Il ne s’agit pas d’une option, c’est un commandement de la part de Jésus. Et c’est là que l’effort d’évangélisation doit commencer.
Tu vois, l’Écriture dit clairement que nous devons nourrir les pauvres et l’église le fera toujours fidèlement. Nous devons accomplir de nombreuses œuvres bonnes à travers lesquelles nous annonçons le Christ avec audace. Mais pour pénétrer “les ténèbres les plus profondes,” nous avons besoin de nous saisir de ce nouveau commandement de la part de Jésus. Christ explique : “A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres” (13:35).
D’après Jésus, seul cet amour particulier – un amour pour les autres croyants – peut gagner l’attention d’une génération perdue. Il s’agit du même genre d’amour qui renonce à soi-même, qui se sacrifie, que Jésus a montré pour chacun de nous. Un tel amour pour les nôtres en Christ ne peut être accompagné que de mots, mais aussi d’actions.