mercredi 10 mai 2017

GAGNER DE LA FORCE

A une époque où de grands jugements s’abattaient tout autour de lui sur la nation, Esaïe a témoigné du fait qu’il avait une double portion de paix.
La même vision merveilleuse qu’avait Esaïe dans ces temps difficiles est disponible pour nous aujourd’hui.Cette promesse de repos s’applique à tous ceux qui “se confient en toi” (voir Esaïe 26:3).
Même si Esaïe était dépassé par ce qui se passait dans le monde, L’Écriture révèle qu’il jouissait d’une grande sérénité. Il y avait deux raisons à cela :
D’abord, alors que le jugement était sur le point de s’abattre sur les nations, Esaïe était en communion constante avec Dieu dans la prière : “oui, dans le chemin de tes jugements, ô Eternel, nous t’avons attendu; le désir de notre âme est après ton nom et après ton souvenir” (Esaïe 26:8 version Darby). Esaïe était prêt à tout affronter parce qu’il priait sans cesse.
Je te le demandes : alors que la tempête fait rage, t’approches-tu du Seigneur dans la prière comme le faisait Esaïe ? Si c’est le cas, alors tu gagnes en force, parce que ton esprit se fixe peu à peu sur l’amour de notre Père céleste et souverain. Il te révèle alors continuellement Sa puissance et t’encourage en te disant que tu surmonteras cette situation.
L’apôtre Paul nous rassure avec cette instruction : “Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées” (Philippiens 4:8).
En d’autres termes : “Vous avez entendu tous les avertissements. Maintenant, prenez garde à ce que la Parole de Dieu révèle, à ce que Ses sentinelles annoncent. Et, finalement, fixez vos pensées sur Jésus et Sa bonté.”