jeudi 19 septembre 2013

L’ESPRIT ET LA PUISSANCE D’ELIE

L’Ancien Testament se termine par cette prophétie incroyable de Malachie : «Voici : moi-même je vous enverrai le prophète Elie avant la venue du jour de l’Eternel, jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs fils et le cœur des fils à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays par interdit » (Malachie 3 : 23-24).

Cette prophétie a été en grande partie accomplie par le ministère de Jean le Baptiste. Un ange est apparu à Zacharie et a prophétisé que son fils Jean ferait revenir au Seigneur beaucoup de ceux d’Israël et qu’ «il marchera devant lui avec l’esprit et la puissance d’Elie pour ramener le cœur des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, et pour préparer au Seigneur un peuple bien disposé » (Luc 1 : 17).

Jésus, en parlant de Jean Baptiste à ses disciples, disait : « Et, si vous voulez l’admettre, c’est lui qui est l’Elie qui devait venir » (Matthieu 11 : 14). Il ajouta : « Que celui qui a des oreilles entende » (Matthieu 11 : 15). Je crois que Jésus leur demandait de voir la signification spirituelle de la venue de Jean, dans l’esprit et la puissance d’Elie, comme cela avait été prophétisé.

Jean a lui-même nié catégoriquement qu’il était Elie revenu des morts. Quand les Juifs lui ont demandé avec insistance « Es-tu Elie ? » Jean a répondu : « Je ne le suis pas… Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Rendez droit le chemin du Seigneur, comme l’a dit le prophète Esaïe » (Jean 1 : 21-23). C’est pourquoi Jésus a dit à ses disciples que seules les yeux et les oreilles spirituels pouvaient comprendre que Jean Baptiste avait un ministère du même ordre que celui d’Elie le prophète. Jean était un prédicateur de la justice, comme l’était Elie, envoyé pour éveiller un peuple au chemin droit et resserré de la sainteté.

Revêtu du même esprit intrépide et de la même puissance qu’Elie, Jean a tempêté contre les péchés des Juifs désobéissants, avides et amis des plaisirs. Christ était prêt à venir et ce puissant homme de vérité est venu tout à coup pour préparer un peuple au Seigneur. Ce prophète du désert a été envoyé pour que le cœur du peuple change, ce qui est la définition la plus juste de la repentance. Jean a prêché la repentance, la réparation, la purification du cœur et une pratique de la marche dans la sainteté, en lien avec une confession ouverte des péchés.

Je crois que le prophète Malachie (tout comme d’autres prophètes de l’Ancien Testament) parle d’une « Compagnie » de saints qui seront suscités juste avant la seconde venue de Christ. Ils exerceront leur ministère revêtus du même esprit et de la même puissance qu’Elie et Jean Baptiste.

Cette Compagnie de croyants des derniers jours agira en tenant compte de la prophétie d’Esaïe : « Crie à plein gosier, ne te retiens pas, élève ta voix dans un cor et annonce son crime à mon peuple, à la maison de Jacob ses péchés ! » (Esaïe 58 : 1).