lundi 23 septembre 2013

APPELÉ À LA LIBERTÉ by Gary Wilkerson

“ Ainsi les rachetés de l’Eternel retourneront, ils iront à Sion avec des chants de triomphe, et une joie éternelle couronnera leur tête ; l’allégresse et la joie s’approcheront, la douleur et les gémissement s’enfuiront » (Esaïe 51 : 11).

Est-ce que les mots suivants te parlent ? Vie, joie, détachement, bonheur, courage, liberté. Peux-tu imaginer vivre ce genre de choses dans ton service pour Christ ? Comment pourrais-tu obtenir une joie si puissante ?

Cela ne viendra pas au travers des œuvres de justice. Nous n’avons pas le pouvoir d’être justes par nous-mêmes. Nous pouvons faire de notre mieux et sincèrement offrir à Dieu tout ce que nous avons et tout ce que nous sommes, mais ce n’est rien de plus que des hayons sales. « Nous sommes tous comme des impurs, et toute notre justice est comme un vêtement souillé ; nous sommes tous flétris comme une feuille, et nos crimes nous emportent comme le vent » (Esaïe 64 : 5).

La liberté vient uniquement au travers de la seule justice de Christ. Quand Sa justice devient nôtre, nous sommes libérés du fait de nous efforcer par nous-même. Son esprit est en nous, nous libérant de la loi du péché et de la culpabilité et faisant devenir toutes choses nouvelles. « En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort » (Romains 8 : 2).

Cette liberté est tout ! Cela signifie la liberté de mener à bien les responsabilités des choses que Dieu nous a appelé à faire. Nous sommes soudain capables de témoigner en nous abandonnant totalement. Nous avons un courage qui ne vient pas de nous. La grâce coule à travers nous, au lieu d'un légalisme aveugle et mortel.

Il n’y a qu’une seule façon de marcher dans la liberté et la joie que Christ nous a acquises : en acceptant Son don de justice. Faire cela signifie se revêtir de la grâce, pas des œuvres. Cela ne signifie pas se soustraire à nos responsabilités ; au contraire, venir s’abriter sous Sa grâce est la seule façon d'assumer de vraies responsabilités. Sinon, nous ne pouvons rien accomplir en Son nom !

“Car vous êtes appelés à la liberté » (Galates 5 : 13).