vendredi 27 août 2010

VENIR À SA TABLE

Une vieille chanson biblique a une signification profonde pour moi. Celle-ci dit: "Jésus a un festin / Où les saints de Dieu sont nourris / Il invite son peuple élu, venez dîner."

Quelle perspective passionnante: Le Seigneur a un festin aux cieux pour ses disciples! Jésus dit à ses disciples, "C'est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur, afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume." (Luc 22:29-30) Être affamé pour lui signifie que, par la foi, nous sommes aussi assis à cette table.

Lorsque l'apôtre Paul nous instruit, "Célébrons donc la fête." (1 Corinthiens 5:8), il veut dire par là que nous devons comprendre clairement que nous avons été attribués un siège aux cieux avec le Christ à sa table royale. Paul dit, "Venez toujours. Ne laissez jamais dire que votre place est vide."

C'est une triste vérité que l'Église de Jésus-Christ n'a tout simplement pas compris ce que cela signifie de célébrer la fête. Nous ne comprenons pas la majesté et l'honneur qui nous est accordés ayant été soulevés par le Christ afin d'être assis avec lui dans les lieux célestes. Nous sommes devenus trop occupés pour s'asseoir à sa table. Nous tirons à tort notre joie spirituelle du service au lieu de la communion. Nous faisons de plus en plus pour un Seigneur que nous connaissons de moins en moins. Nous nous éreintons donnant notre corps et esprit à son travail, mais rarement nous célébrons la fête.

Une chose que notre Seigneur cherche par-dessus tout de ses serviteurs, pasteurs et bergers est la communion à sa table. Cette table est un lieu d'intimité spirituelle, et elle est disponible tous les jours. Célébrer la fête signifie venir à lui continuellement pour de la nourriture, de la force, de la sagesse et de la communion intime.

Depuis la Croix, tous les géants spirituels ont eu une chose en commun: Ils ont vénéré la table du Seigneur. Ils devenaient perdus dans l'immensité du Christ. Ils sont tous morts en déplorant qu'ils connaissaient encore si peu de lui et de sa vie.

Notre vision du Christ aujourd'hui est trop petite, trop limitée. Un évangile de l' "immensité" est nécessaire pour surmonter les problèmes complexes et de plus en plus nombreux de cette époque perverse. Vous voyez, Dieu ne se contente pas de résoudre les problèmes dans ce monde—il les avale dans son immensité! Quelqu'un avec une révélation du Christ de plus en plus grande n'a pas besoin de craindre les problèmes, le diable, ou le pouvoir sur cette terre. Il sait que le Christ est plus grand que tout cela. Si nous avions ce genre de révélation de son immensité, de son caractère sans bornes, sans mesure, sans limite, énorme, nous serions plus jamais dépassés par les problèmes de la vie.

Paul est un exemple pour nous. Il s'était engagé à avoir une telle révélation du Christ de plus en plus grande. En fait, tout ce qu'il avait du Christ venait par révélation, ceci lui avait été enseigné à la table du Seigneur et devint vérité par le Saint-Esprit. Souvenez-vous, c'était trois ans après sa conversion avant que Paul aille passer du temps avec les apôtres à Jérusalem, et il resta avec eux seulement quinze jours avant de poursuivre ses voyages missionnaires. Plus tard, il dit, " C'est par révélation que j'ai eu connaissance du mystère." (Éphésiens 3:3) Le Saint Esprit connaît les secrets profonds et mystérieux de Dieu, et Paul priait constamment pour le don de la grâce afin de comprendre et de prêcher "les richesses incompréhensibles de Christ" (Éphésiens 3:8).

Le Seigneur est à la recherche de croyants qui ne sont pas satisfaits de fouiller à travers toutes les voix contradictories pour trouver une véitable parole. Il veut que nous ayons faim pour sa révélation qui est nous appartient entèrement—une intimité profonde et personnelle.