mercredi 25 août 2010

LA GÉNÉRATION ACTUELLE NE SAIT RIEN SUR L'ENDURANCE

Endurer signifie "mener à bien malgré les épreuves, souffrir patiemment sans abandonner." En bref, cela signifie patienter ou tenir le coup. Mais ce mot signifie pas grand-chose à la génération actuelle. De nombreux chrétiens d'aujourd'hui sont ceux qui quittent—ils quittent leurs conjoints, leurs familles et leur Dieu.

Pierre aborde ce sujet en disant: "Car c'est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement." (1 Pierre 2:19) Puis il ajoute: "En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c'est une grâce devant Dieu. Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude; lui qui, injurié, ne rendait point d'injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait à celui qui juge justement." (1 Pierre 2:20-23)

L'apôtre Paul commande, "Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus Christ." (2 Timothée 2:3) Enfin, le Seigneur lui-même nous donne cette promesse: "Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé." (Matthieu 24:13)

Je vous demande—quelles sont vos épreuves? Y a-t-il le trouble dans votre mariage? Votre travail est-il en crise? Avez-vous un conflit avec un parent, un propriétaire, un ami qui vous a trahi?

Nous devons vivre dans l'espoir. Vous voyez, tout comme la souffrance de Paul ne cessait jamais, aussi ni sa révélation, sa maturité, sa foi profonde, sa paix établie n'ont cessé. Il dit: "Si je vais être un homme spirituel—si je veux vraiment plaire à mon Seigneur, s'il vous plaît puis—alors je ne peux pas lutter contre mes circonstances. Je vais tenir le coup et ne jamais quitter. Rien sur cette terre ne peut me donner ce que je reçois de l'Esprit de Dieu chaque jour dans mon épreuve. Il me fait un homme spirituel."

La vie de Paul "respirait" de l'Esprit du Christ. Et ceci est aussi vrai pout toute personne spirituelle. Le Saint Esprit déverse de l'être intérieur de ce serviteur les brises célestes de Dieu. Cette personne n'est pas abattu; il ne murmure pas ou se plaint de son sort. Il traverse peut-être l'épreuve de sa vie, mais il est toujours aussi souriant—parce qu'il sait que Dieu est à l'œuvre en lui, révélant sa gloire éternelle.