mercredi 20 janvier 2010

LE POUVOIR DE RESTER VERT

J'ai été conduit à lire et à étudier Apocalypse 9, le chapitre sur les sauterelles. Comme je lisais le verset 4, sur le commandement de Dieu aux sauterelles de ne pas détruire tout ce qui est vert, une pensée a fait un bond en moi.


Je me suis rendu compte qu’ici résidait la clé de sécurité en temps de terreur: “rester vert." David a écrit: «Et moi, je suis dans la maison de Dieu comme un olivier verdoyant, … éternellement et à jamais." (Psaume 52:8)


Le "vert" auquel David fait référence ici signifie la santé spirituelle. Cela veut dire prospérer, croître, être fructueux. David nous dit: “Ma santé vient de ma confiance en Dieu. Je prospère parce que je me tourne vers lui. Ma confiance en lui produit en moi une vie spirituelle.”


Voici une vérité glorieuse sur le pouvoir de rester vert. "Ainsi parle l'Éternel: Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme, Qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son coeur de l'Éternel! Il est comme un misérable dans le désert, Et il ne voit point arriver le bonheur; Il habite les lieux brûlés du désert, Une terre salée et sans habitants." (Jérémie 17:5-6).


Le Seigneur met en garde: "N'ayez pas confiance en l'homme. Si vous mettez votre foi dans le pouvoir de l'homme plutôt que dans moi, vous allez être maudit."


Pourtant, si nous mettons notre confiance dans le Seigneur, voici ce que notre foi va produire: "Béni soit l'homme qui se confie dans l'Éternel, Et dont l'Éternel est l'espérance! Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant; Il n'aperçoit point la chaleur quand elle vient, Et son feuillage reste vert; Dans l'année de la sécheresse, il n'a point de crainte, Et il ne cesse de porter du fruit.” (17:7-8)


Comme nous avons entièrement confiance dans le Père, nous plantons des racines dans son fleuve de santé. Et sa puissance divine—santé luxuriante, vert, et spirituelle—coule en nous et à travers nous. Alors que tout autour de nous se décompose, nous allons prospérer comme des arbres verts, sains et puissants. Et quand l'heure de l'épreuve arrive, nous ne languisserons ou ne dépérisserons pas. Au lieu de cela, notre foi s’accoîtrera.