vendredi 22 janvier 2010

IL PLUT À DIEU

Énoch jouissait d’une communion intime avec le Seigneur. En fait, sa communion avec Dieu était si intime, le Seigneur l’avait enlevé en gloire bien qu’avant sa vie sur la terre se terminerait. "C'est par la foi qu'Énoch fut enlevé pour qu'il ne vît point la mort, et qu'il ne parut plus parce Dieu l'avait enlevé; car, avant son enlèvement, il avait reçu le témoignage qu'il était agréable à Dieu." (Hébreux 11:5)


Pourquoi le Seigneur avait choisi d’enlever Énoch? Le mot d'ouverture de ce verset nous dit très clairement que c'était à cause de sa foi. En outre, la phrase de clôture nous dit que la foi d’Énoch plut à Dieu. La racine du mot grec pour plaire signifie ici complètement uni, en accord complet, en toute unité. En bref, Énoch la communion la plus intime possible avec le Seigneur que tout être humain puisse jouir. Et cette communion intime plaisait à Dieu.


La Bible nous dit qu’Énoch commençait à suivre avec le Seigneur après avoir engendré son fils, Mathusalem. Énoch avait soixante-cinq ans à l'époque. Il a ensuite passé les 300 prochaines années à communier intimement avec Dieu. Hébreux nous clarifie qu’Énoch était tellement en contact avec le Père, si proche de lui en communion toutes les heures, que Dieu choisit de le faire venir dans sa maison. Le Seigneur dit à Énoch, essentiellement, "Je ne peux pas vous emmener plus loin dans la chair. Pour augmenter mon intimité avec vous, je dois vous mettre à mes côtés.” Donc il emmena Énoch rapidement à la gloire.


Selon Hébreux 11:5, c’était l'intimité d’Énoch qui plut à Dieu. À notre connaissance, cet homme n’a jamais accompli un miracle, n’a jamais développé une théologie profonde, n'a jamais fait de grandes œuvres dignes de mention dans l'Écriture. Au lieu de cela nous lisons cette description simple de cette vie d’un homme fidèle: "Énoch marchait avec Dieu."


Enoch avait une communion intime avec le Père. Et sa vie est encore un autre témoignage de ce que signifie de marcher vraiment dans la foi.