lundi 30 juin 2008

PRENEZ PLAISIR DANS LE SEIGNEUR

Notre paix et notre bonheur dépendent toujours de ce que nous abandonnons entre les mains de Dieu, peut importe les circonstances. Le psalmiste écrit : « Fais de l'Éternel tes délices, Et il te donnera ce que ton coeur désire.» (Psaume 37 : 4).

Si vous soumettez tout entre les mains de Dieu, alors vous pourrez supporter toutes les difficultés. Le désir de votre Père est que vous puissiez vaquez à vos activités quotidiennes sans crainte ou inquiétude, en lui faisant totalement confiance. Et le fait de vous abandonner à lui provoque un effet concret dans votre vie. Plus vous vous abandonnez au soin de Dieu, plus vous serez indifférent aux conditions autour de vous.

Si vous vous abandonnez à lui, vous n'essayerez pas constamment de comprendre la prochaine étape. Vous ne serez pas effrayés par les nouvelles épouvantables qui vous entourent. Vous ne serez pas accablés et préoccupés en pensant au futur parce que vous aurez confié votre vie, votre famille et votre avenir dans les mains sûres et affectueuses du Seigneur.

Pensez-vous que les moutons s’inquiètent lorsqu’ils suivent leur berger ? Ils ne sont pas du tout préoccupés, parce qu'ils s’abandonnent totalement entre ses mains. De même, nous sommes les moutons du Christ et il est notre bon berger. Pourquoi devrions-nous être préoccupés, inquiets ou anxieux au sujet des nos vies et de notre futur ? Il peut parfaitement protéger et préserver son peuple parce qu'il nous conduit dans l'amour !

Dans ma propre vie, j'ai dû apprendre à faire confiance à Dieu un problème à la fois. Penser à cela : Comment est-ce que je peux dire à Dieu que j’ai une totale confiance en lui, si je ne peux lui faire confiance avec juste une chose ? Il n'est pas suffisant de simplement dire : « Je fais complètement confiance au Seigneur, ». Je dois prouver ceci maintes et maintes fois dans ma vie, dans beaucoup de secteurs et dans des situations quotidiennes.

Beaucoup de personnes disent, « je m’abandonne, je te fais confiance, » seulement après s’être rendu compte qu’il n’y a pas d’autre solution. Mais le vrai abandon, celui qui plait à Dieu, est faite librement et volontairement, avant d’être arrivé au bout du rouleau. Nous devons agir en accord avec le Seigneur, comme le faisait Abraham, donnant à Dieu sa vie comme un chèque en blanc, et laissant le Seigneur le compléter.