lundi 9 juin 2008

DIEU AIME L'EGLISE

La véritable église de Jésus-Christ est la prunelle de l'oeil du Seigneur. Pourtant dès son commencement, l’église a éprouvé des apostasies et des faux enseignants. Les premières églises, ces corps apostoliques fondés par Paul et les apôtres, ont reçu l’enseignement de la pleine instruction de Dieu. Rien de ce qui contribue à la croissance et à l'immuabilité n'a été gardé par les disciples du Christ. Ils ont reçus la vérité, non seulement en paroles, mais également par la démonstration de la puissance du Saint Esprit.

Paul averti Timothée qu'un temps viendrait ou certaines personnes du peuple de Dieu «Ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité et se tourneront vers les fables.» (2 Timothée 4: 3-4).

L'histoire nous démontre que cela s'est produit exactement comme Paul l’avait prévu. Après le décès des apôtres et de la génération qui avait été instruite a leurs pieds, une conspiration d'erreur et de mal a inondé l'église. Des croyants ont été séduits par des doctrines étrangères, la science et la philosophie ont érodé la vérité de l'évangile du Christ.

Considérez ce que Paul a dit de la pureté de l'église du Christ : Le « Christ… a aimé l'église, et s'est livrée lui même pour elle ; afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la Parole, pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable » (Ephésiens 5:25-27)

La grande préoccupation de Dieu n'est pas au sujet de l'église infidèle. Même les apostasies ne pourront pas détruire l'Eglise de Jésus-Christ. Malgré ces problèmes, Dieu est au contrôle de tout, et son Eglise mystique, invisible, et triomphante ne meurt pas. Bien au contraire, le torrent du Saint-Esprit coule dans « la mer morte » des églises infidèles, exposant l'iniquité et la tiédeur. Et cela provoque une nouvelle vie.

Ceux qui se sont détournés des églises mortes et sans vie ne forment peut être qu’un petit groupe. Néanmoins, Jésus a déclaré : « Voici les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. Et il reste du temps pour que les travailleurs aillent en avant. » La Bible ne nous dit pas que le Saint-Esprit ne fait plus partie de la scène, laissant une moisson défraîchie. L'esprit de Dieu est toujours au travail, condamnant, courtisant et attirant le perdu à Christ, y compris ceux de l'apostasie.

Les témoins célestes nous rappellent de ne pas rechercher le jugement, de ne pas nous concentrer à « assurer la permanence. » Nous vivons toujours le temps du Saint-Esprit, qui n’attend que de pouvoir remplir chaque coeur disposé.

Dieu aime toujours son Eglise.....malgré ces défauts!