mercredi 11 novembre 2009

LE DANGER EXTRÊME DE L'INCRÉDULITÉ

«Et à qui jura-t-il qu'ils n'entreraient pas dans son repos, sinon à ceux qui avaient désobéi? Aussi voyons-nous qu'ils ne purent y entrer à cause de leur incrédulité. … Prenez garde, frère, que quelqu'un de vous n'ait un coeur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant.» (Hébreux 3:18-19,12)


Les Hébreux ont averti l’église du Nouveau Testament : «Prenez garde à l'exemple d’Israël. Si vous ne le faites pas, vous allez tomber de la même façon qu’eux. Vous allez tomber dans l'incrédulité diabolique. Et cela va transformer votre vie en un long désert continue.»


Considérez ce qui est arrivé à la génération incrédule qui a été renvoyée au désert. Dieu leur a dit d’une manière significative en commençant par les dirigeants jusqu’aux juges et Lévites, que sa main serait contre eux. A partir de ce moment-là, tout ce qu’ils rencontrent n’est que de la douleur et une âme peu prospère. Ils ne verront pas sa gloire. Plutôt, ils seront fixés sur leurs propres problèmes et consumés par leurs propres convoitises.


C’est exactement ce qui arrive à tous les incroyants: Ils finissent par être consumés par leur propre bien-être. Ils n'ont pas de vision, aucun sens de la présence de Dieu, et aucune vie de prière. Ils ne se soucient plus de leurs voisins, ou d’un monde perdu, ou finalement même de leurs amis. Plutôt, le centre d’intérêt dans leur vie est fixé sur leurs problèmes, leurs soucis, leurs maladies. Ils vont d'une crise à une autre, enfermés dans leur propre douleur et souffrance. Et leurs journées sont remplies de confusion, de conflit, de jalousie et de division.


Sans la foi, c'est simplement impossible de plaire à Dieu. Après que Dieu avait séparé les eaux de la Mer Rouge en un mur de chaque côté et avait laissé passer les Israélites sain et sauf, ils dançaient et se réjouissaient. Et ensuite, à peine trois jours plus tard, ces mêmes Israélites rouspétaient contre Dieu, murmurant et se plaignant, mettant en doute la présence même de Dieu au milieu d’eux.


Durant trente-huit ans, Moïse a observé alors qu’un à un, chaque Israélite de la génération incrédule mourrait. Alors qu’il réexamine ceux qui ont gaspillé leurs vies dans le désert, il constata que tout ce que Dieu leur avait prévenu était arrivé. «La main du Seigneur était contre eux, afin de les détruire jusqu'à ce qu'ils étaient consumés» (voir Deutéronome 2). Dieu avait suspendu son but éternel pour Israël pendant toutes ces années-là.


De la même manière aujourd'hui, certains Chrétiens sont satisfaits par le simple fait d'exister jusqu'à ce qu'ils meurent. Ils ne souhaitent pas de prendre des risques, de croire en Dieu, d’aller en avant ou de mûrir. Ils refusent de croire en sa Parole, et sont devenus endurcis dans leur incrédulité. Maintenant ils vivent juste pour mourir.