jeudi 5 novembre 2009

LA PAIX DU CHRIST

Jésus savait que les disciples avaient besoin d’une sorte de paix qui les menerait à bonne fin durant toutes les situations. Il dit à ses disciples, «Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix.» (Jean 14:27). Cette parole devait stupéfier les disciples. Selon eux, c'était presque une promesse incroyable: la paix du Christ allait devenir leur paix.


Ces douze hommes s’étaient émerveillés de la paix don’t ils avaient été témoins en Jésus durant trois ans. Leur Maître n'avait jamais peur. Il était toujours calme, jamais dérangé par n'importe quelle circonstance.


Nous savons que Christ était apte d’une colère spirituelle. Parfois il était agité, et il savait comment pleurer. Mais il a mené sa vie sur la terre comme un homme en paix. Il avait la paix avec le Père, la paix face à la tentation, la paix au moment du rejet et de la moquerie. Il avait même la paix pendant les tempêtes en mer, dormant sur le pont du bateau pendant que les autres tremblaient de peur.


Les disciples étaient témoins quand Jésus fut emmené de force sur une haute crête de colline par une foule en colère prête à le tuer. Pourtant il quittait calmement cette scène, intacte et rempli de paix. Tout ceci a dû causer des discussions parmi les disciples: «Comment pouvait-il dormir durant une tempête ? Et comment pouvait-il être si calme lorsque cette foule était sur le point de le jeter d’une falaise? Le peuple se moquait de lui, l'insultait, crachait sur lui, mais il ne rendait jamais les coups. Rien ne le dérangeait».


Maintenant Jésus promettait à ces hommes la même paix. Quand ils ont entendu ceci, les disciples ont dû se regarder les uns les autres émerveillés: « Vous voulez dire, que nous allons avoir la même paix que lui? Ceci est incroyable ».


Jésus a ajouté, «Je ne vous donne pas comme le monde donne.» (Jean 14:27). Ceci n'allait pas être la soi-disante paix d'une société engourdie et en perdition. Ni serait-elle une paix temporaire des riches et des célébrités, qui tentent d'acheter la paix dans leur esprit avec du matéiriel. Non, ceci était la véritable paix du Christ lui-même, une paix qui surpasse toute compréhension humaine.


Quand Christ a promis sa paix aux disciples, c'était comme s'il leur disait et comme s’il nous disait aujourd'hui : «Je sais que vous ne comprenez pas les temps dans lesquels vous vivez. Vous ne comprenez pas la Croix et la souffrance que je suis sur le point de subir. Mais je veux amener votre coeur dans un lieu de paix. Vous ne pourrez pas faire face à ce qu’il va se produire sans avoir ma paix durable en vous. Vous devez avoir ma paix.»