jeudi 16 septembre 2010

UNE VIE DE COMMUNION

Des multitudes de la progéniture de Dieu ne savent peu ou rien d'une vie de communion avec lui. Pourquoi en est-il ainsi?

Je crois que ces chrétiens ont un concept minable et tordu du Père céleste. Je me souviens de parabole de Jésus au sujet du serviteur qui a cacha son don, parce qu’il avait une image tordue de son maître. Ce serviteur dit, "Je savais que tu es un homme dur.” (Matthieu 25:24)

De même, de nombreux croyants aujourd'hui pensent, “C’est impossible que Dieu puisse être heureux à mon sujet, se réjouissant et chantant avec amour. Je lui ai failli misérablement à certains moments, faisant des reproches en son nom. Comment est-ce possible qu’il peut m’aimer, en particulier durant la lutte à laquelle je suis confronté aujourd'hui?"

Je crois que c'est une très forte raison pour laquelle tant de chrétiens ne veulent pas se rapprocher de leur Père céleste. Ils appréhendent de s'approcher de lui, car ils ont le sentiment qu'ils lui ont failli de lui en quelque sorte. Tout ce qu'ils peuvent concevoir de lui, c'est qu'il est plein de feu dévorant, prêt à les juger et à les condamner.

La question pour nous tous aujourd'hui est, comment pouvons-nous ne pas avoir envie d'être près d'un Père qui nous écrit des lettres d'amour, qui nous dit qu’il aspire à être avec nous, qui est toujours prêt à nous embrasser, qui dit qu'il n'a que rien que de bonnes pensées à propose de nous? En dépit de notre stupidité, il nous assure, “Il se peut que Satan vous dit que vous ne valiez rien, mais je vous dit que vous êtes ma joie!"

Il se peut que vous pensiez “C’est certain que le Seigneur ne se réjouit pas de quelqu'un qui est encore dans le péché. Je ne peux pas m’attendre à ce qu’il m’aime-moi si je continue dans mes péchés. Ce type de réflexion fries le blasphème."

Oui, Dieu aime son peuple, mais il n’aime pas leur péché. La Bible dit qu'il réprouve tout enfant qui continue dans l'iniquité, mais il le fait toujours avec extrême patience. Et après qu’ il nous réprouve, son Esprit nous remplit d'un sentiment de son indignation sur le péché.

À travers tout cela, l'amour de Dieu pour nous reste inchangé. La Parole dit: “Car je suis l'Éternel, je ne change pas." (Malachie 3:6) "…du Père des lumières, chez lequel il n'y a ni changement ni ombre de variation." (Jacques 1:17) “Car je suis Dieu, et non pas un homme.” (Osée 11:9)

Pourvu que son amour pour nous ne monte et baisse pas comme le nôtre fait pour lui. Notre amour varie presque tous les jours, allant d’intense et fervent à tiède ou même froid. Comme les disciples, un jour nous pouvons être prêts à mourir pour Jésus et puis le renoncer et fuir ensuite.

Je dois vous demander si vous êtes capable de dire: “Mon Père céleste est amoureux de moi! Il dit qu’à ses yeux je suis doux et charmant, et je le crois. Je sais que peu importe ce que je traverse, ou peu importe à quel point je suis tenté ou mis à l’épreuve, il me sauvera. Il rôdera autour de moi à travers tout cela, ne jamais me permettre d'être écrasé. Il sera toujours doux et tendre avec moi!"

C'est alors que commence unn véritable communion. Nous devons être convaincus chaque jour de l'amour immuable de Dieu pour nous. Et nous devons lui montrer que nous croyons en sa révélation. Jean écrit: “Et nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.” (1 Jean 4:16).