jeudi 15 janvier 2009

METTEZ Y VOTRE COEUR!

Dieu n’accepte aucun service à contre coeur:” Et tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur pour le Seigneur et non pour les hommes. » (Colossiens 3 :23) De bon cœur signifie, « de tout votre cœur, avec toute votre force, tout ce qui est en vous. »
Paul écrit: “Que chacun donne comme il l'a résolu en son coeur, sans tristesse ni contrainte [ni réticence] ; car Dieu aime celui qui donne avec joie. » (2 Corinthiens 9:7)
L’apôtre fait une double application concernant le don, il concerne nos offrandes d’argent et aussi le don de nos vies pour l’oeuvre de Dieu!

Paul écrivit à l’église en Macédoine pour lui supplier de faire une collecte en faveur des saints pauvres et souffrants à Jérusalem. Ces macédoniens étaient si dévoués au Seigneur qu’ils ont donné dans leur pauvreté !
« Et non seulement ils ont contribué comme nous l'espérions, mais ils se sont d'abord donnés eux-mêmes au Seigneur, puis à nous, par la volonté de Dieu. » (2 Corinthiens 8:5)
Paul déclara que les macédoniens donnèrent plus que de l’argent. Ils lui dirent,” Voici notre offrande. Maintenant, que veux tu que nous fassions? Nous voulons nous offrir pour servir l’oeuvre du Seigneur!“ Ils n’épargnèrent rien pour servir le Seigneur et leurs frères !

« Ils ont, je l'atteste, donné volontairement selon leurs moyens, et même au delà de leurs moyens, » (8 :3) Ils donnèrent au-delà de leurs possibilités humaines avec beaucoup de prière !

Si vous donnez seulement car cela vous est commandé ou si vous vous demandez toujours : « Est-ce que la dîme est un concept du Nouveau Testament ou juste de l’Ancien Testament ? » L’attitude de votre cœur est mauvaise ! Si vous donnez 10% de vos ressources car le pasteur vous le demande, c’est mauvais aussi. Aucune de ces choses n’atteint l’essence même de donner.

Si vous vous voulez vous donner complètement au Seigneur et à son œuvre, vous devez le faire avec joie ! « …; car Dieu aime celui qui donne avec joie ! » (2 Corinthiens 9:7)

Je suis directement concerné par ce passage car si souvent je vis et œuvre dans le ministère sans la joie du Seigneur. J’entends tellement de chrétiens dire : « Je suis abattu, je ne sais pas comment je vais m’en sortir. Oh ! Dieu viens et fortifie-moi ! » C’est un cri humain, commun à tous.
Pour nous donner à Dieu d’une façon qui lui est agréable, nous devons le faire dans un esprit joyeux, avec la foi d’un enfant.

Le mot grec « gai» signifie « hilarant, heureux, joyeux, » avoir un cœur léger, de bonne volonté, contentement, être plein d’hilarité. Dieu dit « Peu importe ce que tu fais comme travail pour moi, que ce soit intercéder, louer dans ma maison ou me rechercher dans le lieu secret, fais le avec joie ! Sois joyeux et généreux en tout, ton argent, ton service, ton temps et ta vie ! »

Je vous pose la question : Est-ce que servir le Seigneur est devenu un ennui ou un poids pour vous ? Est-ce un fardeau qui vous laisse triste et lassé ?
Dieu ne veut pas que vous vous plaigniez du fardeau, Il veut que vous vous débarrassiez de toutes ces choses pesantes dans votre vie en vous saisissant de sa Parole!

Votre chéquier pour avoir accès à ses ressources est votre foi ! Il dit « J’ai déjà fais des réserves pour toi. Y a-t-il un besoin dans ta vie trop énorme pour que je puisse le combler ? »