jeudi 21 octobre 2010

UN AMOUR CHÂTIANT!

Parce que Dieu vous aime, il œuvrera pour vous purifier. Mais il s'agit d'un amour châtiant pour ceux qui se repentent et se tournent vers lui. Il se peut que vous sentiez les flèches de Dieu dans votre âme à cause de vos péchés passés et présents, mais si vous avez un coeur repentant et vous voulez vous détourner des erreurs, vous pouvez faire appel à son amour châtiant. Vous allez être corrigé—mais avec sa grande miséricorde et compassion. Vous n’allez pas ressentir sa colère comme les païens, mais plutôt le bâton de sa discipline, appliqué par sa main affectueuse.

Peut-être que votre souffrance vient d’avoir fait de mauvais choix. Combien de femmes souffrent parce qu’elles ont marié des hommes que Dieu leur avait prévenu de ne pas marier? Combien d'enfants brisent le coeur de leurs parents, les menant au bout du rouleau? Après tout, ceci se produit souvent à cause des péchés, de la négligence et du compromis des parents durant les années passées.

Quand vous savez que vous êtes arrivé à votre point le plus bas, il est temps de chercher le Seigneur dans l’abattement, la repentance et la foi. Il est temps de recevoir une nouvelle infusion de force du Saint-Esprit. Il est temps d'être renouvelé et rafraîchi, d’avoir la force spirituelle débordant en vous.

Vous voyez, quand vous réclamez Dieu, il verse sa force en vous: "Le jour où je t'ai invoqué, tu m'as exaucé, Tu m'as rassuré, tu as fortifié mon âme. Quand je marche au milieu de la détresse, tu me rends la vie, Tu étends ta main sur la colère de mes ennemis, Et ta droite me sauve. L'Éternel agira en ma faveur. Éternel, ta bonté dure toujours!” (Psaume 138:3, 7-8)

Une des choses les plus difficiles pour les chrétiens est d'accepter la souffrance des personnes justes. Jusqu'à l'époque du Christ, les Juifs associaient la prospérité et la bonne santé avec la sainteté. Ils croyaient que si vous étiez riche, en bonne santé ou autrement béni, c'est parce que Dieu montrait qu'il était heureux avec vous. C'est pourquoi les disciples de Jésus avaient du mal à comprendre l’affirmation selon laquelle “il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu." (Matthieu 19:24) Les disciples posaient la question: "Qui donc peut être sauvé?"

De même aujourd'hui, il y a une fausse doctrine qui dit que si vous êtes en accord avec Dieu, vous ne souffrirez jamais,; il suffit de faire appel à Dieu et il viendra en courant et tout résoudre immédiatement. Mais ceci n'est pas l'Évangile! Les héros de la foi énumérés dans Hébreux 11 marchaient tous en étroite relation de foi avec Dieu et ils ont souffert des lapidations, moqueries, torture et morts violentes (vv. 36-38). Paul lui-même, qui marchait en étroite collaboration avec Dieu, fit naufrage, fut lapidé, fouetté, laissé pour mort, dévalisé, emprisonné et persécuté. Il a souffert la perte de toutes choses. Pourquoi? Ceux-ci étaient des tests et des purges, l’acte de prouver de sa foi à la gloire de Dieu.

Dieu veut planter quelque chose dans nos cœurs à travers nos tests et épreuves. Il veut que nous soyons en mesure de dire: "Seigneur Jésus, tu es mon Protecteur, et je crois que vous commandez les événements de ma vie. Si quelque chose m’arrive, c'est uniquement parce que vous l’avez permis, et j'ai confiance en votre dessein de faire cela. Aidez-moi à comprendre la leçon que vous voulez que j’apprenne de cela. Si je marche dans la vertu et je possède votre joie dans mon coeur, alors ma vie et ma mort vous apportera la gloire. J’ai confiance qu’il se peut que vous ayez de la gloire préparé, un dessein éternel que mon esprit limité ne comprend pas. Mais qu'il en soit, je dirai, ‘Jésus, quei je vit ou meurt, je suis à toi!’"