mardi 19 octobre 2010

LE TEMOIGNAGE DU SAINT-ESPRIT!

« Et l’Esprit–Saint témoigne que cela est vrai, car l’Esprit est la vérité. » (1 Jean 5 :6)

Il y a des moments où le témoignage intérieur du Saint-Esprit ne me permet pas de rester silencieux. L’Esprit se saisit de moi et je dois parler.

Le Saint-Esprit demeure en nous pour révéler ce qui est vrai et ce qui est faux. Il parle avec une petite voix calme au fond du cœur. Plusieurs de nos prédécesseurs dans la foi croyaient à cette œuvre du Saint-Esprit en chaque croyant. Ils prêchaient sur le fait d’avoir « le témoignage du Saint-Esprit » mais de nos jours, je n’entends plus prêcher sur cette vérité. En fait, le témoignage du Saint-Esprit est quasiment non entendu dans la plus part des églises modernes.

Les croyants ont besoin de ce témoignage plus que jamais, et nous en aurons de plus en plus besoin alors que le jour du Seigneur approche ! Satan est venu effrontément, comme un ange de lumière, pour tromper, si c’était possible les élus de Dieu. Sa séduction diabolique est en train de croître : fausses doctrines, faux enseignants et faux évangiles.

Le témoignage intérieur du Saint-Esprit opère sur le « principe de la paix ». La paix de Dieu est la plus grand-chose que vous puissiez avoir et lorsque qu’elle est perturbée, vous pouvez être sûr que le Saint-Esprit est en train vous parler ! Quand il y a un trouble dans votre esprit- une secousse et une agitation au plus profond de vous - Dieu vous dit qu’il y a quelque chose de faux. Vous ressentirez sa gêne, sa peine et sa colère !

« Laissez la paix régner dans vos cœurs » (Colossiens 3 :15) Chaque péché caché, non confessé va amoindrir la précieuse paix du croyant ! Son cœur sera tourmenté par la culpabilité, la condamnation, la peur et le Saint-Esprit lui dira seulement ces mots : « Repens-toi ! Fuis ! »

Oui, le Saint-Esprit vous parlera pour vous corriger ; il traitera du péché, de la justice et du jugement.
Mais quand il s’agit de vous donner une direction, c’est la même petite voix calme qui vous dira que faire et où aller- il n’œuvre pas dans un vase souillé !

Si vous persistez dans le péché, si vous ne confessez pas votre péché ou n’acceptez pas de lui faire face, votre cœur vous alimentera de pensées mensongères. Vous entendrez des enseignements qui vous conforteront dans votre péché. Vous viendrez à penser ceci « : « Mon problème n’est pas si mal. Je ne ressens pas de conviction de péché. » Mais vous serez complètement dans l’égarement !

Esaïe parla des gens qui déclaraient qu’ils voulaient le véritable conseil de Dieu, ils disaient : « « Vite, vite que se réalise ce que le Seigneur doit faire, nous voudrions voir ça ! Que le conseil du Dieu d’Israël, le vrai, l’unique, arrive à échéance, nous aimerions le connaître ! » (Esaïe 5 :19)

Mais ces gens avaient de la tromperie dans leurs cœurs et ils en arrivèrent à pervertir tous les conseils !

Le péché avait déformé leur jugement ! Par conséquent, ils n’étaient plus en mesure de discerner le mal et ils appelaient impur tout ce qui était juste et saint. Esaïe dit à leur sujet : « Quel malheur de voir ces gens qui déclarent bien ce qui est mal et mal ce qui est bien ! Ils prétendent que ce qui est clair est sombre et que ce qui est sombre est clair. De ce qui est doux, ils en font quelque chose d’amer et de ce qui est amer, ils en font quelque chose de doux. » (Esaïe 5 :20)