vendredi 1 octobre 2010

CONNAITRE DIEU

Je suis sur le point de vous faire une déclaration choquante, et je pèse chacun de mes mots : je ne connais pas véritablement Dieu ! En fait, je ne le connais pas comme lui veut que je le connaisse.

Comment puis-je le savoir ? Le Saint-Esprit me l’a dit. Il m’a murmuré affectueusement, « David, tu connais pas Dieu comme il voudrait que tu le connaisses. Tu ne le laisses pas être Dieu en toi. »

Dans l’ancien testament, Dieu conduisit un peuple auprès de lui- un peuple pas plus riche ou intelligent que les autres- uniquement pour être son Dieu : « Je vous prendrai pour mon peuple, je serai votre Dieu, et vous saurez que c'est moi, l'Éternel, votre Dieu » (Exode 6:7). Dieu déclara « je vais vous enseigner à être mon peuple- afin que je sois votre Dieu ! »

En fait, Dieu se révéla et se manifesta à plusieurs reprises à son peuple. Il envoya des anges. Il leur parla audiblement. Il accomplit chaque promesse avec de grandes délivrances. Pourtant, après 40 ans de miracles, de signes et de prodiges, Dieu fait la déclaration suivante au sujet de son peuple : « vous ne me connaissez pas- vous ne connaissez pas mes voies ! »

« Pendant quarante ans j'eus cette race en dégoût, Et je dis : C'est un peuple dont le coeur est égaré ; Ils ne connaissent pas mes voies. » (Psaume 95:10). Dieu dit:” Dans tout cela, vous ne m’avez jamais laissé être Dieu ! Pendant ces 40 années où j’ai voulu vous enseigner, vous ne me connaissez toujours pas, vous ne savez même pas comment j’oeuvre ! »

Dieu est toujours à la recherche de personnes qui le laisseront être Dieu dans leur vie au point où ils le connaîtront véritablement et apprendront ses voies !

L’Ecriture déclare au sujet d’Israël : « Ils ne cessèrent de tenter Dieu, Et de provoquer le Saint d'Israël. » (Psaume 78 :41) Israël se détourna de Dieu par son incrédulité et de même, je crois qu’aujourd’hui, nous limitons Dieu par notre incrédulité et nos doutes.

Nous faisons confiance à Dieu dans la plupart des domaines de notre vie- mais notre foi a toujours des limites et des frontières. Nous avons au moins un domaine que nous barricadons car nous ne croyons pas réellement que Dieu va s’en charger pour nous.

Je limite Dieu dans le domaine de la guérison. J’ai prié pour la guérison physique de beaucoup et j’ai vu Dieu faire des miracles successivement. Mais quand il s’agit de mon propre corps, je limite Dieu ! J’ai peur de le laisser être Dieu en moi. Je m’administre des médicaments ou je cours chez le docteur avant même que je prie pour moi-même ! Je ne dis pas qu’il est mauvais d’aller chez le docteur mais parfois je fais partie de ceux qui ne cherchent pas le Seigneur mais des médecins. (2 Chroniques 16 :12)

Je vous pose la question suivante : priez-vous que le Seigneur fasse tomber les murs en Chine et à Cuba- mais quand il s’agit du salut de votre propre famille, vous n’avez pas un gramme de foi ? Vous pensez « Dieu ne veut pas faire cela. Mon bien-aimé est un cas difficile. Dieu ne semble pas m’entendre à ce sujet. »

Si cela est vrai, vous ne le considérez pas comme Dieu ! Vous ignorez ses voies ! Le désir de Dieu est de faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons» (Ephésiens 3:20)

Les soixante dix anciens mangèrent et burent dans la présence de Dieu sur la montagne. Pourtant, le Seigneur déclara à leur sujet : « Vous ne me connaîtrez jamais ni mes voies ni moi-même ! »

Les disciples passèrent 3 ans dans la présence de Dieu- avec Christ, qui était Dieu incarné. Ils assistèrent à ses enseignements et furent avec lui jour et nuit. Malgré cela, à la fin, ils l’abandonnèrent et fuirent- parce qu’ils ne connaissaient pas ses voies!

Jésus dit que Dieu n’écoute pas nos prières ou louanges simplement parce que nous les répétons en boucle pendant des heures. Il est possible de prier, jeûner et faire des choses justes sans pour autant avoir faim de le connaître et comprendre ses voies. Nous n’apprenons pas seulement ses voies dans le lieu secret bien que tous ceux qui le connaissent aient une intimité avec lui. Vous ne pouvez pas connaître Dieu sans passer de temps avec lui en prière. Mais la prière doit inclure un temps de qualité où on laisse Dieu être Dieu- déposant chaque besoin et requête dans ses mains sans les reprendre.