lundi 31 octobre 2016

LE ROCHER ÉTAIT CHRIST - Gary Wilkerson

Connaître Dieu était suffisant pour Moïse. Plutôt que d’entrer dans le Pays Promis, il a demandé à Dieu : “Fais-moi voir ta gloire !” (Exode 33:18). Je peux imaginer le plaisir de Dieu en entendant sa demande. Même les pères terrestres connaissent la voix que prennent leurs enfants pour demander des choses, mais rien ne réchauffe d’avantage le cœur d’un papa que d’entendre son enfant dire : “Papa, je t’aime pour qui tu es.”
Dieu était si content d’entendre le désir de Moïse qu’Il a accédé à sa requête, d’aussi prêt que possible. “Tu ne pourras pas voir ma face, car l’homme ne peut me voir et vivre” (Exode 33:20).
LA LUMIÈRE INTENSE DE DIEU
La lumière inabordable de Dieu est trop intense pour que les humains puissent l’expérimenter entièrement. Sa sainteté nous consumerait : “de peur que je ne te consume” (33:3). Mais Il a voulu que Moïse puisse expérimenter en partie Sa gloire. Le Seigneur Lui a dit, en substance : “Je ne peux pas te montrer Ma face, mais je peux te montrer les effets de Ma présence et la piste de bontés que Je laisse derrière moi” (voir 33:21-23).
“Quand ma gloire passera, je te mettrai dans un creux du rocher… jusqu’à ce que j’aie passé”
C’est ce que Dieu a dit à Moïse pour le protéger. Ce verset nous dit tout ce qu’il y a à savoir au sujet de la grâce incroyable de Dieu dans l’Ancien Testament. Même avant la croix – avant que Christ ne verse Son sang pour notre salut – Dieu a caché Moïse dans Sa grâce, dans le creux d’un rocher. Comme Paul l’a expliqué : “ce rocher était Christ” (1 Corinthiens 10:4).
LA GLOIRE DE DIEU QUI TRANSFORME
L’Écriture dit que le visage de Moïse a été transformé par la gloire de Dieu – un changement si puissant qu’il a dû mettre“un voile sur son visage, pour que les fils d’Israël ne fixassent pas les regards sur la fin de ce qui était passager” (2 Corinthiens 3:13).
Tous ceux qui rencontrent Jésus expérimentent la même transformation – un changement si profond que le monte entier peut le voir et s’étonner.

vendredi 28 octobre 2016

CHANTE ET RÉJOUIS-TOI

Il y a tant de mauvaises nouvelles, tant de divisions et de distorsions de tous côtés. Des histoires de dépravations, de terreur, de haine et de tumultes politiques semblent nous envahir de tous côtés.
Au milieu de toute cette agitation et de ce désordre, j’entends la Parole de Dieu qui me dit de me réjouir et d’être content.
“Que les fidèles triomphent dans la gloire, Qu’ils poussent des cris de joie sur leur couche !” (Psaumes 149:5).
A quand remonte la dernière fois que tu as chanté joyeusement dans ton lit, avant de te lever ?
“Qu’Israël se réjouisse en celui qui l’a créé ! Que les fils de Sion soient dans l’allégresse à cause de leur roi !” (Psaumes 149:2).
Quand tu peux chanter et te réjouir dans un moment de grande tourmente, tu possèdes réellement la foi.
NE PERDS PAS TA PAIX
Si nous écoutons les soi-disant experts dans les médias, nous pourrions ouvrir notre esprit au trouble et à la colère. Nous pourrions être pris dans des problèmes qui ne sont pas éternels mais qui sont destinés à passer. Je refuse d’être pris dans la rage politique actuelle. Je me rendrai à mon lieu de vote et je déposerai mon bulletin de vote, pas en fonction de mes sentiments, mais en me basant sur les vérités bibliques. Je voterai calmement, sans perdre ma paix ni mon amour pour l’humanité qui se perd.
Plus que tout, j’obéirai à la Parole éternelle de Dieu et me réjouirai, peu importe à quel point les tempêtes font rage autour de moi. Il nous est dit de chanter et de nous réjouir – et nous devons le faire, sachant que notre Dieu nous a promis de nous conduire et de nous protéger dans toutes ces choses.
“ Tu es un asile pour moi, tu me garantis de la détresse, Tu m’entoures de chants de délivrance” (Psaumes 32:7).

jeudi 27 octobre 2016

DIEU RÉCOMPENSE CEUX QUI LUI FONT CONFIANCE

Quand j’ai commencé à travailler sur ce message, le Wall Street Journal a rapporté que le monde entier était recouvert d’un nuage de crainte. Immédiatement, mes pensées se sont tournés vers ceux qui fréquentent Times Square Church. Ils ne manifestent pas cette peur. Alors que nous sommes tous très conscients et sérieux au sujet des temps que nous vivons, nous avons plutôt une joie profonde qui habite en nous.
J’ai été conduit vers le psaume 37, écrit par David :
“L’Éternel connaît les jours des hommes intègres, Et leur héritage dure à jamais. Ils ne sont pas confondus au temps du malheur, Et ils sont rassasiés aux jours de la famine” (Psaumes 37:18-19).
Le psaume 37 nous dit que le Seigneur se met en mouvement contre les sociétés dont les péchés sont parvenus jusqu’au Ciel.
“Car les bras [la puissance] des méchants seront brisés” (37:17).
L’incroyable prophétie de David pour le peuple de Dieu s’accomplit devant nos yeux. Mais ce même psaume est aussi un psaume d’espérance. Il contient une incroyable promesse pour ceux qui se confient pleinement dans le Seigneur.
LE TEMPS DU SALAIRE
Voici venir des temps qu’Esaïe décrit comme “Car c’est un jour de vengeance pour l’Éternel, Une année de représailles pour la cause de Sion” (Esaïe 34:8).
“J’ai tendu mes mains tous les jours vers un peuple rebelle, Qui marche dans une voie mauvaise, Au gré de ses pensées ; Vers un peuple qui ne cesse de m’irriter en face… Loin de me taire, je leur ferai porter la peine” (Esaïe 65:2-3,6).
Nous savons que notre Dieu ne dort pas. Ce que nous voyons se produire dans notre économie n’est pas seulement sa vengeance, mais cela concerne également l’honneur même et la gloire du Dieu Tout Puissant. Il ne va pas rester inactif alors que Ses voies sont calomniées par les méchants.
Alors même que le Seigneur donne aux hommes qui l’ont rejeté ce qu’ils méritent, Il va aussi récompenser ceux qui se confient en Lui.

mercredi 26 octobre 2016

AVOIR CONFIANCE EN DIEU

Considérons le témoignage que nous avons rendu au sujet de notre glorieux Seigneur. Nous avons dit qu’Il pourvoit, lorsque nous l’avons appelé Jehovah Jireh. Nous avons proclamé Ses promesses de pourvoir aux besoins de Ses enfants. Il promet :
“Néanmoins j’ai agi par égard pour mon nom, afin qu’il ne soit pas profané aux yeux des nations en présence desquelles je les avais fait sortir Égypte” (Ézéchiel 20:14).
Il dit, en substance : “Quand j’ai délivré Israël, ce n’était pas caché dans un coin. J’ai opéré des miracles pour eux devant le monde entier. A présent, je veux faire la même chose pour votre génération.”
Cher saint, affronte-tu une situation que tu n’as pas encore remise à Dieu ? Es-tu appelé à placer ta foi dans quelque chose d’inconnu et de lointain ? As-tu décidé : “Seul un miracle de la part du Seigneur peut me délivrer” ?
LE PEUPLE DE DIEU NE SERA PAS CONFUS
Nous ne pouvons peut-être pas imaginer comment Dieu va opérer Sa délivrance, personne dans la Bible ne l’a su. Mais nous savons qu’un seul de ses anges peut faire fuir une multitude. Le Seigneur ne laissera jamais son peuple confus !
En ce moment, Il nous dit la même chose qu’à Israël : “Je vous ai appelé hors de vos péché et je vous ai placé à la vue de tous afin de glorifier Mon nom. C’est Moi qui t’ai appelé et Je te délivrerai à la vue des païens, pour la gloire de Mon nom.” Alors, vas-tu maintenant marcher en conformité avec ce que tu proclames croire et ce que tu prêches ? Vas-tu mettre au défi Dieu de tenir Sa Parole pour que Son nom soit glorifié devant les multitudes ?
Que nous puissions tous adopter la prière de David pour ces temps :
“Et toi, Éternel, Seigneur ! agis en ma faveur à cause de ton nom, Car ta bonté est grande ; délivre-moi !” (Psaumes 109:21).
Dieu ne rendra jamais confus le peuple qui se confie en Lui. Il tiendra Sa Parole parce que Son honneur est en jeu.

mardi 25 octobre 2016

LÈVE-TOI ET MARCHE

Quand Pierre et Jean se sont rendus au temple, ils ont rencontré un mendiant qui avait été infirme depuis sa naissance. Pierre et Jean étaient probablement passés devant cet homme à de nombreuses reprises, mais cette fois, ils se sont arrêtés. La foule sur la place du marché a entendu Pierre dire au mendiant : “Regarde-nous... Au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche” (Actes 3:4,6).
Pierre demandait au Seigneur d’agir, avec sa propre gloire en jeu. Les gens dans la foule ont dû se dire les uns aux autres : “Quel prédicateur insensé. Il demande à un homme qui a été infirme toute sa vie de se lever et de marcher.” Je crois que ces gens étaient prêts à rire avec mépris de Pierre et de Jean.
SAUTANT ET DANSANT
Et puis, l’infirme a ressenti une étrange sensation dans ses pieds. D’abord, il a bougé sa cheville. Ensuite, la sensation est montée vers ses genoux et ses cuisses. Il s’est accroupi, s’est levé doucement et s’est tenu debout. Et, à l’étonnement de la foule, l’homme a commencé à sauter et à danser.
Je te le demande : et si Dieu n’avait pas agit ? Ce n’était pas le problème de Pierre, qui s’est volontiers confié en son Dieu pour la délivrance. Le Seigneur ne fait jamais honte à celui qui Lui fait confiance !
Aujourd’hui, nous sommes aussi appelés à mettre l’honneur, la gloire et la réputation de Dieu en jeu.
LES PLANS DE DIEU SURVIVENT
Pense un peu à tous les épisodes bibliques que nous lisons dans les Actes. Dans chacun d’eux, tout ce pour quoi Christ était venu sur Terre et était mort était en jeu. Pourtant, tout au long de l’Ancien et du Nouveau Testament, le plan, le but et le peuple de Dieu ont survécu. Dans chaque cas, Dieu a appelé Ses enfants, non seulement à Lui faire confiance mais à croire en Ses miracles.
Dis-moi, le Seigneur en demanderait-Il moins à notre génération ?

lundi 24 octobre 2016

POURSUIVRE DIEU - Gary Wilkerson

Même après que le Seigneur les ait puissamment béni, les israélites se sont tournés vers des idoles. Pendant que Moïse était en train de communier avec Dieu sur la montagne, le peuple a fait fondre leurs bijoux et a fait un veau d’or. Nous ne ferions pas ce genre de chose de nos jours, mais ce qu’il faut en retenir c’est que, lorsque tu poursuis les bénédictions de Dieu sans rechercher Dieu Lui-même, tu finis dans l’idolâtrie – parce que le centre de ton attention est une chose terrestre. Comme Paul l’a dit :
“Eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur” (Romains 1:25).
QUELLES SONT NOS IDOLES ?
Heureusement, aujourd’hui, la majorité d’entre nous n’a pas a supplié pour obtenir de l’eau ou du pain. Il nous suffit de tourner le robinet ou d’aller à l’épicerie. Mais nous avons nos propres idoles, des choses que nous recherchons en dehors de Dieu : du succès dans notre travail, une sécurité financière, un confort matériel. Ce ne sont pas de mauvaises choses mais si nous les désirons plus que nous ne désirons Dieu – si elles deviennent le centre de notre vie – nous nous sommes construits une idole. Et Dieu va nous dire : “Continue. Profites-en. Mais tu ne Me trouveras pas au milieu de ces choses.”
J’aime la réponse de Moïse : “Seigneur, tue-moi dans le désert plutôt que de me conduire dans un lieu où Tu ne seras pas.”
Je pries pour que ce devienne le cri de l’église aussi : “Seigneur, ma vie a été tellement bénie que je me suis laissé égarer. Mes yeux ont été fixés sur Tes faveurs illimitées, les bénédictions que Tu donnes. Je veux autre chose. Que ma vie soit définie par Ta faveur ultime – Te connaître pour qui Tu es.”
DIEU EST-IL SUFFISANT ?
Je veux te demander : Dieu est-Il suffisant pour toi ? Est-ce que le fait de Le connaître te satisfait ? Est-ce que quelque chose te sépare de Lui, une idole que tu as placé avant Lui ? Son premier commandement est : “Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face” (Exode 20:3).

samedi 22 octobre 2016

HÉROS, RÉVEILLEZ-VOUS! - Claude Houde

“Publiez ces choses parmi les nations ! Réveillez les héros ! Qu’ils s’approchent. Que le faible dise : Je suis fort ! Que mon peuple se réveille et qu’’il vienne dans la vallée de la décision” (voir Joël 3:9-12, paraphrasé).
Je te supplie de prier avec moi : “Seigneur, augmente notre foi” mais je te mets aussi au défi de prendre la décision d’être un héros pour Dieu. J’utilise délibérément le verbe “suppliez” parce que je crois qu’il est approprié et proportionnel à la gravité de notre cause et au sérieux de l’époque où nous nous trouvons.
UNE PASSION BRÛLANTE POUR DIEU
L’apôtre Paul avait un feu qui brûlait en lui. Il a dit aux corinthiens : “Car l’amour de Christ nous presse” (2 Corinthiens 5:14). Les préoccupations du royaume éternel qui étaient en jeu était tellement réelles et pressantes pour lui qu’il a crié avec une intensité qui transperce nos cœurs telle une flèche, transcendant les siècles et les cultures.
“Nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu !” (2 Corinthiens 5:20).
La réalité brûlante de cette passion brûle en moi aujourd’hui. Je te supplie d’être réconcilié avec les désirs et plans que Dieu a préparé pour toi.
UNE FOI RÉVEILLÉE
Il existe une foi qui réveille et ramène les héros à la vie. J’ai souvent pensé que si le Ciel pouvait s’ouvrir ne serait-ce qu’une fraction de seconde afin de dévoiler la portée de l’immensité et de l’intensité des désirs, de l’amour et des intentions de Dieu pour l’humanité, la façon de vivre monotone des chrétiens serait mise de côté. Nous ne pourrions plus nous contenter de nous asseoir pour une autre réunion, la tête ailleurs et sans être intéressés, entre deux spots publicitaires et émissions sans intérêt de télé-réalité.
Cher lecteur, la voix de Dieu se fait entendre dans le cœur de millions de croyants dans le monde entier : “Réveillez les héros et ramenez-les à la vie !”

Claude Houde est le pasteur responsable de l’église Nouvelle Vie au Canada. Sous sa direction, cette église est passée d'une poignée de personnes à plus de 3500 dans une région du Canada où peu d'églises protestantes rencontrent du succès.

vendredi 21 octobre 2016

DIEU DEFEND SON PEUPLE

L’Écriture dit que le roi Ézéchias craignait Dieu : “Il fut attaché à l’Éternel” (2 Rois 18:6).
Pendant le règne d’Ézéchias, Jérusalem a été assiégé par les assyriens, la plus grande puissance militaire de l’époque. Cette grande armée avait déjà pris Samarie et les villes de Juda et elle assiégeait maintenant Jérusalem. Leur capitaine se moquait bruyamment : “Nous avons vaincu tous les dieux de toutes les nations. Comment pouvez-vous espérer que votre Dieu puisse vous délivrer ?”
DIEU A L’ÉPREUVE
Là, nous voyons le Seigneur Lui-même mis à l’épreuve. Sa fidélité était remise en question devant l’empire tout entier, devant les ennemis d’Israël et même devant Son propre peuple. Et s’Il n’agissait pas ?
Alors que la situation empirait, Esaïe s’est levé, observant tout cela. Il a reçu une parole de la part du Seigneur et il lui a fait pleinement confiance. Ensuite, Il a mis Dieu au défi de tenir cette parole, mettant la réputation du Seigneur en jeu. Il a prié, en substance : “Dieu, mon honneur importe peu. Si Tu ne délivres pas, je pourrai toujours me cacher dans le désert. Mais c’est Ton honneur qui est en jeu.”
Ensuite, Esaïe a calmement parlé à Ézéchias au sujet du capitaine assyrien :
“Il n’entrera point dans cette ville, Il n’y lancera point de traits, Il ne lui présentera point de boucliers, Et il n’élèvera point de retranchements contre elle. Il s’en retournera par le chemin par lequel il est venu, Et il n’entrera point dans cette ville, dit l’Éternel. Je protégerai cette ville pour la sauver, A cause de moi, et à cause de David, mon serviteur” (2 Rois 19:32-34).
Dieu ne laissera jamais Son peuple qui se confie en Lui être honteux et, cette nuit-là, Il a délivré son peuple avec un puissant miracle. L’Écriture dit que 185 000 assyriens sont morts mystérieusement, causant une grande panique et la puissante armée s’est enfuie. Une fois encore, Dieu a défendu Son peuple pour l’honneur de Son nom.

jeudi 20 octobre 2016

LA FOURNAISE N’A PAS PU LES ATTEINDRE

Schadrac, Méschac et Abed-Nego, souvent désignés comme « les trois enfants hébreux », ont refusé de se prosterner pour adorer l’idole en or de trente mètres de haut de Nebucadnetsar. Ils sont restés fermes, même lorsqu’ils ont été condamnés à mourir dans une fournaise ardente. Quand le méchant roi s’est moqué d’eux en disant : “quel dieu pourrait alors vous arracher à mon pouvoir ?” (Daniel 3:15), les jeunes hommes ont mis au défi le Seigneur de tenir Ses promesses :
“Majesté, nous ne voulons pas essayer de nous justifier. sache toutefois que notre dieu, le dieu que nous servons, est capable de nous sauver; oui, il nous arrachera à la fournaise et à ton pouvoir. Et à supposer qu’il ne le fasse pas, sache bien que nous refuserons quand même de servir tes dieux et d’adorer la statue d’or que tu as fait dresser” (3:16-18).
UNE CONFIANCE TOTALE EN DIEU
Ces jeunes hommes croyaient tellement que Dieu honorerait Son nom qu’ils ont affronté volontairement la mort.
Des hommes importants du pays tout entier se sont rassemblés pour l’exécution : des princes, des gouverneurs, des juges, des dirigeants des provinces environnantes. Et Nebucadnetsar a ordonné que le feu soit sept fois plus ardents que d’habitude, une chaleur si insoutenable qu’elle a tué les serviteurs qui alimentaient le feu.
La foule était frappée d’horreur, s’exclamant : “ces hommes ne peuvent pas survivre ! Ils vont mourir avant même d’être dans la fournaise. Aucun dieu ne peut les délivrer de ce genre de destin.”
SORTIR DE LA FOURNAISE
Une fois encore, le nom du Seigneur était en jeu. S’Il n’était pas intervenu, Son nom aurait pu être diffamé dans toutes les nations.
Mais le Seigneur n’expose jamais à la honte ceux qui se confient pleinement en Lui ! L’Écriture dit que Jésus Lui-même est venu dans cette fournaise pour protéger et réconforter Ses serviteurs. Et ces hommes sont sortis du feu, sans la moindre odeur de brûlé.

mercredi 19 octobre 2016

LA FIDÉLITÉ DE DIEU

Il y a des moments où il semble que Dieu ne se montre pas – quand Son peuple est laissé confondu et dans le désespoir – mais c’est que toute l’histoire n’est pas encore terminée. (La croix a été un de ces moments.) Ce que nous ne réalisons pas au milieu de notre crise, c’est que l’honneur de Dieu est lui-aussi en jeu.
Tout au long de la Bible, Dieu a eu un peuple dont la foi solide a prouvé Sa fidélité dans les moments les plus difficiles. Ces serviteurs ont sans honte mis Dieu au défi d’agir, mettant son honneur en jeu tout en ayant confiance en Lui pour les délivrer.
CONTINUE À AVANCER !
Regarde l’exemple de Moïse à la Mer Rouge, une situation impossible humainement parlant. Israël était en fuite devant l’armée égyptienne, bloquée d’un côté par la mer et de l’autre par les montagnes. Moïse avait déjà prophétisé que Dieu conduirait Israël dans le Pays Promis et, à présent, la réputation du Seigneur était en jeu.
Quelle a été la réaction de Moïse face à cette crise ? Face à la mer, il a crié : “Avancez !” Moïse croyait tellement que Dieu prenait soin d’eux, croyait tellement en Sa parole d’emmener Israël dans le pays promis qu’il a déclaré : “Je sais que le Seigneur est fidèle. Et je vais agir sur Sa parole.”
NE PAS HÉSITER À ÊTRE PRIS POUR UN FOU
Pense un peu aux conséquences d’une telle foi. Si la Mer Rouge ne s’était pas ouverte de façon miraculeuse, Moïse serait passé pour un fou. Les israélites seraient retourné en esclavage et ils n’auraient plus jamais cru en Dieu. Mais nous savons tous ce qui s’est produit. Quand Moïse a étendu sa main, la mer s’est divisée et le peuple a pu traverser à sec. Je te le dis : aucune personne ayant pleinement confiance en Dieu ne devra jamais affronter la honte. Dieu délivrera selon Sa promesse, pour l’honneur de Son nom.
“Éternel, Dieu des armées ! qui est comme toi puissant, ô Éternel ? Ta fidélité t’environne” (Psaumes 89:8).

mardi 18 octobre 2016

DIEU TIENT PAROLE

“L’Éternel soutient les justes… Ils ne sont pas confondus au temps du malheur” (Psaumes 37:17-19). 
Tu te demandes peut-être : “qu’est-ce que cela veut dire, exactement ?” Cela veut tout simplement dire que Dieu est fidèle, non seulement dans Sa consolation des malheurs, mais aussi dans Ses promesses. David dit, en substance : “Regarde autour de toi et vois comme Dieu garde Sa Parole. Ses avertissements sont à présent manifestes dans nos gros titres, Ses actions sont partout dans les médias. Dieu ne tiendra-t-Il pas aussi Ses promesses de garder Ses élus ?”
 DES NOUVELLES EFFRAYANTES
Penses-y : peu importe ce qui se passe dans le monde – peu importe à quel point les nouvelles deviennent effrayantes, à quel point le monde tremble, à quel point l’économie est proche de s’effondrer – le peuple de Dieu ne sera pas confondu. En effet, le Seigneur agira selon notre foi pour accomplir Sa Parole envers nous. Nous souffrirons peut-être, mais Il aidera toujours ceux qui se confient pleinement en Lui à s’en sortir. Le monde ne sera jamais capable de dire : “Ton Dieu ne tient pas Sa Parole.”
DES TÉMOIGNAGES POUR UN MONDE ENGOURDI 
Ne t’y trompe pas, nous allons faire face à des impossibilités dans les jours qui nous attendent. Mais notre Seigneur dit qu’Il est le Dieu de l’impossible, accomplissant des miracles là où il n’y a pas de solution humainement parlant. En fait, Il met volontairement Sa réputation dans les mains de Son peuple, nous appelant à le mettre au défi de tenir Sa Parole. Tu penses peut-être : “Mais Dieu peut défendre Son nom. Il n’a pas besoin de moi.” Ce n’est pas le cas ! Dieu a choisi Son peuple pour être Son témoignage à ce monde engourdi et insensible. Et Il nous appelle à le mettre publiquement au défi d’accomplir ce qu’Il a promis.

lundi 17 octobre 2016

UNE FAVEUR SUPRÊME - Gary Wilkerson

“Si tu ne marches pas toi-même avec nous, ne nous fais point partir d’ici” (Exode 33:15).
Moïse savait quelque chose au sujet de Dieu qui allait au-delà de Ses bénédictions, au-delà même de Son action surnaturelle. Il savait qu’au-delà de la faveur illimitée de Dieu, il existe une faveur suprême, une faveur qui ne se trouve pas dans les choses qu’Il fait mais seulement dans qui Il est.
UN CIEL SANS LA PRÉSENCE DE DIEU
Un célèbre écrivain chrétien a posé cette question : “Que se passerait-il si le Ciel était un endroit où tu peux avoir tout ce que tu veux – où tous tes rêves deviennent réalité et où tous tes désirs s’accomplissent – mais où Dieu n’est pas là ? Voudrais-tu y aller ?” C’est une question légitime pour tous les chrétiens. Est-ce que nous désirons les bénédictions de Dieu sans désirer Le connaître, Lui qui donne toutes choses ? Ou sommes-nous comme Moïse, préférant être privés de toutes les bénédictions plutôt que d’être privés de la présence de Dieu ?
Je ne prends pas les bénédictions de Dieu à la légère – pas plus que ne le fait Sa Parole. Quasiment tous les livres de la Bible mentionnent la préoccupation de Dieu pour les pauvres. La pauvreté affecte tous les aspects de la vie et nous devons donner à manger aux affamés, de l’espoir aux affligés, la guérison à ceux qui ont le cœur brisé. Mais pour ceux d’entre nous qui connaissons les bénédictions abondantes de Dieu, Moïse nous transmet quelque chose d’important : même le pain quotidien pâlit en comparaison du fait de connaître Dieu.
SANS JÉSUS, NOUS N’AVONS RIEN
Le problème n’est pas que les chrétiens d’aujourd’hui ne sont pas reconnaissants pour les bénédictions de Dieu. Notre problème, c’est que nous nous arrêtons là. Nous disons : “Seigneur, ta faveur illimitée est suffisante pour moi.” Mais ce n’est pas suffisant. Nous pouvons avoir le mariage le plus réussi, la plus belle maison, le travail le plus épanouissant et les plus merveilleux enfants – mais si Jésus n’est pas au milieu de tout cela, nous n’avons rien.
Voulons-nous dire avec Moïse : “Seigneur, si Tu n’es pas là, je n’irai pas”? Si nous sommes prêts à le dire, Dieu nous répondra comme Il a répondu à Moïse : “Je marcherai moi-même avec toi, et je te donnerai du repos” (Exode 33:14).

samedi 15 octobre 2016

VIVRE DANS LA BÉNÉDICTION - Nicky Cruz

Juste après avoir commis son grand péché, David a prié :
"O Dieu ! aie pitié de moi dans ta bonté ; Selon ta grande miséricorde, efface mes transgressions ; Lave-moi complètement de mon iniquité, Et purifie-moi de mon péché. Car je reconnais mes transgressions, Et mon péché est constamment devant moi... Détourne ton regard de mes péchés, Efface toutes mes iniquités. O Dieu ! crée en moi un cœur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé” (Psaumes 51:1-3,9-10).
Le péché de David l’avait emmené plus loin de la face de Dieu qu’il n’avait pu imaginer se rendre. Il a subi la plus grande souffrance de sa vie durant ce temps, éloigné de la main de Dieu, de Sa bénédiction et de Ses faveurs. Il ne pouvait pas supporter l’idée de perdre sa relation avec Celui qu’il aimait par dessus tout.
“Ne me rejette pas loin de ta face, Ne me retire pas ton esprit saint. Rends-moi la joie de ton salut, Et qu’un esprit de bonne volonté me soutienne !” (Versets 11 et 12).
CHERCHER LE PLAN DE DIEU
David a payé le prix fort pour son péché, mais il n’a pas permis à ce péché de le définir. Quand il est revenu à la raison, il a crié à Dieu pour obtenir son pardon et Dieu le lui a aussitôt donné, mais cela n’a pas effacé les conséquences de son péché.
Si nous connaissions les conséquences de notre péché avant de céder à la tentation, combien d’entre nous ferions quand même le pas ? Si seulement nous pouvions voir en avance le mal que notre péché risque d’apporter.
Vivre dans la bénédiction de Dieu implique que nous recherchions le plan qu’Il a préparé d’avance pour nous, regardant vers le futur et évaluant le coût de chaque décision. Nous devons garder les yeux fermement fixés sur Son chemin et demeurer vrais et concentrés.

Nicky Cruz, évangéliste et auteur internationalement connu, s'est tourné vers Jésus Christ en se détournant d'une vie de violence et de crimes, après avoir rencontré David Wilkerson à New York en 1958. L'histoire de sa conversion a d'abord été rapportée dans le livre La croix et le Poignardde David Wilkerson puis, plus tard, dans son propre best-seller, Du ghetto à la vie.

vendredi 14 octobre 2016

RETROUVER TOUT CE QUI A ÉTÉ PERDU

Quand David a cherché la direction de Dieu après la catastrophe de Ziklag (voir 1 Samuel 30:1-6), je crois qu’il a entendu une voix derrière lui qui lui chuchotait : “C’est ce que tu dois faire, vas-y”. Et, bien-aimé, la même chose est vraie pour nous aujourd’hui.
Il y a un vieux cantique d’encouragement qui dit : “Il tracera un chemin” et notre Seigneur fait exactement cela. Tu vois, Il a toujours eu un plan préparé pour nous et ce plan est encore à l’œuvre en ce moment même, quelle que soit la tourmente que nous affrontons.
QU’EST-CE QUI IMPORTE RÉELLEMENT ?
Je suis convaincu que la parole de Dieu que David repassait encore et encore dans sa tête était : “et tu recouvreras tout” (voir 1 Samuel 30:8 version Darby). David savait très bien qu’il ne pouvait pas retrouver sa maison à Ziklag, pas plus que ses soldats ne retrouveraient leur foyer, leur jardin, leurs possessions. Ces choses matérielles étaient parties, brûlées et détruites. Non, le “tout” qu’ils allaient retrouver était la sûreté et la sécurité pour leur famille.
Tout ce dont se souciaient David et ses six cents hommes loyaux, c’était que leur famille – tout ce qui compte vraiment – soit saine et sauve. Peut-être allaient-ils devoir vivre dans des tentes avec leur femme et leurs enfants après cela. Mais Dieu leur a assuré qu’ils seraient en sécurité.
OUBLIE LE “BON VIEUX TEMPS”
Vois-tu le parallèle avec notre propre époque ? Ces hommes n’allaient pas retrouver un style de vie passé. Ils n’allaient pas retrouver les mêmes jours tranquilles, qui avaient été si paisibles auparavant. Ce “bon vieux temps” était désormais de l’histoire ancienne – mais ils ont “recouvrer tout” ce qui était vraiment important.
“Et David recouvra tout ce qu’Amalek avait pris” (1 Samuel 30:18).

jeudi 13 octobre 2016

BATS-TOI!

Chaque croyant est mis au défi de persévérer dans la lecture des Écritures jusqu’à ce que le Saint-Esprit lui fasse sauter aux yeux les promesses de Dieu d’une façon personnelle. Nous savons quand cela se produit parce que nous entendons le murmure doux et léger de l’Esprit qui murmure : “Cette promesse est la tienne. C’est la Parole de Dieu qui t’est adressée, à toi, pour t’aider à traverser les temps difficiles.” Je suis convaincu que tu ne peux pas combattre le combat de la foi sans entendre la voix rassurante du Seigneur s’adresser à toi.
SA PAROLE PERSONNELLE
Quand David a été abattu par la défaite, il s’est encouragé lui-même, est retourné au combat et a immédiatement agi dans la foi. Quand il a retrouvé son esprit combatif, il a envoyé chercher une chose connue sous le nom d’éphod. C’était une sorte d’ornement qui comprenait deux pierres, gardé dans le pectoral du sacrificateur. A certaines occasions, Dieu parlait à travers l’éphod et David était déterminé à obtenir une parole de direction de la part du Seigneur.
“Il dit au sacrificateur Abiathar... : Apporte-moi donc l’éphod ! Abiathar apporta l’éphod à David. Et David consulta l’Éternel, en disant : Poursuivrai-je cette troupe ? l’atteindrai-je ?” (1 Samuel 30:7-8).
RECEVOIR LA DIRECTION DE DIEU
Regarde ce que David a fait ici. Après avoir pleuré puis retrouvé son esprit combatif, cet homme s’est directement mis à genoux. Le Seigneur lui a donné la direction dont il avait besoin :
“L’Éternel lui répondit: Poursuis, car tu atteindras, et tu délivreras” (30:8)
La direction de Dieu pour David était : “Vas de l’avant. Tu seras victorieux.” En d’autres termes : “Bats-toi !”

mercredi 12 octobre 2016

LA PAROLE DE L’ÉTERNEL LUI FUT ADRESSÉE

Si les messages de ton pasteur sont inspirés du Saint-Esprit, ils produiront la vie en toi. La prédication de la Parole de Dieu encouragera toujours Ses saints. De la même façon, l’adoration en commun t’apaisera pour un temps.Mais combien nous oublions rapidement cet encouragement une fois que la réunion du dimanche est terminée. Quand le lundi et le mardi viennent et que les nouvelles commencent à être mauvaises, nous retombons souvent dans nos anxiétés et nos craintes.
LE CONSEIL DES SAINTS
En temps normal, je peux toujours obtenir conseil de mon épouse Gwen, qui est une femme de Dieu. Elle est toujours là pour me donner une bonne parole – juste ce dont j’ai besoin. Je ressens envers elle la même chose que David quand il a dit à Abigail, la femme de Nabal : “Vois, j’ai écouté ta voix, et je t’ai favorablement accueillie” (1 Samuel 25:35). Mais les choses peuvent être différentes dans des moments très difficiles. Quand notre foi est menacée – en fait, quand notre vie même est menacée – le conseil du conjoint, du pasteur, d’un ami sage ne peuvent pas nous aider plus que ça.
Aujourd’hui, nous vivons une époque terrible et la vérité c’est que seule une parole personnelle de la part du Seigneur peut nous guider à travers de tels moments et nous donner l’espoir patient dont nous avons besoin. Dans toute l’Histoire, Dieu a toujours été fidèle pour apporter une parole à Son peuple.
IL PARLE ENCORE AUJOURD’HUI
Dans l’Ancien Testament, nous lisons cette phrase encore et encore : “La parole de l’Éternel lui fut adressée.”
  • L’Écriture dit au sujet d’Abraham : “Après ces événements, la parole de l’Éternel fut adressée à Abram” (Genèse 15:1).
  • Nous lisons au sujet de Josué : “selon l’ordre que l’Éternel avait prescrit à Josué” (Josué 8:27).
Et il en était de même pour David et les prophètes. Quant au peuple de Dieu aujourd’hui, nous avons le Saint-Esprit qui réside en nous pour nous adresser une parole venant du Ciel. A travers Lui, la parole qui apporte réconfort, guérison et direction est disponible pour tous ceux qui placent leur confiance en Dieu.

mardi 11 octobre 2016

L'ENCOURAGEMENT DU SEIGNEUR

David et ses hommes étaient en fuite pour échapper au roi Saül qui essayait de le tuer. A un moment donné, sa petite armée campait dans une ville appelée Ziklag, où ils s’étaient installés avec leur famille. De là, ils devaient partir se battre, laissant leur femme et leurs enfants derrière eux, en sécurité.
Après une bataille, David et son armée faisaient un voyage de trois jours de marche pour rentrer chez eux quand leur village a été attaqué par les amalécites. Ce féroce ennemi a kidnappé les familles de David et de ses hommes et ont brûlé la ville entière.
“David et ses gens arrivèrent à la ville, et voici, elle était brûlée ; et leurs femmes, leurs fils et leurs filles, étaient emmenés captifs” (1 Samuel 30:3).
COMPTER LES BÉNÉDICTIONS
La réponse de David devant cette calamité a été de reprendre “courage en s’appuyant sur l’Éternel, son Dieu” (30:6). Je crois qu’il l’a fait en se rappelant des délivrances passées. Dans sa jeune vie, il  avait tué un ours et un lion et il avait abattu le géant Goliath. A présent, alors qu’il souffrait à cause de son épreuve, il s’est rappelé de ces batailles et des nombreuses autres qu’il avait gagnées.
SEULEMENT UNE PAROLE PERSONNELLE
David disait : “J’ai besoin d’une parole de la part du Seigneur.” Il savait que personne ne pouvait l’encourager – ni les très sages capitaines qu’il avait sous ses ordres ni aucun autre conseiller. David devait obtenir une parole personnelle directement de la part de Celui qui l’avait délivré de toutes les situations désespérées qu’il avait affronté jusque là.
Bien-aimé, la même chose est vraie pour toi et moi aujourd’hui. Il n’existe tout simplement personne sur Terre qui peut sortir ton âme du désespoir ou encourager ton esprit tout au long de ton épreuve. Nous devons tous obtenir notre propre parole de la part du Seigneur. Tout comme David, nous sommes appelés à nous fortifier en nous rappelant des délivrances de Dieu dans nos vies. Et nous devons aussi nous rappeler de tous ces moments dans les générations passées où Dieu a montré qu’Il pourvoyait abondamment.

lundi 10 octobre 2016

LES BÉNÉDICTIONS TERRESTRES DE DIEU - Gary Wilkerson

Moïse savait à quel point les bénédictions de Dieu étaient importantes pour Israël. Son action surnaturelle avait sauvé leur vie : la manne tombée du ciel quand ils affrontaient la famine et l’eau sortant du rocher quand leurs corps étaient complètement desséchés.
Mais Moïse reconnaissait que le but de ces expériences, au-delà de la provision miraculeuse, était d’apprendre à faire confiance au Dieu aimant et compatissant qui les comblait de bienfaits. La phrase suivante de Moïse n’est pas surprenante :
“Fais-moi connaître tes voies ; alors je te connaîtrai, et je trouverai encore grâce à tes yeux” (Exode 33:13).
Moïse savait qu’au bout du compte, la grâce de Dieu ne se trouvait pas dans les bénédictions qu’Il accordait – elle se trouvait dans le fait de connaître le Seigneur Lui-même.
A TRAVERS LES YEUX D’UN PASTEUR
Je remercie Dieu pour Ses bénédictions terrestres. En tant que pasteur, je peux tout le temps voir Son œuvre incroyable dans la vie des gens. Il restaure les mariages qui ont été brisés. Il pourvoit pour ceux qui sont dans les difficultés financières. Il apporte la guérison aux malades, aux corps brisés.
Alors que j’écris ces mots, je pense à un petit garçon nommé Esaïe qui ne devait pas survivre plus de dix jours après sa naissance. Quand il a survécu à sa première année, les docteurs ont dit qu’il ne pourrait jamais marcher. Récemment, sa maman m’a envoyé une vidéo du jeune Esaïe en train de danser avec une petite fille à un mariage !
LE SOUFFLE DE VIE DE DIEU
De telles choses nous parlent de la grâce illimitée de Dieu – de Sa capacité à insuffler la vie dans un désert aride. Nous expérimentons tous Sa grâce de façon trop grande pour le mesurer : nos relations, notre santé, notre travail, notre école. Quand nous luttons dans un domaine de notre vie, ou lorsque nos circonstances deviennent trop difficiles, Il nous soutient avec Sa présence apaisante. Dieu a fait des choses dans notre vie que nous n’aurions jamais pu imaginer se produire. Sa grâce illimitée ne connaît aucune frontière.

samedi 8 octobre 2016

LE MINISTÈRE D’ENSEIGNEMENT DU SAINT-ESPRIT - Jim Cymbala

Comme tous les pasteurs d’aujourd’hui, Jésus prêchait en utilisant uniquement Sa voix. Et, tout comme n’importe quelle assemblée d’aujourd’hui qui écoute un message, les disciples pouvaient entendre Ses paroles uniquement avec leurs oreilles et les analysaient ensuite avec leur intelligence. Mais la vérité de Dieu est différente des mathématiques ou des lois de la science. Elle ne peut être comprise et on ne peut se l’approprier pour nos vies que lorsqu’elle est révélée à notre notre être intérieur : c’est là qu’œuvre Sa puissance qui change les vies (voir Matthieu 13:18-23).
DE SIMPLES FAITS DANS NOS CELLULES CÉRÉBRALES
Un livre divin doit avoir un enseignant divin pour que son message puisse être révélé à un niveau spirituel. Sinon, le message s’émiette sous forme de faits qui se cantonnent à nos cellules cérébrales. Que Jésus soit né à Bethléem, c’est un fait. Comprendre la glorieuse signification de l’Emmanuel, Dieu avec nous, et la signification de ce bébé couché dans une étable requièrent un enseignement divin. C’est pour cette raison qu’il est absolument nécessaire que le Saint-Esprit soit notre enseignant, si nous voulons réellement comprendre la Bible. L’Esprit peut dépasser les limitations humaines de la voix, des oreilles et du cerveau, parce qu’Il enseigne dans l’école du cœur.
WAHOU ! ELLE DEVIENT VIVANTE
C’est pour cette raison que nous pouvons lire une partie de l’Écriture pendant des années et, soudain, quand nous la lisons une nouvelle fois : wahou ! Elle devient vivante ! Nous la comprenons d’une façon tout à fait nouvelle. Nous nous demandons : pourquoi n’ai-je jamais compris cela avant ? C’est le ministère d’enseignement du Saint-Esprit.
Bien-sûr, les enseignants jouent un rôle important, tout comme les apôtres, les évangélistes, les prophètes et les pasteurs. Mais même quand les enseignants font de leur mieux, la seule façon pour nous d’être en fin de compte bénis par la Parole, c’est par l’enseignement intérieur du Saint-Esprit. L’Esprit est fidèle pour nous aider à reconnaître la vérité de l’erreur et nous garder des distorsions sataniques. Mais, pour que tout cela puisse se produire, nous devons venir avec des cœurs humbles et bien-disposés.

Jim Cymbala a commencé le Brooklyn Taberncale avec moins de vingt membres dans un petit bâtiment délabré, dans un quartier difficile de la ville. Né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson.

vendredi 7 octobre 2016

COMBATS POUR TA FOI

Un temps vient où tous les pleurs doivent cesser. C’est quand le peuple de Dieu passe au-dessus de son deuil, au-dessus de tous les mauvais pressentiments et retourne au combat.
Dans le Nouveau Testament, l’épître aux Hébreux se fait l’écho des mots d’Esaïe :
“Fortifiez donc vos mains languissantes Et vos genoux affaiblis ; et suivez avec vos pieds des voies droites, afin que ce qui est boiteux ne dévie pas, mais plutôt se raffermisse” (Hébreux 12:12-13).
Ce qui veut dire en substance : “Ne restez pas abattus. Levez-vous et battez-vous pour votre foi. Ne vous laissez pas aller à avoir des genoux tremblants et endoloris. Mais continuez à courir. Si vous succombez à la crainte et aux soucis, votre foi pourrait finir infirme.”
Après les larmes vient le moment de combattre !
REJETER LE BLÂME
Regarde la réponse stérile de l’armée de David devant leur calamité à Ziklag. Après que ces hommes puissants aient fini de pleurer, ils se sont mis en colère et ils ont blâmé David pour avoir permis ce désastre. Ils étaient si amers à cause de leur terrible infortune qu’ils ont commencé à ramasser des pierres pour le tuer (lire l’histoire dans 1 Samuel 30:1-6).
D’après moi, c’est exactement ce que fait la majorité des gens en ce moment devant l’état des choses dans le monde. Ils se tournent à droite et à gauche, demandant : “Qui blâmer pour cette calamité ? Tout est dans la confusion la plus totale.”
LAISSE ALLER – ET COMBATS
Je presse tous les disciples de Jésus de cesser de chercher comment nous en sommes arriver là. Cesse de chercher qui est responsable. Et par dessus tout, oublie tes propres “et si” - “si seulement j’avais fait ceci ou cela, mes finances ne seraient pas dans le rouge, ma vie serait meilleure.” Si tu t’accroches à de telles pensées, tes craintes vont se transformer en colère ou en un autre sentiment handicapant et destructeur. Le Seigneur attend que tu tournes toute ton énergie dans une autre direction. Sa Parole nous dit : “Maintenant, c’est le moment de te battre pour ta foi !”

jeudi 6 octobre 2016

UNE PAROLE RASSURANTE

Je crois que, à travers tous les événements agités et chaotiques qui se produisent dans le monde aujourd’hui, Dieu est en train d’abattre l’avarice, la convoitise et la fierté. Je suis convaincu qu’Il ne pouvait plus permettre aux perversions sexuelles de détruire l’âme d’une génération entière. Et je crois que les mariages gay ont été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et attiré la vengeance de Dieu.
Esaïe décrit une période de l’Histoire qui était pleine de pleurs, de craintes et de tremblement. Pourtant, le Seigneur a donné à Esaïe une parole rassurante pour Son peuple :
“Fortifiez les mains languissantes, Et affermissez les genoux qui chancellent ; Dites à ceux qui ont le cœur troublé : Prenez courage, ne craignez point ; Voici votre Dieu, la vengeance viendra, La rétribution de Dieu ; Il viendra lui-même, et vous sauvera” (Esaïe 35:3-4).
Le Seigneur disait, en substance : “Fortifiez ceux qui sont épuisés. Fortifiez ceux qui sont faibles parmi vous. Encouragez ceux qui sont effrayés, pleins de craintes. Dites-leur : “Il n’y a aucune raison d’être effrayé. Tout ce qui arrive, c’est Dieu qui le fait. Et, à travers tout cela, Il préservera Son peuple. Il fait tout cela pour vous sauver.”
MÊME LES SAINTS TREMBLENT
Bien-aimé, même les plus saints parmi nous expérimentent des tremblements dans leur cœur, un soudain accès de peur, quand une terrible crise s’approche. Dans de tels moments, ce n’est pas un péché que d’avoir un moment de profonde anxiété.
En fait, quand le Seigneur a donné cette parole à Esaïe, Il voulait s’assurer que tous ceux qui se sentiraient submergés par une situation terrifiante ne seraient pas écrasés. Il voulait que tous les cœurs fatigués et troublés puissent entendre : “Ne craignez rien ! Prenez courage car le Seigneur est un Sauveur pour Son peuple.”

mercredi 5 octobre 2016

IL PREND SOIN DE TOI

Le Seigneur dit au riche comme au pauvre : “ne te préoccupes pas de tes possessions en ce monde. Accorde-Moi du temps de qualité et fais-Moi confiance. Je vais prendre soin de tous tes besoins futurs et pourvoir à l’essentiel pour que tu puisses te débrouiller.”
C’est une leçon que tous les croyants doivent apprendre et mettre en pratique.
En ce moment, les événements dans le monde bougent si vite que personne ne peut les suivre. La violence est partout autour de nous et les barrières morales ont été brisées. Les implications des événements actuels sont trop profondes et complexes pour que nous puissions les appréhender.
LA LUMIÈRE DANS LES TÉNÈBRES
Notre foi est ancrée en ceci : notre Père céleste nous connaît. Il sait exactement ce dont nous avons besoin et quand nous en avons besoin. Et le simple fait qu’Il le sache prouve qu’Il se soucie de nous. Il prend son plaisir en nous et nous sommes blottis contre son sein, sain et sauf.
Daniel a dit du Seigneur :
“Il révèle ce qui est profond et caché, il connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière demeure avec lui” (Daniel 2:22).
Dieu connaît tout des jours sombres qui s’annoncent et Il sait que même ces ténèbres ne peuvent nous dissimuler Sa face.
CONFIE-TOI EN SON GRAND AMOUR
En vérité, le chemin clair qui nous permettra de traverser les temps difficiles se trouve uniquement dans la confiance en Dieu. Il nous appelle aujourd’hui a avoir une confiance simple, comme celle d’un enfant, dans Sa fidélité.
Que nous puissions tous garder les yeux fixés sur Jésus ! Que nous puissions nous confier dans Son grand amour et dans le fait qu’Il prend soin de nous. “déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous” (1 Pierre 5:7).

mardi 4 octobre 2016

DIEU SAIT – ET C’EST TOUT CE QUI COMPTE

Jésus parle de l’herbe qui est belle et verte aujourd’hui mais qui est coupée le lendemain. Il voudrait nous rappeler qu’Il lui donne vie et soins.
“Si Dieu revêt ainsi l’herbe qui est aujourd’hui dans les champs et qui demain sera jetée au four, à combien plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas, gens de peu de foi ?” (Luc 12:28).
Nous ne pouvons pas oser penser qu’Il s’occupe moins de nos besoins que de ceux de l’herbe. Il sait très bien ce dont nous avons besoin, qu’il s’agisse de nourriture, de nos finances ou de nos vêtements.
LA GRANDE PROMESSE DE NOTRE PÈRE
“Car toutes ces choses, ce sont les païens du monde qui les recherchent. Votre Père sait que vous en avez besoin” (12:30).
Une fois encore, Christ nous rappelle : “Voici tout ce que vous avez besoin de savoir : votre Père céleste sait quels sont vos besoins. Il en a déjà fait le compte.”
Jésus promet : “Cherchez plutôt le royaume de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. Ne crains point, petit troupeau” (12:31-32). Si nous nous confions simplement en Lui, notre Seigneur nous bénira de tout ce dont nous avons besoin.
DIEU N’ABANDONNERA JAMAIS SON “PETIT TROUPEAU”
Si tu es inquiet du confort de ta famille dans les jours qui viennent, j’ai de bonnes nouvelles pour toi : tes enfants sont des enfants de Dieu. Et Il se soucie de ceux que tu aimes plus que toi. Jésus sait exactement ce dont vous avez tous besoin pour survivre.
Il sait que tu as besoin d’avoir un toit au-dessus de ta tête. Il sait exactement à combien s’élève ton loyer ou ton remboursement chaque mois. Il sait combien de bouches tu as à nourrir et quelle est la quantité de nourriture qui se trouve dans tes étagères. Tu peux Lui faire pleinement confiance pour répondre à tous ces besoins, parce qu’Il a promis de le faire.

lundi 3 octobre 2016

LA FAVEUR DU SEIGNEUR - Gary Wilkerson

Pendant que je prêche ici, à Springs Church, à Colorado Springs, un jeune homme prêche à Times Square Church à New York. Pendant une année, il a été SDF, perdu, blessé, brisé, alcoolique.
JE DÉTESTE CETTE ÉGLISE
Un dimanche matin, il est entré dans Times Square Church et a pris un siège au dernier rang de la plus haute partie du balcon. Il est parti en cours de réunion, murmurant : “Je déteste cette église. Je n’y reviendrai jamais !” Pourtant, il est revenu. Et une fois encore, il est parti en disant : “Je déteste cette église. Je n’y reviendrai jamais !”
Mais il a continué à revenir – un troisième dimanche, un quatrième, un cinquième, etc., etc. Il a même compté les dimanches : 52. Et, finalement, au lieu de dire : “Je déteste cette église. Je n’y reviendrai jamais,” il a dit : “j’aime Jésus et j’ai besoin de Lui dans ma vie.” Ce jeune homme SDF, vivant sur les bancs des parcs de New York, est venu à l’autel et a donné sa vie à Jésus.
RACHETÉ, RESTAURÉ, OBJET DE LA FAVEUR DIVINE
Ensuite, il a été envoyé dans un programme de réhabilitation et on a découvert qu’il avait un esprit brillant. Après avoir terminé le programme de réhabilitation, il a été envoyé à l’école biblique, où il a terminé un programme de quatre ans en seulement deux ans avec une note de 4/5.
Puis il a été envoyé au séminaire pour poursuivre un master de théologie en trois ans. Son esprit brillant a continué à le propulser en avant et il a fini ce cursus de trois ans en dix-huit mois. Le responsable lui a demandé de rester et de devenir professeur, mais il a répondu : “Non, je suis un pasteur.”
Aujourd’hui, il fait partie de l’équipe pastorale de Times Square Church, prêchant la gloire de Dieu. Ça, c’est la faveur du Seigneur. 

samedi 1 octobre 2016

UNE VOIX D’ENFANT - Carter Conlon

Dans le livre de Luc, nous voyons une fois encore que la société était en plein bouleversement. Des gens réclamaient à grand bruit influence et autorité, et le pays où le témoignage de Dieu devait physiquement résider était sous la domination d’une puissance étrangère.
Je suis sûr qu’il y avait des réunions des prières et des gens qui criaient à Dieu, parce qu’il y avait des gens pieux et consacrés dans cette génération. Pourtant, alors même que tout le monde avait une image mentale de ce à quoi la puissance de Dieu devait ressembler, soudain, quelque chose est entré en scène qui n’a pas été compris.
LE MURMURE DANS UNE MANGEOIRE
Personne ne s’attendait à ce que Dieu montre Sa puissance et donne à son peuple la force d’aller de l’avant de la façon dont Il l’a fait. Au milieu de toutes les voix et les chants des religieux, la puissance de Dieu est apparue – et c’était la voix d’un enfant ! Ce n’était pas le vent, le feu ni un tremblement de terre – c’était un murmure dans une mangeoire. Alors qui a été capable de l’entendre ?
Les religieux n’ont pas pu l’entendre. Ceux qui faisaient bouger et trembler les choses n’ont pas pu l’entendre. Ceux qui étaient centrés sur eux-mêmes n’ont pas pu l’entendre, non plus que les romains qui étaient concentrés sur la domination par la force. Alors, Dieu est allé vers quelques bergers dans un champ, a déchiré le voile entre notre temps et l’éternité et a envoyé des anges éclater en chants de louange : “Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu’il agrée !” (Luc 2:13-14). En d’autres termes : “Tout ce que vous avez longtemps désiré est enfin arrivé.”
FAIS SILENCE AFIN D’ENTENDRE
Ces bergers se sont levés et sont allés vers la crèche, pour ne rien trouver d’autre qu’un murmure de bébé. Cela devait être une voix si faible que tout le monde aurait dû faire silence pour l’entendre. Pourtant, à la fin, “Et les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé” (Luc 2:20).
Du point de vue du monde, tout cela aurait été vu comme de la folie ! Mais la voix douce et légère était la puissance de Dieu se manifestant aux hommes une fois encore.

Carter Conlon a rejoint l'équipe pastorale de Times Square Church en 1994 suite à l'invitation du pasteur fondateur, David Wilkerson, et a été désigné Pasteur responsable en 2001.