vendredi 30 septembre 2016

UNE PAROLE D’ESPÉRANCE

Pendant de nombreux mois, j’ai cherché et étudié les Écritures, plaidant avec le Seigneur pour qu’Il me donne un message d’espoir et d’encouragement pour ces temps difficiles. Mon esprit criait : “Seigneur, s’il-te-plaît, mets-moi à cœur une parole pour Tes enfants, parce que Toi-seul a les paroles de la vie éternelle. Toi-seul peut nous donner une parole de réconfort en de tels moments.”
Le Saint-Esprit a répondu à ma prière, disant la chose suivante à mon cœur :
“Je vais te donner une seule promesse venant de Ma Parole. Et si tu lui soumets toute ta vie, cette parole te gardera à travers tous les moments difficiles.”
EMBRASSE LA VÉRITÉ
Bien-aimé, je sais que si nous embrassons tout spécialement ce simple verset, si nous le croyons pleinement, il sera une source de foi puissante et quotidienne. Voilà la promesse que l’Esprit m’a montrée :
“Car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant que vous le lui demandiez” (Matthieu 6:8).
Dans Luc 12, Jésus énumère toutes les choses dont notre Père céleste sait que nous avons besoin. Pour résumer, ces choses sont : nourriture, boisson et vêtements.
“Jésus dit ensuite à ses disciples : C’est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus... Si Dieu revêt ainsi l’herbe qui est aujourd’hui dans les champs et qui demain sera jetée au four, à combien plus forte raison ne vous vêtira-t-il pas, gens de peu de foi ?” (Luc 12:22,28).

jeudi 29 septembre 2016

TU NE DOIS PAS ÊTRE SURPRIS

Je dois te demander : alors que la tempête fait rage, vas-tu vers le Seigneur en prière ? Si c’est le cas, alors tu gagnes de la force, parce que ton esprit se fixe peu à peu sur l’amour te ton Père céleste. Dans Sa présence, Il te révèle continuellement Sa puissance et t’encourage en te disant que tu surmonteras tout cela.
Ce n’est pas la volonté de Dieu que Ses enfants affrontent les temps périlleux qui s’annoncent avec une peur paralysante. En fait, les prophéties et les mises en garde bibliques ne devraient pas nous effrayer. Ce que Jésus a à cœur à ce sujet est déclaré de façon très explicite :
“Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point” (Jean 14:27).
NOUS METTRE EN GARDE DANS L’AMOUR
Jésus a prophétisé des événements mondiaux à venir qui semblent effrayants. Il parle de guerres, de maladies, de tremblements de terre à différents lieux. Et Il a mis en garde ses auditeurs : “Vous allez être affligés et certains d’entre vous vont même être mis à mort. L’iniquité abondera. De faux prophètes et des messies se lèveront, trompant un grand nombre.” (voir Matthieu 24:3 jusque 41).
Plus tard, dans Matthieu, Jésus explique qu’Il a annoncé tous ces événements catastrophiques afin que nous croyons en Lui lorsque nous les verrons s’accomplir.
IL EST SEIGNEUR AU-DESSUS DE TOUT
Jésus n’était pas en train d’essayer de mettre un fardeau sur nos épaules. En fait, Il ne veut tout simplement pas que nous soyons surpris quand nous sommes frappés par d’affreuses tempêtes. Il ne veut pas que notre foi fasse naufrage quand nous affrontons soudainement d’incroyables souffrances. Et, par dessus-tout, Il veut que nous croyons qu’il y a un Seigneur au-dessus de toutes ces choses horribles. Un Père qui nous aime suffisamment pour nous avertir à leur sujet et nous garder lorsque nous les traversons.

mercredi 28 septembre 2016

FIXE TES PENSÉES SUR JÉSUS

L’Écriture nous dit clairement que nous devons tenir compte de tous les messages prophétiques délivrés par des hommes de Dieu et confirmés par l’Écriture. Nous devons rassembler toute la connaissance possible au sujet des tempêtes qui approchent, de façon à pouvoir préparer nos cœurs pour ce à quoi nous ferons face.
Mais nous ne devons pas laisser la crainte ou l’anxiété consumer nos pensées ou prendre possession de nos cœurs. Les ténèbres viennent, très certainement, et le jugement est à la porte. Mais en tant que peuple de Dieu, nous ne pouvons pas permettre à des nuages de ténèbres de cacher la grande lumière de Ses promesses d’amour et de miséricorde envers Son peuple.
NE LAISSE PAS SATAN TE VOLER TON ESPÉRANCE
Nous devons être bien informés par la Parole de Dieu et par Ses prophètes mais nous ne devons pas nous complaire dans la connaissance prophétique au point qu’elle s’empare de toute notre vie. Le diable aimerait que cela se produise. Il sait qu’il ne peut pas nous amener à douter des paroles du Seigneur concernant le jugement, alors il tente de nous pousser à l’autre extrême et de nous conduire à une obsession pleine de frayeur au sujet des temps périlleux qui s’annoncent.
Pour dire les choses simplement, Satan veut nous priver de tout espoir en nous occupant par des pensées et des prémonitions sur ce qui vient,  jusqu’à ce que nous en soyons consumés. Mais nous ne pouvons pas deviner ce que sera le futur, même en en étant totalement préoccupé. En réalité, nous pouvons nous retrouver enlisés dans la peur et l’obsession au sujet de ces événements effrayants.
FIXE TES PENSÉES SUR JÉSUS
L’apôtre Paul nous rassure avec cette instruction :
“Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées” (Philippiens 4:8).
En d’autres termes : “Vous avez entendu toutes les mises en garde. Maintenant, prêtez attention à ce que la Parole de Dieu révèle et à ce que Ses sentinelles disent. Et, finalement, fixez vos pensées sur Jésus et Sa bonté.”

mardi 27 septembre 2016

SE REPOSER DANS L’AMOUR DU PÈRE

Pendant des années, j’ai été fidèlement mis en garde contre un holocauste économique à venir dans un avenir proche. Maintenant, nous le voyons se profiler tout autour du globe. J’ai prévenu que les chrétiens allaient souffrir, qu’il y aurait de grandes pertes et des difficultés et cela se produit déjà. Des multitudes de précieux saints dans le monde entier passent par de grands stress financiers et mentaux.
LE MODE DE VIE CHANGE
Aussi horribles que soient ces choses, aucune d’elles ne devrait être le point central de notre énergie et de notre ministère. Nous devons au contraire continuer à proclamer l’amour de Dieu le Père et la tendre miséricorde de notre Sauveur.
Je sais que le mode de vie des américains – en fait, le style de vie de tous ceux qui habitent des pays prospères – est sur le point de changer de façon permanente. Je sais que tout vacille et tremble. Mais quand je me lève le matin, je ne m’inquiète pas : “Que vas-tu manger ? Que vas-tu porter ? Qu’en est-il au sujet du chauffage, de l’électricité, de la sécurité ?” Jésus nous a averti de ne pas faire cela.
UNE PAIX PARFAITE
Je me repose dans l’amour de mon Père. Le fait est que je ne suis pas Dieu et que Lui seul contrôle ces choses. Je fais simplement ce que le prophète Esaïe a fait : il a mis son esprit au repos en se confiant pleinement dans son Seigneur.
“ Tu garderas dans une paix parfaite l’esprit qui s’appuie sur toi, car il se confie en toi.” (Esaïe 26:3 DRB).
Le prophète Esaïe a déclaré cette vérité aux croyants de toutes les époques – et Dieu ne peut pas mentir !

lundi 26 septembre 2016

A PARTIR DE MAINTENANT - Gary Wilkerson

“L’ange lui dit : Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus” (Luc 1:30-31).
La faveur de Dieu a littéralement et radicalement changé la vie de Marie – un virage à 180°. D’après la Bible, elle a conçu. Quand la faveur de Dieu est sur ta vie, Il ne dit pas simplement : “Tout va bien se passer, essaye juste d’avoir des pensées heureuses.” Non, Dieu change ton monde, Il met tout sens dessus-dessous.
LA NAISSANCE DE QUELQUE CHOSE DE NOUVEAU
Marie a conçu ! Quand tu reçois la faveur de Dieu, Il va permettre la conception, la naissance d’une chose nouvelle dans ta vie. Il y a des besoins dans ta vie, un cri dans ton âme. Et, quand tu viens à Dieu et reçois Sa faveur, les bénédictions sont déversées sur toi et ta vie change.
Marie l’a compris et elle a commencé à chanter :
“Mon âme exalte le Seigneur,
Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur,
Parce qu’il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante.
Car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse” 
(Luc 1:46-48).
LES CHOSES VONT ÊTRE DIFFÉRENTES
J’aime cette phrase : “Car voici, désormais.” Désormais, quelque chose va être différent – et je veux que tu t’accroches à cela. Je veux que tu t’appropries cette vérité dans ton âme, dans ton esprit et dans tes pensées, aujourd’hui.
“Désormais,” une transition a lieu en toi. Tu vas évoluer d’une vie vécue pour satisfaire ta propre volonté et tes propres désirs vers une vie qui Lui est absolument abandonnée, réalisant que tu ne peux rien faire par ta propre fierté. Décide de te confier en Jésus et en Jésus seul.

samedi 24 septembre 2016

TRANSFORMÉ - Claude Houde

Une famille de notre église a un puissant témoignage. Le père a été abusé, violé et battu par une figure religieuse lorsqu’il était enfant et il a brûlé de haine envers la religion durant toute sa vie d’adulte.
Quand il a perdu son travail il y a quelques années, sa femme a commencé à recevoir de l’aide de la part des différents services que nous offrons aux familles dans notre ville. Plus tard, à Noël, elle est devenue bénévole, elle s’est fait des amis et, petit à petit, elle a commencé à venir régulièrement à l’église.
JE NE METTRAI PLUS JAMAIS LES PIEDS DANS UNE ÉGLISE
Un an plus tard, lorsqu’elle s’est à nouveau proposée pour faire du bénévolat au moment de la distribution de Noël, son mari l’a prévenue : “Sens-toi libre d’y aller, mais je ne viendrai pas te chercher ! Je ne mettrai plus jamais les pieds dans une église !”
A la fin de son dernier jour, elle a appelé son mari et lui a dit : “Chéri, je suis si fatiguée. S’il-te-plaît, viens me chercher à l’église.” Pour je ne sais quelle raison, il a accepté à contre-cœur. Plus d’une heure plus tard, elle ne l’avait toujours pas vu, alors elle a commencé à s’inquiéter pour lui. Cherchant dans l’église, elle l’a trouvé dans la réserve, en train de porter une boîte de nourriture !
“Qu’est-ce que tu fais ?” lui a-t-elle demandé.
“Et bien, j’ai décidé de venir voir par moi-même. Ils avaient besoin d’aide, alors j’ai décidé de rester un peu, si ça ne te dérange pas.”
IL A BAISSE LA TÊTE ET S’EST MIS A PLEURER
Deux heures plus tard, le couple est retourné dans sa voiture sur le parking de l’église, après avoir vu des centaines de familles – les plus pauvres parmi les plus pauvres – arriver à l’église et recevoir leur panier et leurs cadeaux. Le mari n’a pas réussi à se contenir plus longtemps. Il a baissé la tête sur le volant et s’est mis à pleurer. Sa femme ne l’avait jamais vu comme ça.
Les années d’abus au mains d’hommes “religieux” qui représentaient Dieu ont coulé sur ses joues à travers ces larmes. Il a finalement été capable de dire à sa femme : “Quand j’étais petit, j’aimais entendre les gens parler de Jésus et je voulais aider les autres comme Il l’a fait.”
Cette année, toute leur famille a été bénévole au moment de Noël. Ils sont devenus des pierres vivantes, des lettres vivantes de Sa grâce, pouvant être lues par tous, par la puissance surnaturelle de la foi.

Claude Houde est le pasteur responsable de l’église Nouvelle Vie au Canada. Sous sa direction, cette église est passée d'une poignée de personnes à plus de 3500 dans une région du Canada où peu d'églises protestantes rencontrent du succès.

vendredi 23 septembre 2016

PERMETTRE A LA GRÂCE DE COULER

Lors de la Pentecôte, le Saint-Esprit est tombé sur un peuple préparé “ils étaient tous ensemble [d’un même esprit] dans le même lieu” (Actes 2:1). Alors, que veut dire le fait que ces gens avaient un même esprit? Pour dire les choses simplement, la grâce coulait à travers eux. Laisse-moi m’expliquer.
Considère les personnes qui étaient en scène le jour de la Pentecôte: des gens que nous révérons aujourd’hui comme les pères de l’Église. Certains de ces hommes avait gravement péché contre le Seigneur et contre leurs frères. Il fallait qu’ils aient tous été pardonnés et que leurs péchés aient été couverts, sinon l’Église n’aurait jamais pu aller de l’avant et accomplir l’œuvre que l’Esprit était sur le point de faire.
DE GRAVES PÉCHÉS
Regarde Pierre. Il avait horriblement blasphémé, blessant Jésus aussi bien que les autres disciples. Mais l’Église, en tant que corps, a pardonné à Pierre et ils l’ont couvert de façon à ce que son passé ne soit jamais retenu contre lui. Regarde aussi Jacques et Jean, les “fils du tonnerre.” Eux aussi avaient gravement péché, offensant leurs collègues disciples en prétendant être plus grands que les autres. Eux aussi ont été pardonnés et couverts.
En vérité, toutes les personnes présentes ce jour-là auraient pu dire: “Attends un peu, Pierre. Qui t’a nommé responsable ici? Tu as renié Christ.” Personne ne l’a fait, parce que leur cœur avait été préparé par la grâce. Et ils étaient prêts à recevoir l’Esprit quand Il est venu dans le grand débordement de la Pentecôte.
LES PROBLÈMES DU CŒUR
Bien-aimé, c’est pour cette raison que les épîtres de Pierre se concentrent sur les problèmes du cœur. Il savait d’expérience que toutes ces choses doivent être chassées et pardonnées, de crainte que l’œuvre de l’Esprit ne soit empêchée par la chair. La même chose est vraie pour l’Église de Christ aujourd’hui, nous qui devons recevoir Sa puissante pluie de l’arrière-saison pour la moisson.
Allons-nous empêcher cette œuvre de l’Esprit en manquant de pardonner? Où serons-nous prêt à laisser la grâce couler à travers nous vers les autres?

jeudi 22 septembre 2016

LA GLOIRE DE LA DERNIÈRE MAISON

Le diable sait ce qui est écrit dans la Parole de Dieu et il est déterminé à empêcher la grande moisson parce qu’il sait qu’elle vient. Il a déchaîné une attaque furieuse contre l’Église, utilisant toutes les armes en sa possession pour ôter la paix du peuple de Dieu.
La mélancolie et la peur qui planent sur tous les pays a laissé les gens avec un sentiment de désespoir. Aux États-Unis, des lois ont vu le jour qui se glorifient dans la perversion, tout cela contre la volonté du peuple. Le résultat, c’est du désespoir et du stress, affaiblissant l’esprit et pouvant même être à l’origine de maladies physiques.
LE PÉCHÉ DÉCLASSÉ
Dans la maison de Dieu, le péché a été déclassé et l’enfer mis de côté. Des dénominations entières se déchirent au sujet du mariage homosexuel. Pendant ce temps, les communautés évangéliques – celles qui sont supposées porter le flambeau de la Parole de Dieu – dépensent leur énergie dans des mouvements qui ne sont pas centrés sur Christ.
Les israélites à l’époque d’Aggée étaient découragés au sujet du nouveau temple qu’ils étaient en train de construire. Leur travail semblait si insignifiant comparée à la magnificence de l’ancien temple. Alors qu’ils repensaient à toutes les gloires passées de Dieu, ils ont pleuré de désespoir en voyant cette maison modeste devant eux. Aggée a demandé au peuple: “Quel est parmi vous le survivant qui ait vu cette maison dans sa gloire première? Et comment la voyez-vous maintenant? Telle qu’elle est, ne paraît-elle pas comme rien à vos yeux?” (Aggée 2:3).
NE PAS COMPARER
Bien-aimé, la même question se pose aujourd’hui. Tu te souviens peut-être des grands réveils du passé, où l’Esprit descendait puissamment tandis que des foules étaient sauvées. Dis-moi, est-ce que la vie de l’Église aujourd’hui ne paraît pas comme rien à tes yeux comparée à ce qu’elle était dans le passé?
Je te le dis, la parole que Dieu a donné à Aggée à l’époque est pour nous aujourd’hui: “Et mon Esprit est au milieu de vous... La gloire de cette dernière maison sera plus grande que celle de la première, dit l’Éternel des armées; Et c’est dans ce lieu que je donnerai la paix” (2:5,9).

mercredi 21 septembre 2016

LA PLUIE DE LA MOISSON

Les prophètes, depuis Esaïe, Jérémie et Ézéchiel jusqu’aux petits prophètes, ont révélé que dans les derniers jours, l’Esprit de Dieu tomberait à nouveau sur un peuple préparé. Cet événement est décrit comme “la pluie de la moisson.” Il est promis qu’elle sera plus grande encore que “la pluie précédente,” qui a été le puissant déversement de l’Esprit lors de la Pentecôte.
Cette prophétie sur une “dernière pluie” se réfère aux deux saisons des pluies annuelles en Israël. Leurs saisons étaient à l’opposé des nôtres aujourd’hui, avec la “pluie précédente” (ou première pluie), à l’automne, arrosant les plantations nouvellement plantées. Cela représente ce qui s’est passé à la Pentecôte, quand la “première pluie” est tombée dans un grand débordement de l’Esprit de Dieu. Cette pluie a arrosé la semence de la Parole, et elle a poussé et s’est propagée pour devenir l’Église mondiale que nous voyons aujourd’hui.
AUCUNE MOISSON SANS PLUIE
La “dernière pluie” d’Israël venait au printemps, permettant aux plantations de mûrir, juste avant la moisson. Zacharie se réfère à cette dernière pluie, un déversement du Saint Esprit dans les derniers jours (voir Zacharie 10:1).
Moïse a dit qu’il ne pouvait tout simplement pas y avoir de moisson sans pluie. Le Seigneur a dit à Israël à travers lui : “Si vous obéissez à mes commandements… je donnerai à votre pays la pluie en son temps, la pluie de la première et de l’arrière-saison, et tu recueilleras ton blé, ton moût et ton huile” (Deutéronome 11:13-14).
REVEILLE-TOI, ÉGLISE!
Enfin, Joël 2:21-27 nous donne une image très claire de ce qui se passe quand la pluie de la moisson vient, disant en substance : “Réveille-toi, Église ! Regarde autour de toi. Ce que tu vois arriver a été prophétisé. Il commence à pleuvoir et le Seigneur a fait les nuages brillant et pleins d’eau. L’Esprit prépare toutes choses pour la dernière grande moisson.”

mardi 20 septembre 2016

LES SIGNES DE LA FIN DES TEMPS

Dans sa première lettre à l’Église, Pierre parle franchement des derniers jours : “La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière. Avant tout, ayez les uns pour les autres un ardent amour, car l’amour couvre une multitude de péchés” (1 Pierre 4:7-8).
Pierre mentionne aussi les derniers jours dans sa seconde lettre, où il dit à l’Église : “car je sais, comme notre Seigneur Jésus-Christ me l’a fait connaître, que mon départ de cette tente est imminent.” (2 Pierre 1:14). Il dit, en d’autres termes : “Dieu m’a montré que mon temps sur Terre est court.”
LE MESSAGE D’AVERTISSEMENT DE PIERRE
Le message de Pierre était destinée à l’Église du Nouveau Testament, à la fois à l’époque où il a écrit et pour toutes les générations de croyants qui ont suivi. C’est un message d’avertissement, quand Pierre prophétise ce qui suit :
“Il y aura… parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses [destructrices]” (2 Pierre 2:1).
“Dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant : Où est la promesse de son avènement ? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création” (2 Pierre 3:3-4).
“[Ils] vont après la chair dans un désir d’impureté et qui méprisent l’autorité [les lois du pays]. Audacieux et arrogants, ils ne craignent pas d’injurier les gloires” (2 Pierre 2:10).
HÂTER LE JOUR
“Le jour du Seigneur viendra comme un voleur” (2 Pierre 3:10).
“Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété, tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront !” (2 Pierre 3:11-12).

lundi 19 septembre 2016

LES EAUX VIVES ET RAFRAÎCHISSANTES - Gary Wilkerson

Comment le rafraîchissement de Dieu affecte-t-il notre vie, concrètement ?
RAFRAÎCHIR NOS CIRCONSTANCES
Quand Dieu rafraîchit nos circonstances, Il modifie des vieux schémas qui peuvent concerner notre mariage, nos finances, notre travail. Il peut mettre à jour des schémas de dépenses qui ne sont pas bons et nous convaincre de les changer. Il peut même nous pousser à rechercher des conseils financiers qui peuvent nous aider à remplacer les mauvaises habitudes et nous enseigner à être de bons intendants.
Il peut vouloir interrompre de vieilles habitudes dans notre mariage, des habitudes qui nous gardent coincés dans des voies sans amour. Notre Père est prêt à nous rafraîchir avec une grâce abondante à chaque fois que nous en avons besoin. Ce genre de rafraîchissement concerne nos circonstances.
LE RAFRAÎCHISSEMENT DE NOTRE ÊTRE
Ensuite, nous avons le rafraîchissement de notre être – le rafraîchissement qui va au-delà de nos circonstances afin de renouveler nos âmes, nos vies, notre être intérieur. Ce genre de rafraîchissement ne coule pas seulement en nous mais aussi hors de nous. Il nous remplit de joie pour notre mariage, lorsque nous donnons librement notre temps et notre argent, pour affronter des relations difficiles avec espoir, courage et énergie.
Pour résumer, le rafraîchissement de l’être nous amène à anticiper chaque moment de notre vie avec Jésus. Il fait naître en nous un cœur qui dit : “Je vis pleinement, sans appréhender ma journée. Je suis enthousiasmé de te suivre, Jésus. Tu m’as rendu audacieux et non craintif. Laisse-moi utiliser ce vaste débordement de vie pour Toi !”
TOUT LUI APPORTER
Qu’est-ce qui coule de toi en ce moment ? L’incrédulité, les marmonnements, la peur ? Ou bien la foi, l’espérance et l’amour ? Tout comme Il l’a fait lors de la fête à Jérusalem, Jésus te crie de Lui apporter ton incrédulité, ton amertume et ta peur. Il souhaite les remplacer avec un contentement contagieux, afin de passer du vide à la plénitude.
Il a promis : “Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture” (Jean 7:37-38).

samedi 17 septembre 2016

LE MIRACLE DANS MA FAMILLE - Nicky Cruz

Je souhaite que tu puisses expérimenter le miracle que notre famille a expérimenté. Je souhaite que tu puisses sentir la différence entre la façon dont nous vivons à présent et la façon dont nous avons vécu durant ma jeunesse. Aujourd’hui, j’aime passionnément mes frères et sœurs. Il n’y a rien que j’aime d’avantage que d’être assis et de rire, parler et pleurer avec ma famille.
PETIT NICKY, GRAND NICKY
Les moments où j’ai pu retourner à Puerto Rico et rendre visite à ma famille sont parmi mes plus précieux souvenirs. Quand je rentre à la maison, je ne suis plus Nicky Cruz l’évangéliste ou l’orateur. Pour mes frères aînés, je suis juste le “Petit Nicky” et pour les plus jeunes, je suis “Grand Nicky” - juste un membre de la famille. 
Mais nous n’avons pas toujours été aussi heureux, insouciants et aimants. Ma famille a de nombreuses souffrances dans son passé, mais aucun nous n’a gardé de ressentiments. Quand Jésus est venu dans nos vies, Il a apporté avec Lui une explosion d’amour, de grâce et de pardon. Personne ne garde rancune. Nous n’avons de la place dans nos cœurs que pour l’amour entre nous. Nous ne passons aucun moment dans le regret, nous nous réjouissons simplement dans le Jésus que nous connaissons aujourd’hui – dans le futur qu’Il nous a apporté à tous.
EFFACER LA SOUFFRANCE
Jésus peut faire pour le cœur humain ce que personne d’autre ne peut faire. Quand Il vient pour vivre dans notre cœur, Il fait plus que nous pardonner, Il y laisse des semences surnaturelles de pardon qui vont non seulement effacer nos péchés, mais aussi effacer la souffrance que le péché a apporté. Non seulement ces semences peuvent guérir nos cœurs, mais elles peuvent aussi guérir nos relations. Elles peuvent se répandre dans toutes les blessures de notre passé et les réparer.
Je ne pourrais jamais assez remercier Jésus pour ce qu’Il a fait pour notre famille. Pour le pardon, la miséricorde et la grâce qu’Il a apporté, nous rapprochant les uns des autres tout à nouveau.
Et Il peut faire la même chose pour tout le monde. Pour toutes les familles. Même pour la tienne, si c’est ce dont tu as besoin !

Nicky Cruz, évangéliste et auteur internationalement connu, s'est tourné vers Jésus Christ en se détournant d'une vie de violence et de crimes, après avoir rencontré David Wilkerson à New York en 1958. L'histoire de sa conversion a d'abord été rapportée dans le livre La croix et le Poignard de David Wilkerson puis, plus tard, dans son propre best-seller, Du ghetto à la vie.

vendredi 16 septembre 2016

VEUX-TU ÊTRE PRÊT?

Pierre était assurément un homme de Dieu et, à travers lui, le Saint-Esprit nous montre exactement ce que Dieu nous dit sur la façon d’affronter les derniers temps. Pierre nous dit très clairement : “Voilà la préparation la plus importante : préparez vos cœurs. Si vous ne faites pas cela, toutes les autres préparations sont vaines. Passe du temps à genoux. Et, par dessus tout, pratique une miséricorde et un amour incessants envers tes frères et sœurs. Pardonne et couvre leurs péchés.
COUVRIR LES PÉCHÉS DES AUTRES
Il nous est ordonné de “couvrir” ces péchés qui sont commis contre nous – ce qui veut dire que nous ne devons pas exposer les péchés des autres.
“L’amour couvre une multitude de péchés.” (1 Pierre 4:8).
Qui t’a blessé? Qui a répandu des commérages à ton sujet? D’après Jésus, si tu ne pardonnes et ne couvres pas ce péché, tu es comme l’homme a qui il a été remis une grande dette mais qui a ensuite étranglé un homme qui lui devait très peu.
“Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu” (4:10).
REMPLIS DE JOIE AU MILIEU DE LA TOURMENTE
La vérité, c’est que le message que Pierre nous donne ici a tout à voir avec le futur de l’Église de Jésus Christ. Tu vois, Dieu prépare Son Église pour un déversement de Son Esprit dans les derniers jours. D’après les prophètes, le Saint-Esprit viendra comme une grande vague sur la Terre, remplissant le peuple de Dieu de joie alors même que le monde est dans le bouleversement. Mais cela n’arrivera pas là où les gens gardent leur rancune et où les blessures sont laissées à nu.
LA QUESTION: Veux-tu être prêt pour ce qui vient? Veux-tu être pleinement préparé, lorsque les choses seront ébranlées?
LA RÉPONSE: Alors sois sûr de ne rien avoir laissé dans ton cœur qui puisse empêcher le déversement de l’Esprit de Dieu.
Une chose merveilleuse arrive, alors assure-toi de ne pas être laissé de côté!

jeudi 15 septembre 2016

MANIFESTER UN AMOUR INCONDITIONNEL

En ce moment, de nombreux chrétiens sont en mode panique. Des gens qui ont témoigné toute leur vie du fait que Dieu les garde tremblent de peur tandis que les nuages d’orage se rassemblent. Pierre a quelque chose de très simple à leur dire : “Apportent tous tes sentiments naturels sous le contrôle de la foi.”
Ensuite, Pierre nous dit de tout apporter à Dieu dans la prière : “vaquer à la prière” (1 Pierre 4:7). Ce n’est qu’en recherchant le Seigneur que nous serons capables de contrôler nos angoisses au sujet des temps que nous vivons. D’après Pierre, plus les choses deviennent sombres et plus nous devrions marcher dans la paix et le repos du Saint-Esprit.
ÉVITER LE MODE PANIQUE
En ce moment, le monde païen désespère de trouver le calme dans le chaos. d’après le Wall Street Journal, des haut-responsables et d’autres ayant des boulots très stressants se tournent vers le yoga, les mantras, les chants chinois, la méditation. Mais en tant que chrétiens, notre Dieu promet de nous garder dans une paix parfaite si nous acceptons de fixer notre esprit sur Christ plus que sur tout ce qui arrive dans le monde.
Pierre nous dit que nous devrions être concernés par une chose plus que toutes les autres. Regardons un peu l’exhortation finale de cet apôtre sur le point de mourir :
“Avant toutes choses, ayant entre vous un amour fervent, car l’amour couvre une multitude de péchés” (1 Pierre 4:8).
TENDRE LA MAIN AVEC MISÉRICORDE
La sommation de Pierre est la suivante : “Si tu veux savoir comment survivre – comment Dieu guide Son peuple dans ces temps – alors manifeste un amour inconditionnel pour tes frères et sœurs. Cela a tout à voir avec le futur de l’Église de Christ.”
D’après Pierre, voilà ce qui doit être notre préoccupation principale. A la lumière de la grande miséricorde que Dieu a manifesté envers chacun de nous – à la lumière de Son pardon inconditionnel envers nos péchés passés, de Sa compassion patiente envers nous – nous devons tendre la main avec miséricorde vers ceux qui ont péché contre nous. Et nous devons leur pardonner comme s’ils n’avaient jamais commis ces péchés.

mercredi 14 septembre 2016

SE PRÉPARER POUR LA FIN DES TEMPS

En tant que chrétiens, nous croyons la Parole de Dieu en ce qui concerne les temps à venir et nous recevons des mises en garde par l’Esprit, de la part de saintes sentinelles de Dieu. En fait, nous voyons la main écrire sur le mur.
Une question importante est soulevée par de nombreux chrétiens aujourd’hui : “Comment se préparer aux événements difficiles qui viennent ?”
SURVIVRE A DES TEMPS TERRIFIANTS
Je pense qu’il est normal de vouloir savoir comment nous allons survivre aux temps terrifiants qui arrivent. Quand la tempête frappera, détruisant toutes racines qui nous permettraient de récupérer, que ferons-nous pour notre travail, notre logement, notre nourriture, nos vêtements ?
Les croyants à l’époque de Pierre avaient certainement des questions, eux aussi. Dans son message au sujet de la fin des temps, il s’est concentré non pas sur la réponse à nos besoins mais sur l’importance de préparer nos cœurs.
“Puisque donc toutes ces choses doivent se dissoudre, quelles ne doivent pas être la sainteté de votre conduite et votre piété” (2 Pierre 3:11).
Face à tout ce qui approche, Pierre ne dit rien sur les problèmes personnels !
L’apôtre nous demande, en substance, “Qu’y a-t-il dans ton cœur en ces derniers jours ? Qui es-tu en train de devenir alors que la fin des temps approche ? Tu sais déjà que Dieu prendra soin de tes besoins physiques, mais est-ce que tu te prépares spirituellement ?”
QUELQUES INSTRUCTIONS DE BASE
Pierre fait écho aux paroles de Jésus (voir Matthieu 6:31-32) quand il dit : “La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière” (1 Pierre 4:7).
Pour résumer, il nous donne des instructions de base pour préparer la fin des temps :
  • Soyez sobre
  • Restez calme, quoi qu’il arrive
  • Il n’y a aucune raison de paniquer
  • Apportez tout dans la prière

mardi 13 septembre 2016

LIBERTÉ ET VIE ABONDANTE

Dieu ne peut pas répondre à une prière quand il n’y a pas de foi. Et Satan ne se sauvera pas s’il y a de la peur et de l’incrédulité. Le fait est que nous avons échoué à nous emparer de l’autorité que Dieu nous a donné sur le diable et son empire démoniaque.
La Parole de Dieu nous dit que l’Ennemi n’a pas le contrôle. Nous avons autorité sur lui !
“Résistez au diable, et il fuira loin de vous” (Jacques 4:7).
Pourtant, de nombreux chrétiens ont laissé Satan piétiner leur foi, sans lui opposer de résistance. Si c’est ton cas, Malachie t’offre une parole merveilleuse : “Tu sortiras et tu sauteras comme un veau libéré d’une étable” (voir Malachie 4:2).
Quelle parole intéressante et incroyable pour le peuple de Dieu dans ces derniers temps. Malachie compare les croyants à des veaux enfermés dans les box d’une étable. La racine du mot hébreux pour étable, utilisé ici, signifie “attaché,” “tourner en rond.”
DES VEAUX BRUYANTS ET FRINGANTS
As-tu jamais vu des veaux fougueux enfermés dans des box ? Ils courent en rond, ils ruent et font beaucoup de bruits. Saisis-tu l’image que Malachie nous donne ? Satan a réussi à enfermer des multitudes de croyants dans de petits box. Il les tient enfermés, loin des verts pâturages de Christ, loin de Ses eaux claires et rafraîchissantes.
Cher saint, je te le demande : ne passe pas un jour de plus, satisfait de  la situation telle qu’elle est. Ta libération doit venir par la foi et le Seigneur donne Son Esprit Saint à ceux qui le demande. Quand Dieu promet : “Tu sortiras et tu sauteras comme un veau libéré d’une étable,” Il implique d’avantage qu’une simple libération d’un confinement. Quand Il ouvre les portes de notre étable, nous en émergeons en sautant de joie. Nous n’aurons plus un nuage de tristesse au-dessus de nos têtes, mais nous seront libérés pour une marche d’espoir, de liberté et de vie abondante.

lundi 12 septembre 2016

LE ROCHER SPIRITUEL - Gary Wilkerson

“L’Éternel dit à Moïse : Passe devant le peuple, et prends avec toi des anciens d’Israël; prends aussi dans ta main ta verge avec laquelle tu as frappé le fleuve, et marche! Voici, je me tiendrai devant toi sur le rocher d’Horeb; tu frapperas le rocher, et il en sortira de l’eau, et le peuple boira. Et Moïse fit ainsi, aux yeux des anciens d’Israël” (Exode 17:5-6).

Les détails de cette scène – et de la compassion de Dieu pour le peuple – se rejouent dans le sacrifice de Jésus. Christ est le rocher qui a été frappé pour nos transgressions, quand nous étions perdus et errants. Et Il est l’eau qui nous donne la vie et nous nourrit. Paul nous dit:
“Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères... ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ” (1 Corinthiens 10:1,4).
S’ACCROCHER A L’AMERTUME
La scène dans le désert démontre ce que Jésus fait pour un peuple qui passait son temps à murmurer : Il prend leur punition et déclare: “Je me laisserai condamner pour eux, Je serai châtié, Je prendrai leurs péchés sur Moi, Je serai crucifié sur une croix à leur place – tout cela pour qu’ils puissent recevoir la vie abondante.”
Certains chrétiens perdent ce don extraordinaire en s’accrochant à leur amertume. Paul dit: “Mais Dieu n’a point pris plaisir en la plupart d’entre eux, car ils tombèrent dans le désert. Or ces choses arrivèrent comme types de ce qui nous concerne” (1 Corinthiens 10:5-6).
LA GRÂCE MAGNIFIQUE DE DIEU
Nos vies peuvent se dessécher dans l’amertume, ou bien nous pouvons être renouvelés par la grâce magnifique que Dieu nous offre – c’est notre choix. Mais Sa promesse reste valable pour nous si nous le décidons – et Il nous donne une nouveauté de vie.

samedi 10 septembre 2016

UN AUTRE ENSEIGNANT - Jim Cymbala

Il y a deux mille ans, les disciples avaient Jésus pour enseignant, mais même eux avaient des problèmes pour comprendre ce qu’Il leur enseignait. Il y a des exemples innombrables où l’on voit Jésus dire quelque chose et les disciples passer complètement à côté de ce qu’Il voulait leur faire comprendre. Ils ne comprenaient tout simplement pas. En fait, l’un d’eux a même argumenté avec Lui, disant: “Non, Tu n’iras pas à la croix. Je ne permettrais pas que ça arrive.”

Jésus leur enseignait à se confier en Dieu et, dans le chapitre suivant, nous les voyons ne pas faire confiance à Dieu. Jésus s’est même pris Lui-même en exemple durant une leçon sur l’humilité. Pendant le Dernier Repas, Jésus s’est montré Lui-même comme un serviteur de l’Éternel et Il a lavé les pieds du disciple. Pourtant, au cours du même repas, les disciples ont argumenté pour savoir lequel d’entre eux était le plus grand (Luc 22:24-27).
Mais Jésus a promis que, lorsqu’Il mourrait, un autre enseignant viendrait et les aideraient à assimiler correctement les vérités spirituelles.
“J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera” (Jean 16:12-14).
Non seulement Jésus leur a dit qu’un meilleur enseignant allait venir, mais Il leur a également dit que ce nouvel enseignant allait leur transmettre la vérité qu’Il ne pouvait pas leur transmettre maintenant. En d’autres termes, Jésus disait : “J’ai encore bien des choses à dire, et le nouvel enseignant sera celui qui vous les enseignera.” L’Esprit “vous conduira dans toute la vérité,” ce qui inclut le fait d’appliquer les messages dans le cœur des disciples. C’est alors que la signification de la vie et de la mort de Jésus, la signification de la foi, de l’amour, de la puissance de la prière et bien d’autres encore deviendraient pour eux claires comme du cristal.

Jim Cymbala a commencé le Brooklyn Taberncale avec moins de vingt membres dans un petit bâtiment délabré, dans un quartier difficile de la ville. Né à Brooklyn, il est un ami de longue date à la fois de David et de Gary Wilkerson.

vendredi 9 septembre 2016

FAIS-LUI CONFIANCE

Je me demande si les anges sont déconcertés par tous les soucis et les inquiétudes de ceux qui proclament avoir confiance dans le Seigneur. Pour tous ces êtres célestes, cela doit paraître insultant pour Dieu que nous nous inquiétions comme si nous n’avions pas de Père dans le Ciel.
Quelles questions perplexes les anges doivent-ils échanger :
“Est-ce qu’ils ne croient pas en Celui qui les aime ? Est-ce qu’Il ne leur a pas dit qu’Il connaît tous leurs besoins ? Est-ce qu’ils ne savent pas que le Père nous envoie pour prendre soin d’eux dans les moments de danger ? Est-ce qu’ils ne croient pas que Celui qui nourrit les oiseaux, les poissons et le règne animal tout entier les nourrira et les vêtira aussi ? Comment peuvent-ils s’inquiéter et se tracasser alors qu’ils savent que Dieu possède toute la puissance, toute la richesse et qu’Il peut répondre aux besoins de toute la création ? Comment peuvent-ils L’accuser de négligence, comme s’Il n’était pas fidèle à Sa Parole ?”
Les oiseaux chantent, tandis que nous nous plaignons et que nous parlons de craintes et de peurs. Les lys des champs se dressent dans toute leur gloire, tandis que nous nous fanons et plions devant le plus petit vent d’adversité.
Le poème qui suit le dit succinctement :
Les oiseaux te reprennent avec leurs chants ravis,
Les fleurs te disent : “C’est une erreur que ces tracasseries !”
“Réjouis-toi”, chante l’hirondelle. “Ton Père me nourrit,
Pense à Ses tendres soins, Ô bien-aimé de Lui”.
“N’ait pas peur,” murmure la fleur,
“puisqu’Il nous donne des habits, à nous, marguerites et boutons d’or,
Comment peux-tu avoir peur encore ?”
Alors ne t’inquiète pas
Où l’inquiétude t’inquiétera.
Tu ne feras que t’inquiéter doublement
Et inquiéter les autres pareillement.”
Tu as en toute certitude un Père céleste. Fais-Lui confiance !

jeudi 8 septembre 2016

NOTRE PÈRE CÉLESTE SAIT

“Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? que boirons-nous ? de quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin” (Matthieu 6:31-32).
Jésus nous met en garde contre notre tendance terrestre à nous inquiéter et Ses mots touchent mon âme. Il nous dit que l’inquiétude – concernant notre travail, notre famille, notre survie – est une façon païenne de vivre.
UNE MAUVAISE ATTITUDE
L’inquiétude, c’est pour ceux qui n’ont pas de Père céleste. Ils ne connaissent pas Dieu comme Il désire être connu : comme un Père céleste qui se soucie de nous, qui pourvoit et qui nous aime.
Pour tous ceux qui croient, il n’est pas suffisant de connaître Dieu uniquement comme le Tout puissant, le Créateur, le Seigneur de tout. Il désire aussi que nous le connaissions comme notre Père céleste.
“Votre Père céleste sait que vous en avez besoin” (6:32).
“Ne vous inquiétez donc pas du lendemain” (6:34).
UNE BONNE ATTITUDE
Avec ces simples mots, Jésus nous ordonne : “N’accorde pas la moindre pensée, une seule inquiétude, à ce qui pourrait ou ne pourrait pas se passer demain. Tu ne peux rien y changer. Et tu ne peux rien y faire en t’inquiétant. Quand tu le fais, tu fais simplement comme les païens.”
Ensuite, Jésus dit : “Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus” (6:33). En d’autres termes, nous devons continuer à aimer Jésus. Nous devons continuer, en Lui abandonnant tous nos soucis. Et nous devons nous reposer dans Sa fidélité. Notre Père céleste veillera à ce que nous ayons tout ce qui est nécessaire à notre vie.

mercredi 7 septembre 2016

TON ÉPREUVE ACTUELLE

Nous ne pouvons tout simplement pas expliquer pourquoi de nombreuses personnes justes affrontent des souffrances insurmontables… Pourquoi les difficultés ne font-elles qu’augmenter pour ceux qui aiment profondément Dieu ?
“Tout cela a pour but d’enseigner la patience.”
“Cela apprend au peuple de Dieu à se confier d’avantage en Lui.”
Vraiment ? Est-ce qu’il s’agit de véritables raisons ou de simples clichés ? Il est certain que de telles déclarations sont vides de sens pour ceux qui traversent des épreuves difficiles.
Pendant un moment d’épreuve personnelle intense, j’ai demandé au Seigneur, “S’il y a des leçons que j’ai besoin de tirer de cette épreuve, s’il-te-plaît, enseigne-les moi.”
TOUT CELA CONCERNE L’ÉTERNITÉ
L’Esprit a parlé clairement à mon cœur : “Ton épreuve présente n’a rien à voir avec une punition. En fait, elle n’a rien à voir avec ce monde. Ton épreuve longue et intense concerne l’éternité. Je te prépare pour le service et le ministère dans Mon Royaume.”
Cher saint, je crois que nous sommes sevrés de tout ce qui vient de ce monde. Les souffrances que nous expérimentons maintenant sont les douleurs de l’enfantement. Dieu nous permet d’être tellement privés des forces humaines que nous arrêtons de lutter et que nous Le laissons nous conduire sur le reste du chemin.
Il y a un vieux chant qui dit:
Quand le matin viendra,
Quand tous les saints de Dieu seront rassemblés à la maison,
Nous raconterons comment nous avons vaincu
Et nous le comprendrons de mieux en mieux.
J’ai témoigné de la bonté de Dieu toute ma vie. Et, dans le nouveau monde à venir, je raconterai mon histoire dans tout le Ciel – l’histoire qui raconte à quel point Jésus a été réel, proche et miséricordieux pour moi, dans les pires moments. Gloire à Dieu!
Download PDF

mardi 6 septembre 2016

LE SEIGNEUR EST NOTRE SOURCE

Arrive-t-il un moment dans notre marche avec Dieu où nous devenons si confiant, où notre fidélité a été tellement démontrée au travers d’années d’épreuves, que nous pouvons espérer un répit au niveau de la guerre spirituelle ?
Y a-t-il jamais des vacances loin des troubles, un temps où nous pouvons nous reposer, libre de toutes épreuves ? Est-ce qu’une vie passée à répondre aux exigences de la foi nous gagne le droit de nous éloigner de la bataille ? Est-il possible d’atteindre un point dans la foi où les tests ne sont plus nécessaires ?
D’après l’Écriture, la réponse à toutes ces questions est non.
La première raison pour ces tests continuels est bien connue de la majorité des chrétiens. C’est que la vie de foi démontre continuellement que l’humanité a besoin du Seigneur en toutes choses. Pour dire les choses simplement, nous n’atteignons jamais un point où nous n’avons plus besoin de Dieu. L’idée de s’éloigner du champ de bataille et des épreuves implique de s’éloigner du fait d’avoir besoin. Hors, nos besoins ne peuvent jamais être complètements comblés par nos circonstances. Le Seigneur est notre source, notre tout en tous.
EST-CE QUE TU T’APPUIES SUR TOI-MÊME ?
La Bible nous montre, exemple après exemple, qu’Israël cessait de s’appuyer sur Dieu à chaque fois que tous ses besoins étaient comblés. Ils se préoccupaient du fait d’obtenir, alors que Dieu avait déjà promis de pourvoir à tous leurs besoins. Comme Jésus nous le dit, notre but n’est pas de chercher à voir nos besoins comblés, mais de nous nourrir de toutes les paroles qui sortent de la bouche de Dieu.
“Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu” (Matthieu 4:4).
“Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut” (1 Pierre 2:2)

lundi 5 septembre 2016

LA SOURCE QUI RAFRAÎCHIT - Gary Wilkerson

Très tôt dans Son ministère, Jésus a dit ceci à propos de Lui-même :
“Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria” (Jean 7:37).
Jésus n’a pas simplement fait une déclaration : Il a crié, et Il a attendu jusqu’au jour principal de la fête pour se lever et faire Sa proclamation :
“Jésus... s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture” (7:37-38).
ABATTU PAR UNE RELIGION MORTE
Il s’agissait d’avantage d’un acte de compassion que d’une déclaration théologique. Une religion morte avait abattu le peuple de Dieu. Ce qui aurait dû les rafraîchir les avait laissé sans vie. A présent, Jésus annonçait : “Je suis votre verre d’eau fraîche, la source rafraîchissante qui ne cesse jamais de couler. Vous pouvez vous désaltérer auprès de Moi pour renouveler constamment votre vie.” Aucune qualification n’est requise pour boire à cette source formidable. Christ nous assure : “Tous ceux qui croient en Moi peuvent venir et boire !” (7:38).
LE BOUTON SUR LEQUEL APPUYER POUR ÊTRE RAFRAÎCHI
Mon ami, la vie en Christ est un bouton sur lequel appuyer pour être rafraîchi qui n’a pas son pareil. Quand on appuie dessus, l’âme la plus desséchée, la plus désespérée, la plus morne, est renouvelée par la puissance du Ciel. Quand Jésus dit : “Des rivières de vie couleront depuis Mon cœur,” Il nous montre à quoi pourrait ressembler nos vies avec un simple attouchement de Sa part. Son Esprit nous rempli afin que nous puissions déborder d’une vie abondante, de grâce, de miséricorde et d’amour. Son flot de vie transforme tout.
Comme je l’ai dit à de nombreuses reprises, Dieu ne nous donne jamais un message sans l’appuyer de Sa puissance. Si Il nous a appelé à une vie de rafraîchissements abondants, alors Il fournira tout ce dont nous avons besoin pour que cela se produise.

vendredi 2 septembre 2016

LA FOI DE DAVID

Le roi David était connu comme étant un homme qui se confiait pleinement en Dieu. Il a décrit lui-même le thème de sa vie lorsqu’il a écrit :
“L’Éternel est ma force et mon bouclier ; En lui mon cœur se confie, et je suis secouru ; J’ai de l’allégresse dans le cœur, Et je le loue par mes chants” (Psaumes 28:7).
Ce n’étaient pas que des mots pour David. L’Écriture nous rapporte événement après événements dans la vie de David où il a montré une grande foi dans des situations impossibles.
DE GRANDS EXPLOITS
David a fait de grandes choses grâce à sa foi en Dieu :
  • Il a tué un lion et un ours à mains nues
  • Il a tué le géant philistin, Goliath
  • Il a échappé à Saül lorsqu’il tentait de le tuer
  • Il a remporté de grandes victoires sur tous ses ennemis
Plus tard, par la foi et la repentance, David a été restauré sur le trône après que son fils Absalom ait tenté de le tuer.
Dans toutes ces choses, David se vante au sujet du Seigneur :
“Oh ! combien est grande ta bonté, Que tu tiens en réserve pour ceux qui te craignent, Que tu témoignes à ceux qui cherchent en toi leur refuge, A la vue des fils de l’homme !”
Il n’est pas étonnant que l’Écriture dise de David qu’il était un homme selon le cœur de Dieu !
Nous savons aussi grâce à l’Écriture que cet homme béni a été vaincu par la tentation et qu’il a passé des jours, des semaines, des mois dans de terribles angoisses à cause de ses échecs et de ses épreuves. David a aussi souffert de sévères crises de dépression. En effet, il a écrit au sujet de sa solitude extrême et sur les nuits passées à pleurer jusqu’à épuisement. A certains moments, dans sa vie, il a été si tourmenté et affligé qu’il a réclamé la mort.
Mais, dans toutes ses années de grandes afflictions, David n’a jamais perdu la foi. Peu de personne dans l’Écriture ont été testés et éprouvés comme David l’a été. Mais il est sorti de tout cela avec une foi toujours plus grande.

jeudi 1 septembre 2016

TON SERVICE DANS L'ÉTERNITÉ

Je veux apporter une parole spéciale pour tous ceux qui ont traversé de nombreux flots et fournaises ardentes d’affliction. Je crois qu’il est possible que ton temps d’épreuve n’ait rien à voir avec une punition. Il s’agit plutôt de quelque chose d’éternel – une chose concernant ta vie dans le nouveau monde à venir.
La bataille que tu endures à présent ne concerne pas ce monde, ne concerne pas la chair, ne concerne pas le diable. Cette bataille est une préparation pour ton service éternel dans la gloire. Tu es préparé pour pouvoir servir de l’autre côté.
UNE PRÉPARATION DIVINE
Réfléchis-y : le jour-même où tu as fais le choix de placer ta confiance en Dieu, Il savait que ton épreuve actuelle viendrait. Il savait alors que tu L’aimerais dans tout ce que tu traverserais et que tu serais un vainqueur.
Je suis convaincu que tout ce que tu affrontes en ce moment pointe vers la Nouvelle Jérusalem. L’apôtre Jean a écrit au sujet de ce temps à venir :
  • “Il n’y aura plus d’anathème. Le trône de Dieu et de l’agneau sera dans la ville ; ses serviteurs le serviront” (Apocalypse 22:3).
  • “Il n’y aura plus de nuit… Et ils régneront aux siècles des siècles” (22:5).
  • “[Il a] fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre” (5:10).
Tout cela nous parle d’activités. Cela suggère que Dieu nous prépare maintenant pour ce qu’Il voudra nous confier dans le nouveau monde. Pour dire les choses simplement, Il a des plans pour nous qui dépassent notre compréhension.
Paul en parle quand il dit que nous servirons Dieu continuellement, avec joie :
“ il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l’infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ” (Éphésiens 2:6-7).